Jarracharra : les vents de la saison sèche Cherbourg-en-Cotentin, 26 juin 2021, Cherbourg-en-Cotentin.

Exposition “Jarracharra : les vents de la saison sèche” 2021-06-26 13:30:00 13:30:00 – 2021-08-29 18:30:00 18:30:00 Cherbourg-Octeville Abbaye du Voeu
Cherbourg-en-Cotentin 50100

  Jarracharra : les vents de la saison sèche est une remarquable collection d’œuvres textiles réalisées par des femmes artistes Aborigènes du Bábbarra Women’s Centre, l’un des centres artistiques les plus isolés au monde, au cœur de la Terre d’Arnhem (Territoire du Nord, Australie). L’exposition met en lumière ces artistes qui utilisent des techniques contemporaines pour dépeindre leurs rites et récits traditionnels. Ainsi, en traversant l’exposition, le visiteur voyage dans les terres ancestrales du grand nord australien.
Le titre, Jarracharra, est une métaphore de la manière dont ce centre rassemble depuis plus de 35 ans des femmes Aborigènes aux cultures et langues différentes, comme les vents de Jarracharra rassemblent les peuples Aborigènes pour des cérémonies, rituels et danses depuis des dizaines de milliers d’années.

Entrée libre.
Attention le réfectoire n’est pas accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Jarracharra : les vents de la saison sèche est une remarquable collection d’œuvres textiles réalisées par des femmes artistes Aborigènes du Bábbarra Women’s Centre, l’un des centres artistiques les plus isolés au monde, au cœur de la Terre d’Arnhem…

+33 2 33 87 88 39 http://www.cherbourg.fr/

Jarracharra : les vents de la saison sèche est une remarquable collection d’œuvres textiles réalisées par des femmes artistes Aborigènes du Bábbarra Women’s Centre, l’un des centres artistiques les plus isolés au monde, au cœur de la Terre d’Arnhem…

Jarracharra : les vents de la saison sèche est une remarquable collection d’œuvres textiles réalisées par des femmes artistes Aborigènes du Bábbarra Women’s Centre, l’un des centres artistiques les plus isolés au monde, au cœur de la Terre d’Arnhem (Territoire du Nord, Australie). L’exposition met en lumière ces artistes qui utilisent des techniques contemporaines pour dépeindre leurs rites et récits traditionnels. Ainsi, en traversant l’exposition, le visiteur voyage dans les terres ancestrales du grand nord australien.
Le titre, Jarracharra, est une métaphore de la manière dont ce centre rassemble depuis plus de 35 ans des femmes Aborigènes aux cultures et langues différentes, comme les vents de Jarracharra rassemblent les peuples Aborigènes pour des cérémonies, rituels et danses depuis des dizaines de milliers d’années.

Entrée libre.
Attention le réfectoire n’est pas accessible pour les personnes à mobilité réduite.

dernière mise à jour : 2021-06-14 par