DIPTYQUE HELENE BESSETTE

facebook_event_509425439232250

DIPTYQUE HELENE BESSETTE, 21 novembre 2015 20:30, Théâtre L’échangeur

“Comment vous inviter à venir voir “Si” parmi tout cet outrage,
outrage au sens qu’est la mort par violence,
outrage qu’est le mensonge de notre Etat qui propage la violence,
outrage de ce repli bleu blanc rouge et du sens,
sang qu’il a sur les bras, sur le tas de morts, derrière, devant, autour de nous,
pas d’embrassades en perspective ni de rassemblements, non,
du sens, le sens violent, violent de celle qui écrivait:

Le langage “poétique” est forcément celui des
Temps difficiles. Il est celui de la souffrance et
l’expression quotidienne normale d’un Temps de
guerre. Dans un monde bruyant, angoissé, une phrase qui se fait entendre. Une phrase qui doit être lancinante et douloureuse. Voisine du Jazz. qui retient l’attention. Cruelle peut-être. Ce qui prouve qu’elle est à sa place…

HELENE BESSETTE est son nom.”

Laure Wolf et L’Echangeur-Cie Public Chéri

SI OU LE BAL AU CARLTON
D’après le roman Si de Hélène Bessette
Mise en scène et adaptation Régis Hebette
Jeu Laure Wolf

Du 21/11 au 14/12
Vendredis et samedis [20h30] dimanches [17h] et lundis [21h]

Pour échapper à l’emprise des hommes et à la comédie sociale qui l’accompagne, Désira, 30 ans, échafaude avec jubilation les scénarios tragi-comiques du « crime parfait » dont elle sera à la fois l’auteur et la victime. Le suicide sera sa revanche contre les épiciers de la vie et la cohorte de marchands qui « Chacun à sa manière/Ont les yeux fixés/Sur [son] bas ventre ».

Mais est-ce vraiment le désir d’en finir qui conduit Désira ? Rien n’est moins sûr : son ironique et implacable réquisitoire sur le seuil du tombeau brille par trop d’humour et d’intelligence pour être pris entièrement au tragique.

Derrière l’impitoyable dévoilement de nos passions, de la comédie sociale, de la lutte des classes et des sexes, c’est le chant d’une folle aspiration à la grâce qu’on entend, un impérieux et voluptueux appel lancé par une petite fille d’Alice ou une lointaine descendante d’Antigone.

L’écriture anguleuse et phonique d’Hélène Bessette appelle l’oralité : « Hors et loin de l’imbroglio infâme du réel », elle convoque le théâtre.

PROLONGEMENT DE PLATEAU
Rencontre autour de l’oeuvre d’Hélène Bessette
dimanche 6 decembre [14h30]
Rencontre animée par Jean-Pierre Han (directeur de la publication de la revue Frictions, qui consacre un supplément à Bessette en novembre), avec Laure Limongi (qui a dirigé la réédition des romans d’H. Bessette aux éditions Léo Scheer), Julien Doussinault (biographe d’Hélène Bessette-éditions Léo Scheer), Claudine Hunault (metteur en scène),
Gilles Aufray (auteur), Laure Wolf et Régis Hebette.
La rencontre sera suivie d’une collation vers 16h avant la représentation de Si à 17h.

PRIÈRE DE NE PAS DIFFAMER
OU LA VÉRIDIQUE HISTOIRE D’HÉLÈNE BESSETTE DE CHEZ GALLIMARD
Texte de Régis Hebette et Gilles Aufray
Conception Régis Hebette
Interprétation Laure Wolf

Les lundis 23, 30 novembre, 07 et 14 décembre [19h]

La vie d’Hélène Bessette est comme elle l’écrit elle-même «romanesque par nature. » Fille du peuple « née obscurément » en 1918, Hélène Bessette publie treize romans chez Gallimard entre 1953 et 1973 qui lui valent l’admiration et le soutien de Raymond Queneau, Marguerite Duras, Nathalie Sarraute, Jean Dubuffet, André Malraux …
Tous reconnaissent en elle un écrivain d’exception, mais l’incompréhension qui accompagne son œuvre et l’hostilité qu’elle provoque la condamnent à une vie d’anonymat, de misère et d’exil. Hélène Bessette termine sa vie femme de ménage et meurt en 2000, oubliée de la littérature, laissant derrière elle une œuvre considérable et unique en son genre.

Depuis la réédition de ses romans (2006, Ed. Léo Scheer), sa modernité bouleverse à nouveau et son influence grandissante sur la littérature contemporaine semble donner raison à celle qui déclarait à ses fils « je serai connue trente
ou cinquante ans après ma mort. ».

Prière de ne pas diffamer…retrace l’histoire d’une
romancière sans concession, mais non sans humour,
et son combat pour s’affranchir -loin du succès
public- des injonctions artistiques
et sociales de son temps.

TARIFS SI OU LE BAL CARLTON … 13/10 € –
TARIFS PRIÈRE DE NE PAS DIFFAMER… 10/07 €
BILLETS JUMELÉS SI… ET PRIÈRE DE NE PAS DIFFAMER… 20/15 €
RÉSERVATIONS 01 43 62 71 20 RESERVATION@LECHANGEUR.ORG

DIPTYQUE HELENE BESSETTE was last modified: novembre 21st, 2015 by Unidivers Mag
@Théâtre L’échangeur Bagnolet