Le Toréador

Le Toréador, 6 avril 2017, Opéra de Rennes

Toréador

ADAM
Le Toréador

Opéra-comique en deux actes
Livret de Thomas-Marie-François Sauvage 1849

Opéra chanté en français

AVRIL 2017
JEUDI
6, 20h – VENDREDI 7, 20h

Spect. n° 11

Ouverture de la location : Samedi 25 Février – Tarif concert

Direction musicale
Jean-Luc Tingaud

Ensemble instrumental du Pont Supérieur

Don Beflor
Vincent Billier
Coraline
Héloïse Guinard* / Marie Lombard*
Tracolin
Marc Larcher

*étudiantes du Pont Supérieur

En partenariat avec le Pont Supérieur – Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant – Pays de Loire Bretagne et avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Rennes

 

Voilà encore un personnage féminin au caractère bien trempé !

Mais c’est bien naturel puisque Coraline, l’héroïne d’Adolphe Adam, est une ancienne chanteuse des théâtres parisiens. C’est pour nous raconter son histoire vraie qu’elle revient sur les planches. Elle regrette bien de s’être rangée et d’avoir épousé Don Belflor, le Toréador évoqué par le titre de l’ouvrage. Car c’est un toréador à la retraite, dont le peu d’empressement et de charme font regretter à Coraline son ancien bel ami, le charmant flûtiste Tracolin, lequel réapparaît fort opportunément.

On l’a compris, nous sommes dans une pièce en trio très classique, presque boulevardière, mais la musique d’Adolphe Adam élève la farce et ses ficelles au rang des beaux-arts grâce à sa faconde et à sa virtuosité. L’idée d’accompagner le ténor d’une flûte – puisqu’il est flûtiste ! – permet au compositeur de merveilleuses variations qui font écho à la folle virtuosité dont doit faire preuve l’interprète de Coraline. Ce genre d’ouvrage est exactement contemporain des premières années de l’Opéra de Rennes puisqu’il date de 1849. Et il correspond aussi à ce qu’était son coeur de répertoire en ces années où triomphaient, à côté du grand opéra romantique, les opéras bouffons à la française, aussi féministes que ceux de Rossini ou de Jacques Offenbach. La musique d’Adolphe Adam n’est d’ailleurs pas moins vive et brillante que celle de ces deux grands compositeurs qui furent ses contemporains.

Le Toréador was last modified: septembre 12th, 2016 by Opéra Rennes
@Opéra de Rennes Rennes