Deux œuvres d’art signées Guillaume Bottazzi, 18 septembre 2020 14:00-19 septembre 2020 17:00, Chamalières.

Gratuit Handicap moteur
vendredi 18 septembre – 14h00 à 17h00
samedi 19 septembre – 14h00 à 17h00

Le public est convié à venir découvrir deux œuvres de l’artiste Guillaume Bottazzi situées à Chamalières pendant les Journées Européennes du Patrimoine 2020. À cette occasion, le lieu est exceptionnellement ouvert au public les 18 et 19 septembre de 14h à 17h.

Ces réalisations de Guillaume Bottazzi montrent l’influence qu’exerce le Pays du Soleil Levant sur ses œuvres. L’artiste a passé, pendant plus d’une décennie, une grande partie de son temps au Japon, où il a reçu de nombreuses commandes prestigieuses, par exemple de Mori Building Co. Ltd, ou du Musée International d’Art Miyanomori.

En 2010, sous l’initiative du Gouvernement de la Métropole de Tokyo, de la Fondation Tokyo Metropolitan d’Histoire et de Culture, du National Art Center, du Musée d’Art Suntory, de la ville de Tokyo, de Mori Building Co. Ltd et du Musée d’Art Mori, Guillaume Bottazzi a créé une œuvre abstraite monumentale de 100 m², au cœur de Tokyo.

En 2011, le Musée International d’Art Miyanomori au Japon lui commande la plus grande peinture du pays, qui habille tous les murs du musée et organise une exposition de ses œuvres. Ce musée possède la plus grande collection de Christo en Asie et Océanie et possède quelques 3 000 photographies de l’artiste Daido Moriyama. Font également partie de sa collection des œuvres des artistes Lucio Fontana, Frank Stella, Jasper Johns, Lee Ufan, et Guillaume Bottazzi.

En 2012, Mori Building, suivant la sélection du Musée d’Art Mori, a passé commande de plusieurs œuvres à l’artiste. Elles prennent place dans le nouveau gratte-ciel Ark Hills Sengokuyama : au cœur du nouveau quartier de Toranomon, au centre de Tokyo.

Depuis 2004, Guillaume Bottazzi est représenté par la galerie Itsutsuji. Cette galerie majeure au Japon lui permet de s’imposer avec plusieurs commandes artistiques. La galerie Itsutsuji a introduit des mouvements comme le groupe Supports/Surfaces, dont Claude Viallat, Louis Cane, Daniel Dezeuze et Jean-Pierre Pincemin, mais aussi d’autres artistes comme Pierre Buraglio, Simon Hantaï et Pierre Soulages.

Guillaume Bottazzi, engagé pour l’écosystème, crée ses œuvres à partir d’émaux. L’émail est une matière réduite en poudre composée de différents minéraux, comme la silice, le feldspath, le kaolin, les oxydes métalliques, le titane, le carbonate de cuivre, le cobalt, l’oxyde de fer, le manganèse, l’étain…

Guillaume Bottazzi doit traduire en dimensions réelles ses esquisses avant de les transposer sur le verre. Les pigments sont ensuite déposés au pinceau en suspension dans une huile volatile. C’est à la trempe du verre que se fait la fusion avec les émaux.

La dimension poétique des œuvres de Guillaume Bottazzi dans des espaces fréquentés met l’humain au cœur des préoccupations de l’artiste. Le public est invité à voyager et à rêver avec ces œuvres. Elles accompagnent le passant dans sa vie de tous les jours ; il va les réinventer en fonction de son humeur, des saisons, et du moment où il les observe. Ces créations uniques sont affaire de sensibilité.

Site officiel de Guillaume Bottazzi :
https://www.guillaume.bottazzi.org

Villa Gaïa 96 avenue Joseph Claussat 63400 Chamalières 63400 Chamalières Les Galoubies Puy-de-Dôme Auvergne-Rhône-Alpes
Ces œuvres de Guillaume Bottazzi font partie du patrimoine de la Villa Gaïa, située à Chamalières. La ville est l’une des deux grandes stations thermales situées à proximité directe de Clermont-Ferrand.

© Guillaume Bottazzi – ADAGP Paris
2020-09-18T14:00:00+02:00-2020-09-18T17:00:00+02:00
2020-09-19T14:00:00+02:00-2020-09-19T17:00:00+02:00