Chant grégorien Abbaye de Cluny, 21 septembre 2019 10:00-21 septembre 2019 12:00, Cluny.

Samedi 21 septembre, 10h00 

La Schola Saint Grégoire propose des moments de chants grégoriens dans différents espaces de l’abbaye.

Chant grégorien

par la Schola Saint Grégoire

Sous la direction de Jean-Louis Rébut, la Schola Saint Grégoire fera découvrir de multiples chants grégoriens à travers les espaces de l'abbaye.

Le temps d'une matinée, les chanteurs font étape dans le transept, dans la chapelle Jean de Bourbon, dans la salle capitulaire,… et ils invitent à un voyage sonore les visiteurs de l'abbaye.

Véritable écho des moines dans les murs de l'abbaye de Cluny, les chants grégoriens de la Schola Saint Grégoire feront revivre les sons oubliés de l'abbaye de Cluny.

Gregorian chant

by the Schola Saint Grégoire

Conducted by Jean-Louis Rébut, the Schola Saint Grégoire will make discover numerous Gregorian chants across the spaces of the abbey.
The time(weather) of morning, the singers make stage in the transept, in the chapel Jean de Bourbon, in the chapter house, and they invite in a sound(resounding) journey the visitors of the abbey.
Real echo of the monks in the walls of the abbey of Cluny, the Gregorian chants of the Schola Saint Grégoire will make relive sounds forgotten by the abbey of Cluny.

Abbaye de Cluny Palais du Pape Gélase Place du 11 août 1944 71250 Cluny 71250 Cluny Saône-et-Loire

samedi 21 septembre – 10h00 à 12h00

03 85 59 15 93 http://www.monuments-nationaux.fr L’abbaye de Cluny fut fondée en 910 par Guillaume le Pieux, duc d’Aquitaine. Il donne ses terres de Cluny aux apôtres Pierre et Paul, soustrayant ainsi l’abbaye du pouvoir de l’évêque et des seigneurs laïcs. Il choisit Bernon comme premier abbé. Les moines doivent suivre la règle bénédictine. L’abbaye de Cluny a la possibilité de réformer d’autres monastères. Très vite, dans une Europe en quête de restructuration religieuse, l’abbaye devient un modèle et une multitude de monastères se placent sous la dépendance de Cluny. A la fin du XIème siècle, l’abbaye de Cluny est une des plus importantes capitales de l’Europe chrétienne. Elle est à la tête d’un réseau de près de 1400 dépendances et d’environ 10 000 moines répartis dans l’Europe entière. L’abbé alors en place, Hugues de Semur, décide de faire construire une église abbatiale qui représentera la puissance de Dieu sur terre, mais également la puissance de Cluny. En 1088, commence le chantier de la « Maior Ecclesia », la plus grande église romane jamais construite dont les voûtes culminent à 30 m. Un siècle plus tard, on construira l’avant-nef. Ainsi, l’église abbatiale de Cluny, la « Maior Ecclesia » ou encore Cluny III, sera la plus grande église de la chrétienté pendant près de 400 ans. Des abbés illustres se succèderont à la tête de l’abbaye pendant les siècles suivants, comme Richelieu ou Mazarin mais rien n’arrêtera le déclin progressif de la puissante abbaye. Pourtant, vers 1750, on reconstruit les bâtiments conventuels et on dote ainsi l’abbaye d’un vaste complexe de style classique. Les moines n’auront guère le temps d’occuper les lieux car la Révolution éclate peu de temps après les travaux. Les moines sont alors expulsés et dispersés dans les paroisses environnantes, les bâtiments sont saisis comme biens nationaux et mis en vente. L’immense église est alors achetée par des marchands de matériaux qui l’utiliseront comme carrière de pierre et démantèleront peu à peu ce chef-d’œuvre de l’art roman. Aujourd’hui, les vestiges qui nous sont parvenus, le bras sud du grand transept ou encore le petit transept sud, nous donnent une idée de l’immensité de cet édifice. De nombreux autres éléments sont parvenus jusqu’à nous : le mur d’enceinte et ses tours, les bâtiments conventuels du XVIIIème siècle, le Farinier, bâtiment du XIIIème siècle, qui abrite aujourd’hui les chapiteaux du rond-point du chœur de la « Maior Ecclesia ». Le Musée d’art et d’archéologie présente de nombreux vestiges sculptés de l’église et du bourg monastique. Un nouveau film en 3D ouvre la visite de l’abbaye en faisant découvrir l’église abbatiale restituée au temps de sa splendeur. L’abbaye de Cluny est ouverte au public par le Centre des monuments nationaux.