Belgian Theory #3 Le jour d’après… Cinéma du Centre Wallonie-Bruxelles, 22 septembre 2020 17:30-22 septembre 2020 17:30, Paris.

Le mardi 22 septembre 2020
de 19h30 à 21h
gratuit Entrée libre dans la limite des places disponibles et dans le respect des normes sanitaires.

En collaboration avec le festival Extra ! du Centre Pompidou.

Avec : Frédérique Aït Touati, Laurence Allard, Mark Alizart, Jessica Borotto, Yves Citton et Raphaël Stevens

Alors que le confinement d’un tiers de l’humanité et son désamorçage se sont opérés ces derniers mois, charriant dans leur sillon immédiat nombre d’interrogations, surprises, et constats – joyeux ou amers-, le Centre et Laurent de Sutter, curateur de Belgian Theory, propose pour cette session particulière de composer un plateau hybride… Un plateau qui sème le trouble.

Une scène qui s’ouvre à des philosophes, des penseurs & penseuses, témoins, observateurs/trices et acteurs/trices des mutations – dont l’accélération n’a d’égal que les changements de paradigme qu’elle inflige – de cette période aussi étrange que fascinante. Un plateau où il sera tout autant question de collapsologie, d’éco-féminisme, d’actualités obnubilées… mais où le ciment réflexif sera bien celui des enjeux civilisationnels – tel qu’en parle Michel Serres – que cette nouvelle ère impose, sans doute à situer quelque part sur une frontière troubler, entre utopie et dystopie.

Une scène composite qui accueillera des personnalités belges et françaises. A l’heure de la dématérialisation à toute épreuve, des déterritorialisations de la pensée, quels regards croisés des philosophes belges et français.e.s peuvent apporter dans cette nouvelle configuration sociétale et existentielle ? 

Cinéma du Centre Wallonie-Bruxelles 46 rue Quincampoix 75004 Paris 11 : Rambuteau (227m)
4 : Étienne Marcel (315m)

Contact :
Centre Wallonie Bruxelles 0153019696 reservation@cwb.fr reservation@cwb.fr https://www.cwb.fr/ https://www.weezevent.com/belgian-theory-3-le-jour-dapres https://fr-fr.facebook.com/CentreWallonieBruxellesParis/

© Edwin hooper