Laissez-vous conter les Amish Mairie de Sainte-Marie-aux-Mines, 17 septembre 2021 10:30, Sainte-Marie-aux-Mines.

Journée du patrimoine 2021 Mairie de Sainte-Marie-aux-Mines. Gratuit|Sur inscription 03 89 58 80 50
Vendredi 17 septembre, 10h30

Laissez-vous conter les Amish

*

Découvrez les origines et le développement du mouvement amish, dont le Val d’Argent est le berceau, à travers une conférence richement illustrée et menée par un guide du Pays d’Art et d’Histoire.

Issu du groupe des anabaptistes, le mouvement Amish est né à Sainte-Marie-aux-Mines en 1693, fondé par le patriarche Jacob Amann en réaction au relâchement des moeurs de la communauté mennonite locale. Les Amish furent ensuite expulsés du royaume de France en 1712, et émigrèrent vers les régions limitrophes, avant de quitter massivement l’Europe pour trouver refuge aux États-Unis. Là, la communauté amish a donné ses lettres de noblesse à l’art du patchwork, et vit en retrait de la société avec un rapport au progrès plus ou moins prononcé.

Conférence sur l’histoire des Amish
Salle du conseil municipal à la mairie de Sainte-Marie-aux-Mines
Jeudi 16 Septembre et Vendredi 17 Septembre à 10h30

*
vendredi 17 septembre – 10h30 à 12h00
*
Gratuit. Sur inscription, limité à 30 places. Masque et pass sanitaire obligatoires. Conférence jeudi 16 et vendredi 17 septembre, à 10h30.


Mairie de Sainte-Marie-aux-Mines 114 rue de Lattre de Tassigny, 68160 Sainte-Marie-aux-Mines Sainte-Marie-aux-Mines 68160 Adelspach Haut-Rhin
https://cibul.s3.amazonaws.com/location83369905.jpg
L’histoire de la ville a été marquée par des siècles d’exploitation minière qui y a attiré une forte immigration des régions environnantes. Également lieu de refuge en raison des idées de tolérance des seigneurs féodaux régnant sur la partie méridionale de la ville, les Ribeaupierre, Sainte-Marie-aux-Mines a joué un rôle significatif dans l’histoire du protestantisme – elle est en particulier, en 1693, le lieu du schisme amish. Curieusement, la ville est restée divisée entre le Duché de Lorraine et la seigneurie de Ribeaupierre pendant 4 siècles (de 1381 à 1789), jusqu’à ce que la Révolution française mette fin au système féodal. Comme le rappelle la borne frontière encore visible sur le pont Bonduron, la Lièpvrette formait alors la frontière.

Grâce surtout à l’industrie textile, Sainte-Marie-aux-Mines fut par ailleurs une importante ville industrielle, troisième ville du Haut-Rhin par le nombre d’habitants jusqu’au milieu du XIXe siècle.

La ville de Sainte-Marie-aux-Mines est titulaire de la croix de guerre 1914-1918 avec palme (citation à l’ordre de l’Armée du 2 novembre 1921) et de la croix de guerre 1939-1945 avec étoile de vermeil (citation, le 11 novembre 1948, à l’ordre du corps d’armée).

(source : Wikipédia)
Crédits : ©Archives du Val d’Argent Gratuit|Sur inscription ©Christian Amet