Aplanos – l’Homme de fer Musée national de la Renaissance, 20 septembre 2019 20:30-21 septembre 2019 22:00, Écouen.

20 et 21 septembre Du 20 au 21 septembre. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. 3 représentations toutes les 30 mn à partir de 20h30.

Spectacle de son et lumière au chateau d’Ecouen

Pour la troisième année, Xavier de Richemont revient avec un spectacle son et lumière dynamique projeté à la nuit tombée dans la cour du château.

Cette œuvre d’une vingtaine de minutes permet au spectateur un voyage dans le temps, à la découverte ou la redécouverte du personnage célèbre Anne de Montmorency, connétable de France sous le règne de François Ier et Henri II et bâtisseur du château.

En images de lumière, en couleurs et en musique, les collections du musée prennent vie, dialoguent, se confrontent avec une énergie étonnante.

Le musée proposera, sur demande, des visites guidées du musée avant la projection.

La cour du château et le restaurant du château resteront ouverts pour permettre au visiteur une soirée complète passée sous le signe de la Renaissance.

Musée national de la Renaissance Château d’Écouen 95440 Écouen 95440 Écouen Val-d’Oise

vendredi 20 septembre – 20h30 à 21h00
vendredi 20 septembre – 21h00 à 21h30
vendredi 20 septembre – 21h30 à 22h00
samedi 21 septembre – 20h30 à 21h00
samedi 21 septembre – 21h00 à 21h30
samedi 21 septembre – 21h30 à 22h00

01 34 38 38 50 http://www.musee-renaissance.fr Le château, construit de 1538 à 1555 par le connétable Anne de Montmorency, conserve une partie de son décor originel évoquant l’atmosphère d’un grand mécène de l’époque : pavements de carreaux émaillés exécutés par Masséot Abaquesne, serrures, panneaux décorés, et cheminées peintes. Plusieurs architectes se sont relayés pour sa construction, dont Jean Bullant qui réalise le portique de l’aile sud pour présenter dans des niches « les esclaves » de Michel-Ange offerts par le roi de France Henri II au Connétable. À la Révolution, le château fût sauvé de la destruction par l’Abbé Grégoire. Son parc de 17 hectares de haute futaie est clos de mur et est traversé de grandes allées qui partent vers un terre-plein dessiné par Hardouin-Mansart à la fin du XVIIe siècle.

Photo : Vue aérienne du château d’Ecouen © Musée national de la Renaissance

Journees europeennes Val-d’Oise Écouen