Eclat Final

facebook_event_631451890354100

Eclat Final, 30 juillet 2016 20:00, Les Théâtres Romains de Fourvière

Œuvrant à la reconnaissance des musiques traditionnelles du monde, le CMTRA (Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes) célèbre en 2016, ses vingt-cinq ans d’existence mais également la 20e édition de son festival estival Les Jeudis des Musiques du Monde. Pour fêter cela, les Nuits de Fourvière ont confié leur Éclat Final à l’équipe du CMTRA en invitant Celso Piña avec Kumbia Boruka, Eyo’nlé Brass Band, Sahra Halgan Trio et Danyèl Waro.

Celso Piña Avec Kumbia Boruka
“Le rebelle de l’accordéon” : parmi les surnoms de légende qui pleuvent sur le Mexicain Celso Piña, illustre pionnier de la nueva cumbia, voici sans doute le plus éloquent. Bousculant les traditions, cet admirateur du Che a lancé depuis sa ville de Monterrey une sorte d’insurrection festive qui, en Amérique latine, lui vaut de rassembler des milliers de personnes à chaque concert. Pour sa première date à Lyon, il sera en partie rejoint par les enfiévrés de Kumbia Boruka, un collectif local mené par son compatriote Hernan Cortes, qui pendant longtemps fut aussi son percussionniste

Eyo’nlé Brass Band
Démarrage en fanfare avec cet ensemble du Bénin qui, dès l’ouverture du site et avant les concerts au Grand théâtre, accueillera le public avec un alliage à haute teneur en cuivres : afrobeat, musiques vaudoues, highlife et chansons françaises transfigurées.

Sahra Halgan Trio
Installée à Lyon, cette chanteuse solaire est originaire du “pays qui n’existe pas” : le Somaliland, situé dans la corne de l’Afrique et non reconnu par la communauté internationale. En trio, elle tire de son destin d’exilée des mélopées qui disent la déchirure, la nostalgie et l’espoir. Sa voix est de ces trésors qui méritent d’être partagés.

Danyèl Waro
Cinq ans après une mémorable Nuit créole, le fer de lance du maloya réunionnais est de retour. Rappelons que chaque prestation du ti-blanc du Tampon outrepasse ce que le langage courant résume sous le terme de “concert” : c’est une coalition des forces du plaisir, qui permet à Waro de transformer le verbe et le rythme en chair et de donner à son public de quoi “manger, toucher, tâter”. On ne va pas se gêner.

Eclat Final was last modified: juin 14th, 2016 by Unidivers Mag
@Festival Les Nuits de Fourvière – Officiel Lyon