Concert végétal avec la Cie Sueňo en la Fábrica, 2 juin 2018 14:00-3 juin 2018 17:30, Villa Perrusson Écuisses .

samedi 2 juin – 14h00 à 17h30 dimanche 3 juin – 14h00 à 17h30 Cette troisième participation de la Villa Perrusson sera l’occasion d’un concert végétal proposé en continu et en direct par la compagnie Sueňo en la Făbrica. Dépaysement garanti ! La Compagnie Sueňo en la Fábrica est invitée à mettre en place dans le parc de la Villa Perrusson une scénographie sonore en multidiffusion. Celle-ci s’appuie sur une création musicale réalisée avec les sons de forêts tropicales enregistrés par les artistes en Guinée, au Costa Rica, au Surinam, à Cuba, mais aussi en France. Cette musique de la nature est diffusée en multi-phonie (6 à 10 points de diffusion autour du public). La voix humaine et les percussions primitives suivent les mélodies et les rythmes des animaux et créent un univers sonore imaginaire. L’amplification est faite de manière à ce que les sons diffusés se mêlent aux sons du contexte environnant. Le public déambule alors librement, en immersion dans une atmosphère auditive de forêt fantastique et se laisse bercer par cette scénographie sonore surprenante et relaxante. Les sens de l’ouïe et de la vue du public se retrouvent confrontés dans un jeu de contraste des ambiances entre ce qui est perçu visuellement et ce que le public entend. Au cours du parcours, un invisible chef d’orchestre semble se déplacer et animer tour à tour les différentes niches d’un concert permanent. Par un subtil geste musical humain, les sons de la nature deviennent musique. Sueňo en la Fábrica a été créé en France en 1992 par la rencontre d’Alejandra Santander, chanteuse d’origine chilienne, et Didier Boyat, musicien ingénieur du son, d’origine française. Ensemble ils composent, arrangent et réalisent la musique de Sueňo en la Fábrica. Il s’agit d’une musique métissée et populaire qui appelle l’imaginaire par ses riches atmosphères. Gratuit pour tous La Compagnie Sueňo en la Fábrica est invitée à mettre en place dans le parc de la Villa Perrusson une scénographie sonore en multidiffusion. Celle-ci s’appuie sur une création musicale réalisée avec les sons de forêts tropicales enregistrés par les artistes en Guinée, au Costa Rica, au Surinam, à Cuba, mais aussi en France. Cette musique de la nature est diffusée en multi-phonie (6 à 10 points de diffusion autour du public). La voix humaine et les percussions primitives suivent les mélodies et les rythmes des animaux et créent un univers sonore imaginaire. L’amplification est faite de manière à ce que les sons diffusés se mêlent aux sons du contexte environnant. Le public déambule alors librement, en immersion dans une atmosphère auditive de forêt fantastique et se laisse bercer par cette scénographie sonore surprenante et relaxante. Les sens de l’ouïe et de la vue du public se retrouvent confrontés dans un jeu de contraste des ambiances entre ce qui est perçu visuellement et ce que le public entend. Au cours du parcours, un invisible chef d’orchestre semble se déplacer et animer tour à tour les différentes niches d’un concert permanent. Par un subtil geste musical humain, les sons de la nature deviennent musique. Sueňo en la Fábrica a été créé en France en 1992 par la rencontre d’Alejandra Santander, chanteuse d’origine chilienne, et Didier Boyat, musicien ingénieur du son, d’origine française. Ensemble ils composent, arrangent et réalisent la musique de Sueňo en la Fábrica. Il s’agit d’une musique métissée et populaire qui appelle l’imaginaire par ses riches atmosphères. 0385682114, ecomusee@creusot-montceau.org Villa Perrusson Écuisses Rue de la Gare 71210, Ecuisses, Bourgogne – Franche-Comté, France 71210 Écuisses Saône-et-Loire 0385682114 http://www.ecomusee-creusot-montceau.fr Cliché Daniel BUSSEUIL, Écomusée Creusot Montceau, CUCM Les établissements Perrusson comptent parmi les nombreux sites de production de céramiques architecturales établis, à la fin du XIXe siècle, sur les rives du canal du Centre. A Ecuisses, en 1860, Jean-Marie Perrusson, fils d’un batelier, se lance dans la fabrication de pièces produites à partir d’argiles extraites sur place. Le succès est au rendez-vous et l’entreprise emploie jusqu’à 750 ouvriers. La propriété des Perrusson L’édifice, dont la construction s’échelonne entre 1869 et 1900, est réalisé avec la collaboration de l’architecte Tony Ferret. Par son implantation choisie, à dessein, en bordure de la voie ferrée, elle offre ses décors aux regards admiratifs des voyageurs. Trônant, tel un joyau, au centre d’un jardin agrémenté d’essences remarquables, elle est chargée d’éléments décoratifs colorés créés et réalisés dans l’usine attenante, sous la direction d’artistes formés aux Ecoles des Beaux-Arts de Lyon et de Paris. Un monument historique Cette maison-catalogue , unique en son genre, inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, illustre la réussite sociale et économique de la famille Perrusson, le goût éclectique des entrepreneurs de la fin du 19ème siècle, leur sens des affaires et de la communication. Crédits photo : CUCM – Service Ecomusée Accès par la D 974. Parking visiteurs.