Visites guidées du Palais de justice de Nantes, 19 septembre 2020 10:00-20 septembre 2020 16:30, Nantes.

Gratuit|Sur inscription
samedi 19 septembre – 10h00 à 12h30
samedi 19 septembre – 14h00 à 17h30
dimanche 20 septembre – 10h00 à 12h30
dimanche 20 septembre – 14h00 à 16h30

Chaque visite durera environ 1 heure découpée comme il suit:

1/ Ouvrir au public un monument architectural remarqué à Nantes et célébrer les 20 ans du bâtiment (20 minutes)

Jean NOUVEL souligne que le bâtiment est conçu dans la perspective du respect de l’histoire, du paysage, du bâti du site tel qu’il était au moment de sa construction, et de sa symbolique.

L’ouvrage évoque, par son ossature et son capotage entièrement métalliques, le passé industriel de l’ancienne île de la Prairie au Duc.

L’architecte a également souhaité tourner le palais vers la ville et affirmer sa vocation de pionnier dans l’essor urbain de l’actuelle île de Nantes. En effet, la composition symétrique de la façade affirme la stabilité de l’institution et fait d’elle l’élément de référence du paysage à venir. En outre, le palais est doté d’un parvis incliné, en continuité avec le quai où aboutit la passerelle piétonne VICTOR-SCHOELCHER conçue par les architectes Bernard et Clotilde BARTO pour desservir directement le bâtiment en matérialisant la reconquête de l’île et l’extension de la ville.

D’un point de vue symbolique, le projet architectural de Jean Nouvel a consisté à réinterpréter l’héritage d’une manière contemporaine autour des notions de justesse, d’équité, d’équilibre et de dignité. L’accès se fait par le parvis en pente ascendante pour mieux rappeler les traditionnelles marches des tribunaux tandis que le monumental auvent est lui soutenu par un portique qui rappelle la colonnade des palais de justice classiques. Le choix de la bichromie rouge et noir renforce la compacité et la force du bâtiment, supposée vertu de la justice, et utilise la transparence par de grandes parois vitrées, autre nécessité de la justice.

A l’occasion des 20 ans du Palais de justice, une exposition sur l’œuvre de Jean Nouvel sera présentée en salle des pas perdus. Celle-ci sera l’occasion de découvrir les étapes du processus de création puis de construction du palais de justice.

2/ Mieux faire connaître l’institution judiciaire, son fonctionnement et ses acteurs (40 minutes)

Cette seconde partie de visite se déclinera en ateliers autour de deux axes.

2-1) La justice en France, entre institution et tradition

Régulièrement objet de critiques, les rituels judiciaires sont bien plus que des traditions poussiéreuses. Nous venant d’un lointain passé, ils ont deux fonctions principales :
– sacraliser l’institution judiciaire en lui donnant une solennité et témoigner également de l’importance des situations concrètes qui se jouent pour les justiciables
– permettre à la population de s’identifier comme appartenant à une même société qui répond à des règles communes et qui fait du droit un irremplaçable pilier de la liberté
Seront évoqués à cette occasion les symboles de la justice (la balance, le glaive, le bandeau), les audiences solennelles, la prestation de serment, le costume judiciaire.

La justice est également une institution. Elle constitue l’une des grandes missions régaliennes comme la sécurité ou la diplomatie. La justice veille au respect des lois et garantit les droits de chacun. Elle est rendue au nom du peuple français. En France, elle est administrée par le ministère de la justice, que l’on appelle aussi chancellerie, dont la direction est assurée par le Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

2-2) Le droit et la justice, une multitude de métiers

La communauté judiciaire n’a cessé au fil du temps de s’enrichir de nouveaux métiers. Aujourd’hui, elle regroupe un vaste ensemble de professions composé, d’une part, de professionnels exerçant des métiers très diversifiés au sein d’une même juridiction (magistrats, greffiers en chef, greffiers, agents de Catégorie C, assistants de justice et agents de justice) et, d’autre part, d’auxiliaires de justice, partenaires indispensables au bon fonctionnement de l’institution judiciaire (avocats, avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation, huissiers de justice, notaires, experts judiciaires, médiateurs et conciliateurs).

Règles sanitaires :
Les règles de distanciations sociales devront être respectées durant toute la visite. Du gel hydroalcoolique sera à disposition de l’ensemble des visiteurs dès leur entrée sur le site.
Enfin, le port du masque sera obligatoire dès l’entrée au sein du palais jusqu’à la sortie à l’issue de la visite.

0892 464 044
Palais de justice de Nantes Quai François Mitterrand NANTES 44003 Nantes Île de Nantes Loire-Atlantique Pays de la Loire
Chaque visite durera environ 1 heure découpée comme il suit:

1/ Ouvrir au public un monument architectural remarqué à Nantes et célébrer les 20 ans du bâtiment (20 minutes)

Jean NOUVEL souligne que le bâtiment est conçu dans la perspective du respect de l’histoire, du paysage, du bâti du site tel qu’il était au moment de sa construction, et de sa symbolique.

L’ouvrage évoque, par son ossature et son capotage entièrement métalliques, le passé industriel de l’ancienne île de la Prairie au Duc.

L’architecte a également souhaité tourner le palais vers la ville et affirmer sa vocation de pionnier dans l’essor urbain de l’actuelle île de Nantes. En effet, la composition symétrique de la façade affirme la stabilité de l’institution et fait d’elle l’élément de référence du paysage à venir. En outre, le palais est doté d’un parvis incliné, en continuité avec le quai où aboutit la passerelle piétonne VICTOR-SCHOELCHER conçue par les architectes Bernard et Clotilde BARTO pour desservir directement le bâtiment en matérialisant la reconquête de l’île et l’extension de la ville.

D’un point de vue symbolique, le projet architectural de Jean Nouvel a consisté à réinterpréter l’héritage d’une manière contemporaine autour des notions de justesse, d’équité, d’équilibre et de dignité. L’accès se fait par le parvis en pente ascendante pour mieux rappeler les traditionnelles marches des tribunaux tandis que le monumental auvent est lui soutenu par un portique qui rappelle la colonnade des palais de justice classiques. Le choix de la bichromie rouge et noir renforce la compacité et la force du bâtiment, supposée vertu de la justice, et utilise la transparence par de grandes parois vitrées, autre nécessité de la justice.

A l’occasion des 20 ans du Palais de justice, une exposition sur l’œuvre de Jean Nouvel sera présentée en salle des pas perdus. Celle-ci sera l’occasion de découvrir les étapes du processus de création puis de construction du palais de justice.

2/ Mieux faire connaître l’institution judiciaire, son fonctionnement et ses acteurs (40 minutes)

Cette seconde partie de visite se déclinera en ateliers autour de deux axes.

2-1) La justice en France, entre institution et tradition

Régulièrement objet de critiques, les rituels judiciaires sont bien plus que des traditions poussiéreuses. Nous venant d’un lointain passé, ils ont deux fonctions principales :
– sacraliser l’institution judiciaire en lui donnant une solennité et témoigner également de l’importance des situations concrètes qui se jouent pour les justiciables
– permettre à la population de s’identifier comme appartenant à une même société qui répond à des règles communes et qui fait du droit un irremplaçable pilier de la liberté
Seront évoqués à cette occasion les symboles de la justice (la balance, le glaive, le bandeau), les audiences solennelles, la prestation de serment, le costume judiciaire.

La justice est également une institution. Elle constitue l’une des grandes missions régaliennes comme la sécurité ou la diplomatie. La justice veille au respect des lois et garantit les droits de chacun. Elle est rendue au nom du peuple français. En France, elle est administrée par le ministère de la justice, que l’on appelle aussi chancellerie, dont la direction est assurée par le Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

2-2) Le droit et la justice, une multitude de métiers

La communauté judiciaire n’a cessé au fil du temps de s’enrichir de nouveaux métiers. Aujourd’hui, elle regroupe un vaste ensemble de professions composé, d’une part, de professionnels exerçant des métiers très diversifiés au sein d’une même juridiction (magistrats, greffiers en chef, greffiers, agents de Catégorie C, assistants de justice et agents de justice) et, d’autre part, d’auxiliaires de justice, partenaires indispensables au bon fonctionnement de l’institution judiciaire (avocats, avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation, huissiers de justice, notaires, experts judiciaires, médiateurs et conciliateurs).

Règles sanitaires :
Les règles de distanciations sociales devront être respectées durant toute la visite. Du gel hydroalcoolique sera à disposition de l’ensemble des visiteurs dès leur entrée sur le site.
Enfin, le port du masque sera obligatoire dès l’entrée au sein du palais jusqu’à la sortie à l’issue de la visite.

0892 464 044 0892 464 044

©Nicolas Bergeman
2020-09-19T10:00:00+02:00-2020-09-19T12:30:00+02:00
2020-09-19T14:00:00+02:00-2020-09-19T17:30:00+02:00
2020-09-20T10:00:00+02:00-2020-09-20T12:30:00+02:00
2020-09-20T14:00:00+02:00-2020-09-20T16:30:00+02:00