Concert symphonique | In Memoriam Salle Wagram, 7 mars 2021 16:00-7 mars 2021 17:30, Paris.

Dimanche 7 mars, 16h00 30€ (Catégorie 1), 18€ (Catégorie 2), 10€ (Tarif réduit) https://www3.aparteweb.com/awprod/COLONNE/AWCategoriesvenueCanvas.aspx?S=1&INS=COLONNE&CAT=117&SEA=198&FLAG=17424&SECUR2=495552505267797679787869&LNG=FR, 01 42 33 72 89, reservation@orchestrecolonne.fr

Vivez l’expérience du symphonique !

MAGNARD · Chant Funèbre
BRUCH · Kol Nidrei op.47
ESCOBAR · Empreintes (création)
STRAUSS · Mort et Transfiguration

Ce concert est pour l’Orchestre Colonne l’occasion de rendre hommage à deux de ses membres récemment disparus.
Martin Lebel, chef français à la carrière internationale, dirigera la mélopée envoûtante du Chant Funèbre d’Albéric Magnard, puis du Kol Nidrei de Max Bruch. Cette oeuvre sera interprétée par notre violoncelliste solo Marie-Claude Bantigny.
La deuxième partie de concert débutera par Empreintes, création de Sébastien Escobar, regard sur l’histoire de deux vies interrompues dans un monde en perpétuel effervescence.
Comme une conclusion naturelle, ce concert se clôturera par le poème symphonique Mort et Transfiguration, chef-d’oeuvre d’inspiration et d’orchestration signé Richard Strauss, que l’Orchestre Colonne fit découvrir en son temps au public parisien.

MARIE-CLAUDE BANTIGNY · Violoncelle
MARTIN LEBEL · Direction

Salle Wagram 39-41 Avenue de Wagram, 75017 Paris 75017 Paris Paris 17e Arrondissement Paris

dimanche 7 mars – 16h00 à 17h30

MAGNARD · Chant Funèbre
BRUCH · Kol Nidrei op.47
ESCOBAR · Empreintes (création)
STRAUSS · Mort et Transfiguration

Ce concert est pour l’Orchestre Colonne l’occasion de rendre hommage à deux de ses membres récemment disparus.
Martin Lebel, chef français à la carrière internationale, dirigera la mélopée envoûtante du Chant Funèbre d’Albéric Magnard, puis du Kol Nidrei de Max Bruch. Cette oeuvre sera interprétée par notre violoncelliste solo Marie-Claude Bantigny.
La deuxième partie de concert débutera par Empreintes, création de Sébastien Escobar, regard sur l’histoire de deux vies interrompues dans un monde en perpétuel effervescence.
Comme une conclusion naturelle, ce concert se clôturera par le poème symphonique Mort et Transfiguration, chef-d’oeuvre d’inspiration et d’orchestration signé Richard Strauss, que l’Orchestre Colonne fit découvrir en son temps au public parisien.

MARIE-CLAUDE BANTIGNY · Violoncelle
MARTIN LEBEL · Direction