Concert – Résonances : L’art du Quintette Le Havre, 17 novembre 2021, Le Havre.

Concert – Résonances : L’art du Quintette 2021-11-17 20:00:00 20:00:00 – 2021-11-17
Le Havre Seine-Maritime

  L’art du Quintette

Luigi Boccherini : Quintette pour 2 violoncelles en ut mineur Op 45 G 355
Franz Schubert : Quintette pour 2 violoncelles en ut majeur D956

Violoncelliste, auteur de cent-vingt-cinq quintettes à cordes, Luigi Boccherini a établi le genre, ouvrant la voie aux compositeurs romantiques. Cette formation confère une dimension orchestrale à la musique de chambre. Si Boccherini illustre dans le Quintette en ut mineur une élégance et une finesse propre à la fin du XVIIIème siècle, Schubert, lui, y plonge dans un romantisme passionné avec la même ambition que dans sa Grande Symphonie, écrite la même année, en 1828.

Le Quintette D. 956, œuvre aux dimensions hors-norme – une heure –, est un extraordinaire laboratoire de recherches mélodiques, harmoniques, formelles. Les richesses de ces découvertes se déploient dans une grandeur mystique.

Marianne Piketty, violon
Marie Salvat, violon
Vladimir Percevic, alto
Xavier Phillips, violoncelle
Héloïse Luzzati, violoncelle

Mercredi 17 novembre à 20h, au Théâtre de l’Hôtel de Ville.

L’art du Quintette

Luigi Boccherini : Quintette pour 2 violoncelles en ut mineur Op 45 G 355
Franz Schubert : Quintette pour 2 violoncelles en ut majeur D956

Violoncelliste, auteur de cent-vingt-cinq quintettes à cordes, Luigi Boccherini a établi…

contact@resonances-musique-de-chambre.fr +33 2 35 46 43 21 https://www.resonances-musique-de-chambre.fr/

L’art du Quintette

Luigi Boccherini : Quintette pour 2 violoncelles en ut mineur Op 45 G 355
Franz Schubert : Quintette pour 2 violoncelles en ut majeur D956

Violoncelliste, auteur de cent-vingt-cinq quintettes à cordes, Luigi Boccherini a établi le genre, ouvrant la voie aux compositeurs romantiques. Cette formation confère une dimension orchestrale à la musique de chambre. Si Boccherini illustre dans le Quintette en ut mineur une élégance et une finesse propre à la fin du XVIIIème siècle, Schubert, lui, y plonge dans un romantisme passionné avec la même ambition que dans sa Grande Symphonie, écrite la même année, en 1828.

Le Quintette D. 956, œuvre aux dimensions hors-norme – une heure –, est un extraordinaire laboratoire de recherches mélodiques, harmoniques, formelles. Les richesses de ces découvertes se déploient dans une grandeur mystique.

Marianne Piketty, violon
Marie Salvat, violon
Vladimir Percevic, alto
Xavier Phillips, violoncelle
Héloïse Luzzati, violoncelle

Mercredi 17 novembre à 20h, au Théâtre de l’Hôtel de Ville.

dernière mise à jour : 2021-07-07 par