Dialogue orgue-clavecin et voix Le Folgoët, 18 juillet 2021, Le Folgoët.

Dialogue orgue-clavecin et voix 2021-07-18 – 2021-07-18
Le Folgoët 29260 Le Folgoët

  Petits concerts spirituels : dialogue entre orgue, clavecin et voix. Distribution : Maude Gratton à l’orgue ; Kevin Manent au clavecin et Benoît Arnould à la basse. C’est dans l’Allemagne du XVIIe siècle, ravagée par la guerre de trente ans et encore troublée par les réformes religieuses, qu’a vécu Heinrich Schütz. Considéré comme le père de la musique allemande, son génie et le langage qu’il a développé vont irradier les générations suivantes. Les Petits concerts spirituels de Schütz serviront de fil conducteur à ce programme conçu comme un dialogue entre cantates allemandes et petits motets français, entre le grand orgue et le clavecin. L’influence italienne est plus que palpable à travers une musique religieuse puissante, émouvante mais aussi théâtrale, animée par le goût de la vocalité, par la virtuosité instrumentale et intellectuelle. Autour des répertoires allemands (Buxtehude, Schütz, Weckmann, Bruhns, Bach) et français (Charpentier, Chambonnières, Couperin, Jacquet de la Guerre, D’Anglebert). Un concert donné dans le cadre des Escales Baroques du Banquet Céleste, avec le soutien de la Drac-Eté culturel et de la Région Bretagne

ylemartret@free.fr

Petits concerts spirituels : dialogue entre orgue, clavecin et voix. Distribution : Maude Gratton à l’orgue ; Kevin Manent au clavecin et Benoît Arnould à la basse. C’est dans l’Allemagne du XVIIe siècle, ravagée par la guerre de trente ans et encore troublée par les réformes religieuses, qu’a vécu Heinrich Schütz. Considéré comme le père de la musique allemande, son génie et le langage qu’il a développé vont irradier les générations suivantes. Les Petits concerts spirituels de Schütz serviront de fil conducteur à ce programme conçu comme un dialogue entre cantates allemandes et petits motets français, entre le grand orgue et le clavecin. L’influence italienne est plus que palpable à travers une musique religieuse puissante, émouvante mais aussi théâtrale, animée par le goût de la vocalité, par la virtuosité instrumentale et intellectuelle. Autour des répertoires allemands (Buxtehude, Schütz, Weckmann, Bruhns, Bach) et français (Charpentier, Chambonnières, Couperin, Jacquet de la Guerre, D’Anglebert). Un concert donné dans le cadre des Escales Baroques du Banquet Céleste, avec le soutien de la Drac-Eté culturel et de la Région Bretagne

dernière mise à jour : 2021-06-07 par