Mutation architecturale AIA Lige Designers, 19 octobre 2019-19 octobre 2019, Nantes.

Mutation architecturale
**Nous vous invitons à découvrir la Salle à tracer, patrimoine de la construction navale du début XXeme siecle transformée en agence d’architecture (AIA Life Designers).**

Situé en bord de Loire, le site du Bas-Chantenay est un territoire de renouvellement urbain repensé dans sa globalité par l’urbaniste architecte Bernard Reichen et Nantes Métropole Aménagement.

Le milieu d’accueil est un territoire post industriel en mutation dont la fonction d’origine datant du milieu XIXème siècle (la construction navale de bateau en coques d’acier) s’est déplacée en 1969 vers l’Ile de Nantes pour ensuite rejoindre Saint-Nazaire en 1986.

Le marqueur du site et de l’histoire nantaise est la Loire; berceau géographique qui permet, depuis la Salle à Tracer un panoramique visuel, inprenable et d’une grande beauté sur le grand paysage urbain. Ici, l’architecture vit au rythme des étiages et ondées maritimes qui arrivent de l’Ouest, selon un un climat océanique, ponctué du passage des cargos.

La Salle à Tracer est un bâtiment centenaire, emblématique de la construction navale nantaise (c’est par exemple ici que le Bélem a été conçu et réalisé). Il était un bâtiment support de la production des navires. Sa fonction était le dessin à échelle 1 des gabarits de coques de bateau qui ensuite servaient de patron à la découpe des tôles avant assemblage sur les cales.

Survivance de cette pratique, la Salle à Tracer est une immense table à dessin de 800m² d’un seul tenant. Les dessinateurs dessinaient les épures à même le sol, un plancher bois aujourd’hui classé au patrimoine nantais et dont la surface scarifiée, constellée de repère en laiton, porte l’empreinte de son activité révolue, emportée par la DAO.

Au-delà, le bâtiment porte la marque de son essence fonctionnaliste, réalisé par les ingénieurs des chantiers et sûrement sans architecte. Sa facture béton, assez rudimentaire dans sa fabrication d’une trame poteau/poutre témoigne de l’essor de ce matériau « plein d’avenir » en ce début XXème siècle.

Plusieurs idées forces, croisées avec tous les acteurs du projet (le maître d’ouvrage Jacques Fétis, l’urbaniste Bernard Reichen, la ville de nantes et la Direction du Patrimoine et de l’Archéologie):

– la « simplicité » du bâtiment originel appelle un travail de réhabilitation « simple » et non tapageur qui vise à préserver la forme initiale et sa dimension industrielle

– pour conserver la force longitudinale de ce bâtiment-nef posé perpendiculairement à la Loire, le projet procède par extrusion « élementaire » de sa forme icônique côté ville afin de signifier par un apport moderne la nouvelle adresse du bâtiment

– le projet révèle la grille structurelle béton telle qu’elle s’offrait en 1915 à travers une restauration méticuleuse et patiente des bétons largement corrodés

– le projet exacerbe le dispositif constructif en ruche dont chacune des aléoles irrégulières recoit un ensemble bois / menuiserie aluminium fabriqué en atelier et bardé d’un zinc naturel

– le projet préserve pour un nouveau cycle d’usage, le plancher classé de la Salle à Tracer en l’encapsulant d’un sur-plancher protecteur mais en contre-partie, le donne à voir à travers des fenêtres de sol ou hublots. Entrée sur inscription
Journées nationales de l’architecture
AIA Lige Designers 7 bd de Chantenay 44100 Nantes Nantes Bellevue – Chantenay – Sainte-Anne Loire-Atlantique
Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2019-10-19T10:30:00 2019-10-19T12:30:00;2019-10-19T15:00:00 2019-10-19T17:00:00