Chargement Évènements

Soixantedixsept #1 FRAC Ile de France,Le Château,Parc culturel de Rentilly

Soixantedixsept-1-FRAC-Ile-de-FranceLe-ChateauParc-culturel-de-Rentilly

Soixantedixsept #1 FRAC Ile de France,Le Château,Parc culturel de Rentilly 11 mars 2017 Paris

Soixantedixsept #1 Proposant une succession de paysages, l’exposition rend compte de façon singulière de l’art des années 1970, décennie culturelle cruciale, et de la vision qu’en a eu le Centre Pompidou. _SoixanteDixSept_ : à travers un jeu de chiffre, ce projet en plusieurs chapitres convoque la date emblématique de création du Centre Pompidou — cette « centrale de la décentralisation » — pour réinsuffler l’esprit d’une époque à l’échelle d’un territoire. Œuvres créées ou acquises en 1977, œuvres et relectures par des artistes nés en 1977 se déploient sur les trois centres d’art contemporain de Seine-et-Marne (77) pour faire circuler les œuvres, les publics et les idées. À travers trois expositions, un festival de performance et une circulation des publics, le projet revient sur une vision de l’art et de la société, un moment clé porteur d’utopies qui traversent encore la création contemporaine. Reconsidérer ce moment après quarante ans, c’est comprendre comment un musée fait histoire, en conservant mais aussi en modélisant un futur. L’exposition propose une succession de paysages multipliant les analogies formelles et sémantiques pour une expérience inédite. Autour de Chambre 202, Hôtel du Pavot de Dorothea Tanning se déploie une installation intégrant des œuvres aux accents surréalistes (Roger Parry), jouant de correspondances explicites à la fois de matières (Burri) et de situation (Arroyo) avec l’œuvre de l’artiste américaine. Ce rapport à l’organique, à l’intime et à une certaine étrangeté induit par l’œuvre de Tanning est prolongé par d’autres œuvres, plus récentes (Jalain). La seconde partie de l’exposition s’ouvre sur des formes expérimentales et prospectives, notamment à la fin des années soixante-dix : composée de films et de vidéos, avec des œuvres révélatrices d’un autre rapport au réel, qu’il s’agit de transposer en renouvelant les modes de narration (Burgin, Michals), ou sur lequel il s’agit d’intervenir, un réel qui est celui que l’on vit pour autant d’expériences à dimension performative (Gudmunsson). Ainsi, l’exposition rend compte de façon singulière de la réalité d’une période cruciale de l’art et de la vision que le Centre Pompidou a pu en avoir au moment de sa création. du samedi 11 mars 2017 au dimanche 16 juillet 2017 à FRAC Ile de France, Le Château, Parc culturel de Rentilly FRAC Ile de France,Le Château,Parc culturel de Rentilly 1 Rue de l’Étang, 77600 Bussy-Saint-Martin  

Soixantedixsept #1 Proposant une succession de paysages, l’exposition rend compte de façon singulière de l’art des années 1970, décennie culturelle cruciale, et de la vision qu’en a eu le Centre Pompidou. _SoixanteDixSept_ : à travers un jeu de chiffre, ce projet en plusieurs chapitres convoque la date emblématique de création du Centre Pompidou — cette « centrale de la décentralisation » — pour réinsuffler l’esprit d’une époque à l’échelle d’un territoire. Œuvres créées ou acquises en 1977, œuvres et relectures par des artistes nés en 1977 se déploient sur les trois centres d’art contemporain de Seine-et-Marne (77) pour faire circuler les œuvres, les publics et les idées. À travers trois expositions, un festival de performance et une circulation des publics, le projet revient sur une vision de l’art et de la société, un moment clé porteur d’utopies qui traversent encore la création contemporaine. Reconsidérer ce moment après quarante ans, c’est comprendre comment un musée fait histoire, en conservant mais aussi en modélisant un futur. L’exposition propose une succession de paysages multipliant les analogies formelles et sémantiques pour une expérience inédite. Autour de Chambre 202, Hôtel du Pavot de Dorothea Tanning se déploie une installation intégrant des œuvres aux accents surréalistes (Roger Parry), jouant de correspondances explicites à la fois de matières (Burri) et de situation (Arroyo) avec l’œuvre de l’artiste américaine. Ce rapport à l’organique, à l’intime et à une certaine étrangeté induit par l’œuvre de Tanning est prolongé par d’autres œuvres, plus récentes (Jalain). La seconde partie de l’exposition s’ouvre sur des formes expérimentales et prospectives, notamment à la fin des années soixante-dix : composée de films et de vidéos, avec des œuvres révélatrices d’un autre rapport au réel, qu’il s’agit de transposer en renouvelant les modes de narration (Burgin, Michals), ou sur lequel il s’agit d’intervenir, un réel qui est celui que l’on vit pour autant d’expériences à dimension performative (Gudmunsson). Ainsi, l’exposition rend compte de façon singulière de la réalité d’une période cruciale de l’art et de la vision que le Centre Pompidou a pu en avoir au moment de sa création. du samedi 11 mars 2017 au dimanche 16 juillet 2017 à FRAC Ile de France, Le Château, Parc culturel de Rentilly FRAC Ile de France,Le Château,Parc culturel de Rentilly 1 Rue de l’Étang, 77600 Bussy-Saint-Martin  

Détails

Début :
11 mars 2017
Fin :
16 juillet 2017
Catégorie d’Évènement: