CINÉ-CLUB : LE RETOUR DE L’ENFANT PRODIGUE, 19 mars 2021-19 mars 2021, Renazé.

CINÉ-CLUB : LE RETOUR DE L’ENFANT PRODIGUE 2021-03-19 – 2021-03-19 Rue Victor Fourcault Cinéma Le Vox
Renazé Mayenne Renazé

EUR 5 5   Le Retour de l’Enfant Prodigue de Youssef Chahine
1978, Egypte, drame 2h10

Ali est attendu dans le village de Mitchaboura par les siens, les Madbouly, propriétaires d’une petite entreprise, et par les ouvriers pour qui il représente l’espoir. Pour Ibrahim, le fils de Tolba, le retour d’Ali, son oncle, doit lui permettre d’aller étudier à l’étranger ; ce à quoi s’oppose son père. Pour Fatma, qui a tout sacrifié, au nom de l’amour qu’elle voue à Ali absent, c’est la grande désillusion. À son retour, elle se rendra compte qu’il n’est plus ce jeune passionné qui a quitté sa famille par révolte. Pour Hassouna, l’ouvrier, la déception sera d’autant plus grande que c’est lui qui l’avait aidé à partir pour le Caire.

Le Ciné-club des salles mayennaises permet de présenter chaque mois un film de patrimoine. Sont dits « de patrimoine » des films sortis il y a plus de 20 ans ; tous les films du XXème siècle appartiennent donc désormais à ce label : le choix est large ! Le 19 mars : Le Retour de l’Enfant Prodigue.

contact@atmospheres53.org +33 2 43 06 40 59 https://www.atmospheres53.org/

Le Ciné-club des salles mayennaises permet de présenter chaque mois un film de patrimoine. Sont dits « de patrimoine » des films sortis il y a plus de 20 ans ; tous les films du XXème siècle appartiennent donc désormais à ce label : le choix est large ! Le 19 mars : Le Retour de l’Enfant Prodigue.

Le Retour de l’Enfant Prodigue de Youssef Chahine
1978, Egypte, drame 2h10

Ali est attendu dans le village de Mitchaboura par les siens, les Madbouly, propriétaires d’une petite entreprise, et par les ouvriers pour qui il représente l’espoir. Pour Ibrahim, le fils de Tolba, le retour d’Ali, son oncle, doit lui permettre d’aller étudier à l’étranger ; ce à quoi s’oppose son père. Pour Fatma, qui a tout sacrifié, au nom de l’amour qu’elle voue à Ali absent, c’est la grande désillusion. À son retour, elle se rendra compte qu’il n’est plus ce jeune passionné qui a quitté sa famille par révolte. Pour Hassouna, l’ouvrier, la déception sera d’autant plus grande que c’est lui qui l’avait aidé à partir pour le Caire.