Festival de conférences gesticulées Concarneau, 28 janvier 2022, Concarneau.

Festival de conférences gesticulées Ville Close La Chap’L Concarneau
2022-01-28 – 2022-01-28 Ville Close La Chap’L
Concarneau Finistère Concarneau

  Festival « T’es toi, j’te cause » Du 20 au 30 janvier 2022

Pour sa 5ème édition, le Festival « T’es toi, j’te cause » vous propose 6 conférences gesticulées et des ateliers qui vous permettront de libérer votre parole, d’aiguiser votre sens critique et d’échanger.
Le comité de programmation a invité sur le territoire sud finistérien des gesticulants de différents horizons. Ils aborderont des thèmes aussi variés que le racisme, l’agriculture, la sexualité, les préjugés, les communs et des sujets de sociétés…
• Une conférence gesticulée c’est quoi ?
C’est une forme scénique mélangeant du savoir et l’histoire de vie du (de la) gesticulant(e), de l’humour, de l’autodérision et un atterrissage politique.

A Concarneau: “ma petite robe rose et mes nibards” par Julie Tessuto. La culture du viol est imbriquée dans le système patriarcal de domination de l’homme sur la femme dans lequel nous évoluons toutes et tous. Cette culture du viol se base sur des mythes et des croyances, ainsi que sur des comportements et des façons de penser que nous avons toutes et tous intégrés. Il s’agit de l’éducation genrée qui nous cantonne dans des rôles prédéfinis. Ces comportements pré-définis et stéréotypés qui nous façonnent reproduisent une violence – symbolique, psychologique, physique et sexuelle – principalement perpétrée par les hommes sur les femmes. Aussi ils engendrent, pour les femmes principalement, une dépossession de leur propre corps et une difficulté à dire non, à s’affirmer, à avoir confiance en soi.

Cette conférence gesticulée propose alors quelques pistes de déconstruction et de déconditionnement de cette culture dans une visée politique émancipatrice. En chanson et en musique cette conférence propose d’en finir avec les mythes sur lesquels se fonde la culture du viol : culpabilité de la victime de violences physiques et sexuelles ; déresponsabilisation des agresseurs ; érotisation de la violence sexuelle. Elle dénonce aussi le manque de prise au sérieux des femmes, et plus particulièrement dans le milieu médical, espace dans lequel leur corps est le principal concerné. Enfin, elle aborde la sexualité et l’omerta qui entoure le clitoris, le sexe féminin, la masturbation féminine et le plaisir féminin dans son ensemble.

+33 2 98 50 36 43

Festival « T’es toi, j’te cause » Du 20 au 30 janvier 2022

Pour sa 5ème édition, le Festival « T’es toi, j’te cause » vous propose 6 conférences gesticulées et des ateliers qui vous permettront de libérer votre parole, d’aiguiser votre sens critique et d’échanger.
Le comité de programmation a invité sur le territoire sud finistérien des gesticulants de différents horizons. Ils aborderont des thèmes aussi variés que le racisme, l’agriculture, la sexualité, les préjugés, les communs et des sujets de sociétés…
• Une conférence gesticulée c’est quoi ?
C’est une forme scénique mélangeant du savoir et l’histoire de vie du (de la) gesticulant(e), de l’humour, de l’autodérision et un atterrissage politique.

A Concarneau: “ma petite robe rose et mes nibards” par Julie Tessuto. La culture du viol est imbriquée dans le système patriarcal de domination de l’homme sur la femme dans lequel nous évoluons toutes et tous. Cette culture du viol se base sur des mythes et des croyances, ainsi que sur des comportements et des façons de penser que nous avons toutes et tous intégrés. Il s’agit de l’éducation genrée qui nous cantonne dans des rôles prédéfinis. Ces comportements pré-définis et stéréotypés qui nous façonnent reproduisent une violence – symbolique, psychologique, physique et sexuelle – principalement perpétrée par les hommes sur les femmes. Aussi ils engendrent, pour les femmes principalement, une dépossession de leur propre corps et une difficulté à dire non, à s’affirmer, à avoir confiance en soi.

Cette conférence gesticulée propose alors quelques pistes de déconstruction et de déconditionnement de cette culture dans une visée politique émancipatrice. En chanson et en musique cette conférence propose d’en finir avec les mythes sur lesquels se fonde la culture du viol : culpabilité de la victime de violences physiques et sexuelles ; déresponsabilisation des agresseurs ; érotisation de la violence sexuelle. Elle dénonce aussi le manque de prise au sérieux des femmes, et plus particulièrement dans le milieu médical, espace dans lequel leur corps est le principal concerné. Enfin, elle aborde la sexualité et l’omerta qui entoure le clitoris, le sexe féminin, la masturbation féminine et le plaisir féminin dans son ensemble.

Ville Close La Chap’L Concarneau
dernière mise à jour : 2022-01-15 par OTC CCA