Electrons libres : Pierre Bastien, CHDH, Gangpol & Mit, etc

Nantes

Electrons libres : Pierre Bastien, CHDH, Gangpol & Mit, etc, 4 novembre 2016 20:00, Stereolux

Nouveau rendez-vous de la saison, Electrons libres consacre cette première soirée à la bouillonnante scène française œuvrant dans le live AV (performance audiovisuelle). Il y sera question de digital et d’analogique, de mécaniques sonores… autant d’expériences à vivre dans les deux salles de Stereolux.

PIERRE BASTIEN / QUIET MOTORS (FR)
Qualifié par le Guardian de « musicien-scientifique fou admiré par des célébrités », Pierre Bastien a collaboré avec des artistes aussi divers et renommés que Pierrick Sorin, Robert Wyatt ou Aphex Twin. À la fois savant et populaire, nourri autant du surréalisme que des jouets du grenier, l’univers de ce « compositeur mécanique », éternel inventeur d’instruments touche, après 40 ans de carrière, toujours en plein cœur.
> http://julietippex.com/roster/pierrebastien/

CHDH / MORPHIST (FR)
De véritables chorégraphies de particules abstraites, c’est ce que créent depuis 2005 les artistes et développeurs Cyrille Henry et Nicolas Montgermont sous le nom de chdh. Avec Morphist, le duo présente une performance hybride hypnotique, commandée en direct par des synthétiseurs algorithmiques sonores et visuels, où interagissent bruits proto-industriels et formes cubiques, sphériques ou sinusoïdales.
> http://www.chdh.net/

GANGPOL & MIT / SONIC & VISUAL IN LOVE (FR)
À l’inverse de beaucoup de formations contemporaines combinant comme lui sons et images, le duo Gangpol & Mit préfère la lumière au dark, les couleurs vives au clair-obscur, le concret à l’abstrait.(ce qui est délicat ici, c’est que précisément pour une fois, ils partent sur plus d’abstraction) De sa devise « sonic & visual in love », c’est bien le « in love » qu’il faut retenir en premier lieu. Pourtant, sous le vernis technicolor de ses cartoons fantaisistes et de sa synth-pop rétro-futuriste, le tragique n’est jamais bien loin…
> http://gangpol-mit.blogspot.com

FRANCK VIGROUX & KURT D’HAESELEER / CENTAURE (FR – BE)
Un road-trip virtuel dans un monde peuplé de clones et d’espèces mutantes en toutes sortes, où la technologie a pris le pas sur l’humanité, c’est ce dans quoi nous embarquent le musicien expérimental Franck Vigroux et le vidéaste Kurt d’Haeseleer. Centaure est une authentique plongée dans le bizarre, dans l’inquiétant, pleine d’objets non identifiés, tant sonores que visuels, que l’on espère plus dystopique que prophétique.
> http://franckvigroux.com/

JULIEN BAYLE / SIG. TERM (FR)
Dans le jargon informatique, sig.term est le signal envoyé à un processus afin de provoquer sa fin. C’est aussi le nom de la nouvelle performance audiovisuelle imaginée par Julien Bayle. Et pour cause, l’artiste accorde depuis toujours une place particulière à l’élément perturbateur dans son travail : ici, le public ne se sait jamais si ce qu’il voit et entend en est à son stade paroxystique, ou si l’intensité sera encore plus élevée.
> http://julienbayle.net/works/creation/sig-term/

PERSISTANCES / HÉLISCOPE (FR)
Un stroboscope et un système vidéo qui projettent flashs et images sur une multitude hélices en fond de scène, c’est le dispositif qu’a imaginé le collectif Persistances, et bien nommé Héliscope. Une conception autoproclamée « low-tech » qui s’avère plus complexe que prévu : les vidéos et lumières, contrôlées via un synthétiseur, varient constamment en motif et vitesse, créant une substance lumineuse – et sonore – flottante, irréelle et hypnotique.
// Attention un système stroboscopique est utilisé durant cette performance. Elle est donc à éviter pour les personnes sensibles //
> http://barreaucharbonnet.com/

Electrons libres : Pierre Bastien, CHDH, Gangpol & Mit, etc was last modified: septembre 3rd, 2016 by Nantes
@Stereolux Nantes