mer 25 mai 2022

NANTES. COLINE RIO AUX INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES

Coline Rio est auteure, chanteuse, pianiste et joue du ukulélé. Artiste aux multiples casquettes, dont le style se rapproche de ceux d’Agnes Obel ou de Patrick Watson, elle est également la chanteuse du groupe aux inspirations électro-pop-rock Inüit avec lequel elle réalise de nombreux concerts pendant quatre ans. Il y a un an et demi, Coline Rio lance son premier projet musical en solo qui prévoit les sorties d’un EP courant 2022 et d’un album en 2023. Aujourd’hui, elle continue à travailler sur son « projet de cœur » dont elle nous livrera un petit avant-goût ce soir, lors des auditions iNOUïS 2022 du Printemps de Bourges.

Coline Rio baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance. Elle débute en prenant des cours d’éveil musical avant d’être formée par sa mère et aussi chanteuse qui lui donne des cours de ses cinq ans à ses seize ans. Dans sa jeunesse, Coline Rio fait également partie d’un groupe de chanteuses avec qui elle grandit et réalise des spectacles de chant dans des hôpitaux, des maisons de retraite ou encore dans une émission radio sur AlterNantes FM. La chanteuse développe, avec sa mère, une relation forte qui passera avec succès la période critique de l’adolescence. À ses côtés, elle dépeint un apprentissage ludique faisant tantôt intervenir le théâtre tantôt le chant ou la danse dont elle garde de joyeux souvenirs : « On a fait plein de choses et on s’est toujours très bien entendues ma mère et moi. C’est ce qui a fait que ça a bien continué car ce n’est pas toujours évident de continuer à travailler avec ses parents, surtout lorsque l’on devient adolescente. C’était un vrai plaisir », raconte-t-elle.

©Amandine Loget

En parallèle, la chanteuse prend des cours de piano dès l’âge de 6 ans avec une professeure particulière et amie de la famille dont elle garde d’heureux souvenirs :

« Ma professeure de piano était très pédagogue et m’a fait travailler une grande variété de genres musicaux. Elle était géniale et très douce avec moi alors que j’avais tendance à vouloir réarranger les partitions en faisant de la musique comme je l’imaginais et non comme cela était écrit sur la partition ».

Coline Rio est aujourd’hui consciente que cette liberté et cette bienveillance dans son apprentissage ont participé à la relation « saine » qu’elle entretient avec sa passion : « J’étais très libre, c’est ce qui a fait que ça ne m’a pas dégoûtée », confie-t-elle.

En famille, Coline Rio se souvient avoir été bercée par des styles musicaux divers et variés. Elle cite notamment Serge Reggiani, Pierre Perret, Charles Aznavour, Danyèl Waro ou encore Barbara : « C’était très riche à la maison donc on écoutait beaucoup de choses ». C’est surtout l’intensité des morceaux qui marque la jeune chanteuse. Cette dernière se souvient les avoir chantés sans en comprendre le sens. C’est en grandissant qu’elle se rend compte de la portée et la puissance des paroles : « Serge Reggiani a un univers très fort et des textes très puissants sur la solitude et le divorce. Je sens que ça m’a marquée. Enfant, tu ne comprends pas tout, mais tu ressens l’intensité de ce que tu écoutes ».

Lorsque la jeune chanteuse découvre Gaël Faye au collège, c’est une révélation. Elle est extrêmement touchée par ses textes et ses mélodies qui laissent la part belle au piano, son instrument de prédilection. Elle évoque particulièrement le morceau L’ennui des après-midi sans fin qui la bouleverse. Elle se souvient : « Quand je suis allée le voir en concert pour la première fois, je l’ai trouvé tellement touchant que ça m’a fait pleurer ». Plus tard, Coline Rio écrit un poème dédié à Gaël Faye et lui remet lors du Chantier des Francofolies à La Rochelle où elle réalise également un concert avec son groupe Inüit : « Je n’avais pas signé mon poème. L’idée était vraiment de livrer quelque chose d’artiste à artiste ». À partir de ce poème, Coline Rio réalise la chanson Au royaume de tes mots qui sera présente dans l’EP à venir. De quoi susciter la curiosité.

Comme tout artiste, la jeune nantaise connaît des fluctuations dans son processus d’inspiration. Certaines périodes sont abondantes en idées, d’autres moins. Alors, lorsque c’est le cas, Coline Rio se plonge dans le théâtre et la poésie qu’elle aime tant :

« Dernièrement, je relisais la pièce de théâtre Clôture de l’amour de Pascal Rambert. Pour la poésie, j’aime beaucoup les contemplations de Victor Hugo. Récemment, on m’a offert le recueil de poèmes le soleil et ses fleurs de Rupi Kaur, un livre très beau et puissant ».

« Plus tu es proche de toi, plus tu es universel »

Coline Rio

L’intime tient une place importante dans l’univers de Coline Rio. C’est un sujet avec lequel la chanteuse se sent à l’aise car « même si l’on apprend à se connaître toute sa vie, quand on parle de soi on est presque sûr de ne pas se tromper ». Dans ses morceaux, l’artiste est entière et n’hésite pas à livrer ses peurs, ses questionnements, ses doutes. La nature, l’amour, la mort et la fin de toute chose questionnent beaucoup la chanteuse qui évoque ces thèmes de façon récurrente dans ses chansons : « Je parle de la complexité de l’humain, de l’amour, de la rupture, et de quand les choses se terminent. J’ai de nombreuses métaphores mélancoliques sur la mort. C’est un sujet qui me travaille », confie-t-elle.

Courant 2022, Coline Rio sortira un EP de cinq ou six titres traitant de l’angoisse, des chocs émotionnels, de la mort, l’amour et l’espoir. Une occasion d’en apprendre davantage sur l’univers de la chanteuse.

Venez soutenir Coline Rio lors des auditions régionales iNOUïS du Printemps de Bourges, à Nantes. Si vous voulez faire partie du public et soutenir votre artiste favori, rendez-vous le 25 janvier 2022 au Stereolux ! Réservations ici.

inouis printemps bourges

Depuis 1985, les Inouïs du Printemps de Bourges constituent un festival tremplin pour les artistes de musiques actuelles. Cette année, 3000 candidatures ont été examinées par 350 professionnels de la musique. 136 artistes ou groupes ont été retenus, répartis sur 28 antennes territoriales. En plus d’une visibilité donnée à de jeunes projets, les lauréat·e·s des différents prix se verront programmés à plusieurs festivals, dont le fameux Printemps de Bourges, qui se tient cette année du 19 au 24 avril. Les concerts d’audition ont lieu entre le 6 janvier et le 5 février 2022. À Nantes, rendez-vous le 25 janvier à 20h au Stéréolux. Au programme : Coline Rio, Nerlov, Scuffles, Shadéblauck, Susanoô, Zaho de Sagazan.

Site Internet

À découvrir également sur Unidivers.fr :

NANTES. SUSANÔO AUX INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES
NANTES. SUSANÔO AUX INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES
NANTES. SHADÉBLAUCK AUX INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES
NANTES. NERLOV AUX INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nantes
peu nuageux
15.6 ° C
16 °
14.4 °
63 %
2.1kmh
20 %
mer
19 °
jeu
22 °
ven
21 °
sam
22 °
dim
21 °

Coline Rio est auteure, chanteuse, pianiste et joue du ukulélé. Artiste aux multiples casquettes, dont le style se rapproche de ceux d’Agnes Obel ou de Patrick Watson, elle est également la chanteuse du groupe aux inspirations électro-pop-rock Inüit avec lequel elle réalise de nombreux concerts pendant quatre ans. Il y a un an et demi, Coline Rio lance son premier projet musical en solo qui prévoit les sorties d’un EP courant 2022 et d’un album en 2023. Aujourd’hui, elle continue à travailler sur son « projet de cœur » dont elle nous livrera un petit avant-goût ce soir, lors des auditions iNOUïS 2022 du Printemps de Bourges.

Coline Rio baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance. Elle débute en prenant des cours d’éveil musical avant d’être formée par sa mère et aussi chanteuse qui lui donne des cours de ses cinq ans à ses seize ans. Dans sa jeunesse, Coline Rio fait également partie d’un groupe de chanteuses avec qui elle grandit et réalise des spectacles de chant dans des hôpitaux, des maisons de retraite ou encore dans une émission radio sur AlterNantes FM. La chanteuse développe, avec sa mère, une relation forte qui passera avec succès la période critique de l’adolescence. À ses côtés, elle dépeint un apprentissage ludique faisant tantôt intervenir le théâtre tantôt le chant ou la danse dont elle garde de joyeux souvenirs : « On a fait plein de choses et on s'est toujours très bien entendues ma mère et moi. C'est ce qui a fait que ça a bien continué car ce n'est pas toujours évident de continuer à travailler avec ses parents, surtout lorsque l'on devient adolescente. C'était un vrai plaisir », raconte-t-elle.

©Amandine Loget

En parallèle, la chanteuse prend des cours de piano dès l’âge de 6 ans avec une professeure particulière et amie de la famille dont elle garde d’heureux souvenirs :

« Ma professeure de piano était très pédagogue et m'a fait travailler une grande variété de genres musicaux. Elle était géniale et très douce avec moi alors que j'avais tendance à vouloir réarranger les partitions en faisant de la musique comme je l'imaginais et non comme cela était écrit sur la partition ».

Coline Rio est aujourd’hui consciente que cette liberté et cette bienveillance dans son apprentissage ont participé à la relation « saine » qu’elle entretient avec sa passion : « J'étais très libre, c’est ce qui a fait que ça ne m'a pas dégoûtée », confie-t-elle.

https://youtu.be/CQoGnjPoHlQ

En famille, Coline Rio se souvient avoir été bercée par des styles musicaux divers et variés. Elle cite notamment Serge Reggiani, Pierre Perret, Charles Aznavour, Danyèl Waro ou encore Barbara : « C'était très riche à la maison donc on écoutait beaucoup de choses ». C’est surtout l’intensité des morceaux qui marque la jeune chanteuse. Cette dernière se souvient les avoir chantés sans en comprendre le sens. C’est en grandissant qu’elle se rend compte de la portée et la puissance des paroles : « Serge Reggiani a un univers très fort et des textes très puissants sur la solitude et le divorce. Je sens que ça m'a marquée. Enfant, tu ne comprends pas tout, mais tu ressens l'intensité de ce que tu écoutes ».

https://youtu.be/nkFqbO1udNE

Lorsque la jeune chanteuse découvre Gaël Faye au collège, c’est une révélation. Elle est extrêmement touchée par ses textes et ses mélodies qui laissent la part belle au piano, son instrument de prédilection. Elle évoque particulièrement le morceau L’ennui des après-midi sans fin qui la bouleverse. Elle se souvient : « Quand je suis allée le voir en concert pour la première fois, je l’ai trouvé tellement touchant que ça m’a fait pleurer ». Plus tard, Coline Rio écrit un poème dédié à Gaël Faye et lui remet lors du Chantier des Francofolies à La Rochelle où elle réalise également un concert avec son groupe Inüit : « Je n'avais pas signé mon poème. L'idée était vraiment de livrer quelque chose d'artiste à artiste ». À partir de ce poème, Coline Rio réalise la chanson Au royaume de tes mots qui sera présente dans l’EP à venir. De quoi susciter la curiosité.

https://youtu.be/j3XaZX4tAyA

Comme tout artiste, la jeune nantaise connaît des fluctuations dans son processus d'inspiration. Certaines périodes sont abondantes en idées, d’autres moins. Alors, lorsque c’est le cas, Coline Rio se plonge dans le théâtre et la poésie qu’elle aime tant :

« Dernièrement, je relisais la pièce de théâtre Clôture de l'amour de Pascal Rambert. Pour la poésie, j'aime beaucoup les contemplations de Victor Hugo. Récemment, on m'a offert le recueil de poèmes le soleil et ses fleurs de Rupi Kaur, un livre très beau et puissant ».

« Plus tu es proche de toi, plus tu es universel »

Coline Rio

L’intime tient une place importante dans l’univers de Coline Rio. C’est un sujet avec lequel la chanteuse se sent à l’aise car « même si l’on apprend à se connaître toute sa vie, quand on parle de soi on est presque sûr de ne pas se tromper ». Dans ses morceaux, l’artiste est entière et n’hésite pas à livrer ses peurs, ses questionnements, ses doutes. La nature, l’amour, la mort et la fin de toute chose questionnent beaucoup la chanteuse qui évoque ces thèmes de façon récurrente dans ses chansons : « Je parle de la complexité de l'humain, de l'amour, de la rupture, et de quand les choses se terminent. J’ai de nombreuses métaphores mélancoliques sur la mort. C’est un sujet qui me travaille », confie-t-elle.

Courant 2022, Coline Rio sortira un EP de cinq ou six titres traitant de l’angoisse, des chocs émotionnels, de la mort, l’amour et l’espoir. Une occasion d’en apprendre davantage sur l’univers de la chanteuse.

Venez soutenir Coline Rio lors des auditions régionales iNOUïS du Printemps de Bourges, à Nantes. Si vous voulez faire partie du public et soutenir votre artiste favori, rendez-vous le 25 janvier 2022 au Stereolux ! Réservations ici.

inouis printemps bourges

Depuis 1985, les Inouïs du Printemps de Bourges constituent un festival tremplin pour les artistes de musiques actuelles. Cette année, 3000 candidatures ont été examinées par 350 professionnels de la musique. 136 artistes ou groupes ont été retenus, répartis sur 28 antennes territoriales. En plus d’une visibilité donnée à de jeunes projets, les lauréat·e·s des différents prix se verront programmés à plusieurs festivals, dont le fameux Printemps de Bourges, qui se tient cette année du 19 au 24 avril. Les concerts d’audition ont lieu entre le 6 janvier et le 5 février 2022. À Nantes, rendez-vous le 25 janvier à 20h au Stéréolux. Au programme : Coline Rio, Nerlov, Scuffles, Shadéblauck, Susanoô, Zaho de Sagazan.

Site Internet

À découvrir également sur Unidivers.fr :

https://www.unidivers.fr/nantes-scuffles-inouis-printemps-bourges/ https://www.unidivers.fr/nantes-susanoo-inouis-printemps-bourges/ https://www.unidivers.fr/nantes-shadeblauck-inouis-printemps-bourges/ https://www.unidivers.fr/nantes-nerlov-inouis-printemps-bourges/