La Collection Locomotion de Guy Girard

facebook_event_1145752558836414

La Collection Locomotion de Guy Girard, 2 décembre 2016 18:00, Media Art Club

Vendredi 2 décembre à Art-Cade

Art-cade et le RIAM festival invitent Guy Girard.
Avec Charles Pennequin, Jean-François Pauvros et J-Kristoff Camps.

La Collection Locomotion de Guy Girard
Come on, do the Locomotion with me à Los-Angeles, Paris, De Panne, Wimereux, Dunkerque, Laguiole, Riquewihr et Istanbul.

Comme le chantait en 1962 Little Eva “Come on, come on, do the locomotion with me”.
Locomotion est une collection de films courts qui, en explorant les moyens de transport des villes du XXIe siècle, fait le lien entre l’origine du cinéma et les techniques offertes par le numérique. Recourir à la prise de vue en rafale m’a permis d’élaborer des objets visuels à la croisée de la photographie, du cinéma expérimental et de l’art contemporain.
Dans la collection « Locomotion », ce sont les agitations compulsives de la ville-monde qui m’intéressent. Le principe est simple : Une mégalopole, un moyen de locomotion. Le sens se trouve dans les syllabes. « Loco » pour la folie, les gesticulations délirantes de la modernité. « Motion » pour le mouvement, le déplacement, les secousses. « Locomotion » c’est la vitesse des vies actuelles, la puissance de se mouvoir d’un lieu à un autre, l’ivresse de la mondialisation. « Time is the Devil, but speed is God », peut-on lire à l’entrée de certaines entreprises de la Silicon Valley
Sur le même principe de prise de vue en rafale, j’ai réalisé d’autres Locomotion « hors-série ». J’ai photographié des vaches en Aubrac ce qui a inspiré des dialogues à Leslie Kaplan « Moi J’aime les vaches ». En Alsace, des nains de jardin « Turlututu Chapeau Pointu », et une trilogie sur la villégiature au bord de la Manche et de la Mer du Nord « Loin du Cap Nègre »

à partir de 18h : Installation en boucle des 7 films Locomotion
(photographiés en mode rafale)

– 19h : Conférence «Hommage à Thomas Edison»
Par J-Kristoff Camps

Ce n’est pas parce que je suis arrière – arrière – petit fils de Charles Cros, poète et inventeur du « paleophone », que je ne rendrais pas hommage à son rival, l’inventeur du « phonographe » Thomas Edison. Je n’oublierais pas ses contemporains et ses prédécesseurs, rêveurs de génie.
Je suis né en France mais une partie de ma vie s’est déroulée à Londres ; et c’est là que sous le pseudonyme de Geoff Emerick, j’ai été l’ingénieur du son des Beatles, un groupe célèbre dans les années 60 pour qui j’ai inventé l’enregistrement pop en studio. Les Beatles enregistraient la nuit, ce qui me permettait le jour de passer de l’autre coté du micro et de jouer certaines parties de guitare d’un groupe soit disant rival dont le guitariste n’était souvent pas en état d’assurer la rythmique.
J’ai gardé une passion pour les machines qui enregistrent. Une vie passée un micro à la main.

– 20h15 : Performance
«Gesticulation + Elucubrations = Explications»
Par Charles Pennequin et Jean-François Pauvros

Jean-François Pauvros n’est pas un guitariste, Charles Pennequin n’est pas non plus poète, l’un est un gesticulant, l’autre élucubrant, à tour de rôle et tous les deux bidouillent ou rigolent ainsi au grès des sons, comme grimpés sur une matière visuelle et sonore. Ils ne s’écoutent guère, ou alors parfois un peu pour aller attaquer ensemble le public ou pour se contredire sur la scène. Ce n’est pas vraiment de l’écoute, car ils s’en moquent de l’écoute, de la bonne tenue du verbe, la belle éducation musicale, ils s’en moquent du bon échange de procédé entre une guitare et un poème. La conversation est abattue, rompue au non dialogue, ou alors dans les creux où on peut parfois les entendre discutailler, verbigérer, se disputailler. Une franche explication s’établit entre les deux proto-agnostiques (ils n’aiment pas le mot Protagoniste) qui leur permettra, espérons-le !, à un moment donné, de pousser la chansonnette autour d’un bon p’tit vin du Sud.

Bar et restauration sur place par les Jnouns.

Entrée : 5 euros+2€ d’adhésion

Samedi 3 décembre au Vidéodrome 2

20h : Projection de films de Guy Girard
2 films, 2 portraits, 2 musiciens hors-norme
Don Pauvros de la Manche (Jean-François Pauvros) 66’
Les Chants de Bataille (Jac Berrocal) 45’

Entrée: 5 euros
Réservation conseillée au 04 91 42 75 41
Vidéodrome 2 : 49 cours Julien – 13006 Marseille

http://www.videodrome2.fr/

___________________________________________________________
art-cade* est soutenu par le Conseil Départemental des Bouches du Rhône, la Ville de Marseille, la Région Paca, la Drac Paca.

La Collection Locomotion de Guy Girard was last modified: novembre 26th, 2016 by Bordeaux
@Media Art Club Marseille