Après une journée marquée par un échec des négociations, les discussions ont repris dans la nuit du lundi au mardi 25 mars. Si le PS freinait des quatre fers devant les exigences des Verts/Front de gauche, la crainte d’une victoire de la liste emmenée par Bruno Chavannat a été la plus forte (cf. notre article). La mariée apporterait dans son escarcelle pas moins de 15 sièges et 3 délégations à la liste de Matthieu Theurier.

Les listes Rennes créative et solidaire et Changez la ville ! ont fusionné malgré l’opposition d’une partie des militants du Front de gauche et de quelques membres de la liste de Nathalie Appéré qui regrettent de devoir renoncer à des postes ou/et craignent que ce mariage soit bien difficile à tenir dans la durée. Pour le meilleur comme pour le pire… Cela étant, les têtes de liste évoquent « un accord historique » entre les… Parti socialiste, Parti communiste, Europe Ecologie les Verts, Parti de gauche, Ensemble, Parti radical de gauche et Union démocratique bretonne.

Une conférence de presse est prévue à 16h pour préciser une ligne et un programme communs – ce qui ne sera pas une mince affaire (on pense notamment au dossier sensible du Centre des Congrès au couvent des Jacobins). 15 postes d’élus reviendraient à la liste Changer la ville (au détriment des communistes semble-t-il). Quant aux postes d’adjoint, Valérie Faucheux obtiendrait l’Economie solidaire (sauf retrait du Front de gauche), Matthieu Theurier, les Transports, et Benoit Careil, la Culture. Le représentant de l’opposition, Bruno Chavanat, qui s’est déjà élevé contre une alliance qu’il juge hétérogène, voire contradictoire, tiendra une conférence de presse à 14h ce jour en sa permanence.

Quel que soit le résultat du second tour des élections municipales 2014 à Rennes, il semble désormais que la domination de la fédération socialiste sur la Métropole de la capitale régionale ait commencé à s’effriter au profit d’une rééquilibrage des points de vue en présence, notamment en matière de conception des transports et de vie culturelle.

Si cette liste emmenée par Nathalie Appéré est élue, les Verts entendent bien renforcer « la démocratie locale avec l’allocation de budgets participatifs aux conseils de quartier, la gratuité des premiers mètres cubes d’eau, la création d’un écopôle favorisant le développement des éco-activités, le doublement de la part modale du vélo à Rennes et la réalisation d’une étude pour un RER rennais, l’approvisionnement bio des restaurants municipaux à hauteur de 20 % d’ici à 2020 ».

Quant à la culture, la capitale bretonne devrait connaître enfin un audit et une mise à plat de son fonctionnement afin de retrouver un souffle qui se trouve anémié par un clientélisme inadapté aux enjeux démocratiques et sociétaux actuels (cf. notamment nos articles sur le TNBViva-Cités et Cahuzac). Dans cet esprit, Matthieu Theurier s’est engagé dans Unidivers.fr à « la tenue d’Etats Généraux de la Culture que nous organiserons dès 2014 pour permettre un état des lieux partagés par tous : artistes, techniciens, acteurs culturels, institutionnels et associatifs, professionnels, amateurs et bénévoles, et par l’ensemble des Rennais et rennaises qui souhaiteront donner leur avis. »

A suivre… Dimanche prochain !

Et pour tous les lecteurs qui souhaitent comprendre les enjeux de la culture à Rennes, nous les invitons à lire les réponses apportées par les candidats au questionnaire en six questions et sans langue de bois que nous leur avons soumis le mois dernier :  [123456].

 

municipales 2014, rennes, france, élections, mars

*

Municipales Rennes : Nathalie Appéré (PS) et Matthieu Theurier (Verts) en fusion

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom