RENNES TRANSAT EN VILLE 2018 : UNE GRANDE PLAGE MUSICALE (PROGRAMME)

Du 7 juillet au 25 août 2018, chaussez vos tongs et direction place de l’Hôtel de Ville de Rennes. Avec la 15e édition de Transat en Ville, l’été n’est qu’à un pas ! Musique, spectacles, contes et autres surprises : 31 dates gratuites (voir le programme complet au pied de cet article) raviront petits et grands lors de ces deux mois de parenthèse détente made in Rennes.

Tifenn Contival et Shivedutt Rughoobur alias Bruno du Sablier, au bar Le Sablier

Cette édition anniversaire verra naitre son lot de nouveautés. Les organisateurs ont souhaité rendre l’évènement plus festif en lui donnant une dimension dansante. « Le public aime être assis dans son transat, mais une grande partie souhaite également bouger », souligne Tifenn Contival, chargée du festival auprès de Rennes métropole. Les heureux habitués et les spectateurs d’un soir auront ainsi la joie de découvrir des pistes de danse autour de la scène de l’Hôtel de Ville. Une partie du public aura l’occasion de surplomber le plancher du festival en battant la mesure sur l’un des quatre petits promontoires qui feront leur apparition cette année. Enseigne lumineuse et ombrelles feront également leur apparition.

Chaque année, les organisateurs du festival font appel aux services d’un archiviste anglais qui leur réserve les photos de transats en sa possession… Ensuite imprimées sur les éventails typiques annonçant la programmation du festival, ces photos transforment le carton en objet de collection.

La fête sera présente dans la scénographie, mais se retrouvera également dans la programmation qui se veut « pleine de soleil » pour cette année de célébration. La musique des îles réchauffera le cœur des Rennais en cette période estivale. Le dimanche 15 juillet, à 15h, dans le cadre d’un partenariat avec les Tombées de la nuit, ils auront l’opportunité d’assister au concert de Danyèl Waro, « véritable ponte de la musique réunionnaise », dont la présence au festival fait la fierté de Bruno, patron du bistrot le Sablier aux manettes de la programmation de Transat en Ville. Traditionnellement, les évènements du mercredi et samedi se déroulent place de l’Hôtel de Ville, ceux du jeudi en quartiers et ceux du dimanche, réservés aux enfants, ont lieu au parc du Thabor. Ne vous y trompez pas, ce concert exceptionnel aura cependant lieu place de la Mairie et est destiné à tous.

Mettre en lumière des partenaires phares de la vie culturelle rennaise

Au fil de l’été, Transat en ville enrichit sa programmation en mettant en valeur ses partenaires rennais. Cette année :

  • Skeudenn Bro Roazhon et les Tombées de la nuit proposent un gigantesque Fest Deiz le dimanche 8 juillet. La formule testée les années passées a toujours rencontré un fort succès. « Nous enlevons les transats et mettons la danse bretonne à l’honneur, ça tape du pied à fond les ballons et il y a toujours du monde, qu’il pleuve ou qu’il vente », s’enthousiasme Tifenn Contival.
  • Le CRIJ Bretagne et Clair Obscur organisent une projection en plein air le jeudi 19 juillet dans le cadre de Quartiers d’été. Les deux associations développent également un volet pédagogique en formant des jeunes à la réalisation filmique en amont de la projection.
  • Electroni [K] a Carte Blanche le dimanche 22 juillet et organise une super boum au parc du Thabor.
  • I’m from Rennes et Clair Obscur organisent un pique-nique électronique le jeudi 9 août à 19 h, suivi d’une projection en plein air du film d’animation Adama.
  •  L’association rennaise Garap Gamelan ramène ses sonorités d’Asie sur le plancher de Transat le 22 août. Après des ateliers d’initiation au gamelan — instrument orchestre indonésien — l’après-midi, le public pourra s’improviser musicien pendant le concert à 20 h 30. « C’est une grande première pour le festival, professionnels et musiciens d’un soir pourront collaborer lors de ce concert participatif, » explique Bruno.
  • Forte de son succès l’an passé, La Costumerie est partenaire de la soirée de clôture du 25 août et permettra aux Rennais de se déguiser pour danser. La Piste à Dansoire, ses reprises des 80 s et la compagnie Engrenages seront également de la partie. Un groupe sur scène, des danseurs professionnels sur le plancher pour faire danser la foule : l’esprit sera indéniablement à la fête pour cette dernière soirée !

Une programmation éclectique

Cette année anniversaire se veut le reflet de la diversité musicale dont fait preuve le festival à chaque édition. « Nous avons souhaité faire un clin d’œil aux dix dernières années en faisant revenir des artistes à qui l’on souhaite rendre hommage », explique Bruno. Les festives Vieilles Pies et leurs influences afros, les textes poétiques de Nicolas Jules, ou encore le folk blues de Cherry Plum Solo vous ont manqué ?  Ils font tous leur retour sur le plancher de Transat en 2018.

La programmation a également une forte dimension locale. « Le cœur de la programmation de Transat se doit d’être rennais, » affirme Bruno.

Emane, jeune artiste hip-hop soutenue par le CRIJ présentera ainsi ses morceaux imprégnés de la Guadeloupe au public rennais le samedi 4 août à 20 h 30.  Le chanteur lyrique transformiste Miss Lulu fera de la scène de Transat un véritable cabaret parisien dans la tradition du XVIe siècle le samedi 14 juillet à 20 h 30. Les cinq musiciens de Double face, Gabriel Saglio, le swing du P’tit son ou encore Hoodoo Voodoo Jazz Band viendront eux aussi porter haut les couleurs de la région.

Les Brésiliens du groupe Gonzalo Gudino, et les Berlinois de Shisko Disco apporteront quant à eux leur touche internationale. Quelques non-musiciens se glissent également dans la programmation.« On s’oblige à changer tout le temps », glisse Bruno avec une envie de toujours plus surprendre le spectateur.

Servane Deschamps, conteuse délirante qui brise les codes fera ainsi rire toute la famille le mercredi 25 juillet. À ne pas manquer également, le spectacle de cirque des Polyamide Sisters qui aura lieu le dimanche 19 août à 16 h 30 ravira petits et grands.

Les citoyens et acteurs locaux au cœur du projet

Créée par élus de la ville de Rennes à l’attention des Rennais qui n’ont pas la chance de partir en vacances, Transat en ville a toujours souhaité impliquer directement son public et renforcer ses liens avec sa ville. « Depuis 5 ans, nous travaillons activement sur l’attractivité du territoire en partenariat avec l’Office de tourisme et Destination Rennes, » explique Tifenn Contival. Est dès lors surgie la nécessité de créer un lien entre les différents moments forts du festival, pique-nique du midi, après-midi détente, concert le soir puis projection au Parlement plus tard dans la soirée.

Ainsi, pour la première fois après chaque concert à l’hôtel de ville les mercredis et samedis, une visite guidée gratuite du centre ancien est proposée sur inscription. Ces visites permettront au Rennais ou touriste de passage de patienter jusqu’à la projection en découvrant les trésors de la capitale bretonne sous un angle original. « Le festival est une réelle vitrine pour Rennes, il donne à voir tout ce qui rayonne sur la ville », explique Tifenn Contival. Autre nouveauté cette année, les commerçants du Carré Rennais s’empareront du plancher et organiseront divers ateliers l’après-midi. Agent paper proposera ainsi des ateliers d’origami.

agent paper

La manifestation culturelle s’ancre également dans les quartiers. Dans une perspective d’insertion sociale, des jeunes de quartiers prioritaires sont embauchés pour prêter main-forte à l’équipe de la ville, ou aidés dans leur création d’entreprise. En outre, tous les jeudis, les évènements ont lieu en quartier, dans les parcs qui font vivre les Rennais au quotidien. Cette année au Parc du Berry, des Gayeulles, du Thabor, de Maurepas, de La Touche et enfin de Bréquigny.

Les Rennais sont au cœur de l’évènement. « Ce n’est pas le festival de la ville de Rennes, c’est le festival des habitants, qui s’en sont emparés, » se félicite Tifenn Contival. Après des remarques de spectateurs frustrés de ne goûter qu’une seule sorte de thé à la traditionnelle « pause-thé » de Transat l’an passé, le public aura cette année la chance d’apprécier chaque semaine un thé différent, en partenariat avec Salons des Thés. Pour rappel, à chaque édition, le doux breuvage est servi gratuitement du lundi au samedi de 17 h à 18 h. De la petite restauration et des foodtrucks seront également présents aux abords de la place de l’hôtel de ville.

À vos claviers ! Depuis cette année, vous pouvez vivre les coulisses du festival en suivant son compte Instagram @Festivaltransatenville

Mampy
Mêlant compositions aux sonorités ska-jazz et chansons reggae, le sextet toulousain vous propose un concert explosif aux rythmiques endiablées qui va sentir bon le sable chaud et les années 70.
Samedi 7 juillet à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Nicolas Jules
Depuis vingt ans, il tord les mots et la musique au gré de sa fantaisie. Des textes poétiques sur une musique quasi expérimentale.
Mercredi 11 juillet, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Comme John
Accompagné d’un quatuor à cordes, l’inséparable duo de sœurs propose aux amoureux de la chanson française une musique pop délicieuse et envoûtante, comme un clin d’œil à la légèreté des sixties.
Jeudi 12 juillet, à 20 h 30, parc du Berry.

Miss Lulu
Un moment de rire et de théâtre, Miss Lulu rend hommage aux stars du music- hall et interprète avec fougue des succès dans le répertoire de l’opérette et des chansons du siècle dernier.
Samedi 14 juillet, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Danyèl Waro
Musicien et poète, l’artiste réunionnais est resté fidèle à la tradition musicale du maloya, ce blues originaire de l’Océan indien. Danyèl Waro s’est imposé comme une véritable référence sur la scène des musiques du monde. Son concert en plein-air au cœur du centre-ville de Rennes est proposé par les Tombées de la Nuit, dans le cadre de Dimanche à Rennes.
Dimanche 15 juillet, à 16 h, place de l’Hôtel de Ville.

Gabriel Saglio & Les Vieilles Pies
Le Nantais a décidé d’unir ses deux références absolues, Jacques Brel et Salif Keïta. Il met en musique son amour des mots et vous invite à danser en Afrique de l’Ouest en compagnie de ses drôles d’oiseaux.
Mercredi 18 juillet, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville

Lamuzgueule
Ne vous fiez pas à leur sourire angélique, le quintet va mettre le feu au dancefloor en se jouant des époques et des styles, sur des compositions tantôt swing tantôt électroniques.
Samedi 21 juillet, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Servane Deschamps
Pour son nouveau spectacle, Tant bien que mal, Servane Deschamps campe le personnage de Sœur Marie-Paule. Une sœur qui conte, non pas les évangiles, mais des contes traditionnels qu’elle met en scène sans mâcher ses mots dans une performance spontanée, tendre et truculente.
Mercredi 25 juillet, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Royal Kopek
Ils bousculent le répertoire traditionnel russe et le réinventent sous la forme d’une douce folie composée de rythmes endiablés et de mélodies entêtantes.
Jeudi 26 juillet, à 20 h 30, parc de Maurepas.

Gonzalo Gudiño
L’esprit de la musique folklorique argentine et la cadence du jazz se rencontrent en une parfaite harmonie dans ce quartet de musiciens exceptionnels.
Samedi 28 juillet, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

La guerre des bretelles
Roulés boulés et bretelles qui claquent, ces deux acrobates vous entraînent dans leur univers déjanté avec un spectacle participatif. Cirque jeune public.
Dimanche 29 juillet, à 16 h, parc du Thabor.

Shishko Disco
Le collectif indo-berlinois met à profit ses voyages et influences personnelles pour créer un style inimitable et envoûtant, un ethno-jazz au groove rock qui baroude entre l’Inde, les pays arabes et Israël.
Mercredi 1er août, à 20 h 30,
place de l’Hôtel de Ville.

French Song Del Mundo
Du hip-hop au blues, de la valse au reggae, le duo rennais vous invite à chalouper sur un subtil mélange de chanson française et de musique du monde.
Jeudi 2 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Emane
Inspirée par les rythmes et sons traditionnels de la Guadeloupe, cette Rennaise retrace le monde, des relations à travers un univers gospel électro bien à elle avec des influences new soul, hip-hop et funk.
Samedi 4 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Poussins Phoniques – Plus vrais que nature
Les Poussins Phoniques vous proposent une création sonore et visuelle tout en chansons, explorant leur propre nature autant que celle qui les entoure. Spectacle jeune public.
Dimanche 5 août, à 15 h, parc du Thabor.

M. Charly – Râve, le plus petit manège du monde
Dans son laboratoire, Monsieur Charly imagine, invente et bidouille des petites machines à grands frissons et nous fait voyager dans l’espace.
Dimanche 5 août, à 15 h, parc du Thabor.

Le Big Rubato
Pour cette nouvelle création mise en scène par Nicolas Jules, Patrick Ingueneau s’est entouré de trois musiciens touche-à-tout pour un déchiffrage des genres entre récital, concert et spectacle, exubérance et poésie.
Mercredi 8 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Le P’tit Son
Six musiciens mélangent les styles, de la musique manouche au rock en survolant les Balkans et l’Andalousie. Ils distillent un bastringue organisé et subtil.
Samedi 11 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Le Laboratoire des Gros Barbus – Super Grundthal
Le Laboratoire des Gros Barbus présente l’histoire de deux amis d’enfance accros aux dessins animés qui décident de changer de vie. Un énergique mélange de musique et de théâtre avec pour base l’interaction.
Dimanche 12 août, à 16 h, parc du Thabor.

Chanson d’occasion
Ces chineurs invétérés de tubes manient le kitsch et recyclent avec malice les pépites de la chanson populaire et les relookent façon swing manouche.
Mercredi 15 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Cherry Plum Solo
Une guitare, une voix, pas d’effet, pas de boucle. Sébastien, auteur et chanteur du groupe Cherry Plum, explore une folk intime et restitue les compositions du groupe dans leur plus simple appareil.
Jeudi 16 août, à 20 h 30, parc de la Touche.

Bancal Chéri
Loin des lignes droites et des routes déjà tracées, quatre bandits musiciens distillent un répertoire original à travers une écriture singulière et poétique. Samedi 18 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Les Polyamide Sisters
Entre acrobaties, contorsions, clowneries et détournements d’objets, le duo nous offre à la fois la prouesse du cirque et la posée de l’imaginaire qu’elles partagent avec le public.
Dimanche 19 août, à 16 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Kyai Bremana, association rennaise de gamelan
Composé essentiellement de percussions, le gamelan est un ensemble instrumental traditionnel caractéristique de la musique javanaise. Douze musiciens vous proposent de découvrir une musique rare et intemporelle. Le gamelan Kyai Bremana s’ouvre à vous pour un atelier participatif l’après-midi de 16hà18h.
Mercredi 22 août, à 20 h 30, place de l’Hôtel de Ville.

Hoodoo Voodoo Brass Gang
Un gang de Rennais qui brasse les légendes en s’inspirant des brass band et des sonorités traditionnelles de la Nouvelle-Orléans.
Jeudi 23 août, à 20 h 30, parc de Bréquigny.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom