EXPOSITION: CHER JOURNAL, 19 mai 2021-19 mai 2021, Toulouse.

EXPOSITION: CHER JOURNAL 2021-05-19 – 2021-06-12 FONDATION ESPACE ECUREUIL 3 place du Capitole
Toulouse Haute-Garonne

  Entre novembre et mars, 28 collèges et lycées, 7 écoles primaires et 3 établissements supérieurs ont pu visiter l’exposition « Je suis le chien » de Patricia Combacal, dans le respect des contraintes sanitaires en vigueur.

Afin de faciliter la réalisation de ce projet pédagogique, quatre mallettes ont circulé dans les établissements, dont la moitié sont situés hors de Toulouse. En ces temps de déplacements aléatoires, elles ont permis aux classes de s’approprier les thèmes de l’exposition de Patricia Combacal, à travers des œuvres prêtées par l’artiste, des tirages photographiques et une sélection d’ouvrages. En complément, la Fondation espace écureuil a réalisé et mis en ligne des petits films de présentation de l’exposition.

En marge de la notion de l’intime, thème central de l’œuvre de Patricia Combacal, les élèves et les étudiants ont travaillé sur une multitude de sujets, de l’autobiographie au manque, en passant par la dépendance, le corps, la peau, l’identité, le souvenir, la métamorphose ou le paysage intérieur

Vingt-neuvième édition du Projet pédagogique, du 19 mai au 12 juin 2021.
Les élèves de l’académie de Toulouse exposent leurs réalisations d’arts plastiques avec la Fondation Espace écureuil et la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées

+33 5 62 30 23 30 http://www.caisseepargne-art-contemporain.fr/

Vingt-neuvième édition du Projet pédagogique, du 19 mai au 12 juin 2021.
Les élèves de l’académie de Toulouse exposent leurs réalisations d’arts plastiques avec la Fondation Espace écureuil et la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées

Entre novembre et mars, 28 collèges et lycées, 7 écoles primaires et 3 établissements supérieurs ont pu visiter l’exposition « Je suis le chien » de Patricia Combacal, dans le respect des contraintes sanitaires en vigueur.

Afin de faciliter la réalisation de ce projet pédagogique, quatre mallettes ont circulé dans les établissements, dont la moitié sont situés hors de Toulouse. En ces temps de déplacements aléatoires, elles ont permis aux classes de s’approprier les thèmes de l’exposition de Patricia Combacal, à travers des œuvres prêtées par l’artiste, des tirages photographiques et une sélection d’ouvrages. En complément, la Fondation espace écureuil a réalisé et mis en ligne des petits films de présentation de l’exposition.

En marge de la notion de l’intime, thème central de l’œuvre de Patricia Combacal, les élèves et les étudiants ont travaillé sur une multitude de sujets, de l’autobiographie au manque, en passant par la dépendance, le corps, la peau, l’identité, le souvenir, la métamorphose ou le paysage intérieur