transat en ville rennes

Transat en ville revient animer l’été rennais du 8 juillet au 19 août 2023. Place de la Mairie et dans différents quartiers de la ville, une trentaine de concerts et de spectacles gratuits sont proposés pour le plus grand plaisir des habitants et des touristes. Focus sur trois temps forts de la programmation : l’ouverture du festival le 8 juillet, le bal du 13 juillet et le concert de clôture le 19 août.

Un festival c’est comme une journée, une semaine ou même une année. Il y a des temps forts, des moments marquants. Étalé sur plus d’un mois d’été à Rennes, Transat en ville ne manque pas d’événements immanquables, et on a parfois le cœur lourd de ne pas pouvoir tout voir. Mais puisqu’il faut bien faire des choix, arrêtons-nous sur trois journées et soirées de ce programme estival.

Première étape, rendez-vous le 8 juillet place de la Mairie pour un spectacle et un concert qui lanceront le festival. À 15 h, la compagnie de théâtre Lumière d’août, présentera la lecture théâtralisée Des fables et des poulpes, avec sur scène Alexis Fichet, Bérengère Lebâcle et Patrice Le Saëc. Travaillant sur les formes artistiques contemporaines, la compagnie a à cœur de les diffuser auprès d’un public varié. Écriture et arts de la scène se croisent pour résonner haut et fort dans l’espace public, comme dans cette performance tirée des textes d’Alexis Fichet. Comédien, auteur et metteur en scène, il travaille plus particulièrement sur les relations entre humain et nature. Dans Des fables et des poulpes, il mêle des textes courts issus de deux recueils. Il y aborde le rapport aux animaux et au vivant avec un contenu scientifique et un ton décalé.

À 20 h, place à la musique ! La scène de Transat en ville accueille un des groupes les plus groovy de Rennes : Cut The Alligator. Neuf musiciens et musiciennes sur scène, deux voix soul à percer les nuages, des cuivres en veux-tu, en voilà et des rythmiques aussi funk que possible. Écumant les scènes du grand Ouest depuis plus de dix ans, le groupe sort un EP en 2016 puis transforme l’essai avec son premier album, Niopee’s Call, en 2020. C’est un splendide mélange de funk et soul des années 70, ajoutant à sa recette des touches rock, pop et jazz. Un concert à ne pas manquer, chaudement recommandé par le comité de programmation du festival, et qui devrait faire monter la température place de la Mairie.

Rendez-vous suivant, le bal du 13 juillet. Le saviez-vous, à Rennes la fête nationale semble s’être magiquement avancée au 13 juillet au soir. Les bars peuvent rester ouverts toute la nuit et le défilé des fêtards et fêtardes rivalise largement avec celui des militaires le lendemain. Et Transat en ville se joint aux festivités. « À la demande du grand public, nous allons retrouver un bal populaire pour chanter et danser sur les tubes d’hier et aujourd’hui », annonce Tifenn Contival, coordinatrice du festival. De 20 h à minuit, place de la Mairie, le groupe de reprises Showys proposera un concert bouillant et un show lumière haut en couleur.

Transat en ville se conclut le 19 août avec le concert de R.Can à 20 h, place de la Mairie. Le chanteur sudiste viendra partager sa bonne humeur avec le public rennais. Depuis plus de vingt ans de carrière, il cultive un univers musical qui fait le grand écart entre Francis Cabrel et IAM. Une formule qu’il baptise HipHopulaire et qui mêle chanson, rap, soul, pop, reggae. Sur scène, il se produit aux côtés d’un accordéoniste et d’un contrebassiste. De quoi rappeler les belles heures des bals populaires.

À lire sur Unidivers :

Toutes les informations

Article précédentPloërmel. Le chemin des Hortensias expose ZOOnose, les photographies de Christel Jeanne
Article suivantSmatchy, l’appli mobile qui connecte les passionnés de sport près de chez vous
Jean Gueguen
J'aime ma littérature télévisée, ma musique électronique, et ma culture festive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici