Le festival Sirennes revient pour sa troisième édition à l’université Rennes 2 du 10 au 13 avril 2024. Après quelques difficultés, dues notamment aux mouvements sociaux en 2023, l’événement se tiendra pour la première fois dans sa forme actuelle, sur quatre jours dans l’université. À chaque jour son public, le 10 avril est une journée professionnelle, le 11 et le 12 sont consacrés aux scolaires (collèges et lycées), les événements sont ouvert au grand public du 10 au 13 avril, hormis les ateliers scolaires. Axel Lenouvel, directeur exécutif de Sirennes, revient sur les enjeux du festival.

L’événement repose sur plusieurs financements, le principal étant les cordées de la réussite, une politique publique du ministère de l’éducation nationale. La visée étant de favoriser « l’accès, la découverte et l’insertion dans l’enseignement supérieur de tous les élèves, principalement ceux qui sont les plus éloignés du système universitaire », explique Axel Lenouvel. L’autre partie majoritaire du financement vient du budget de l’UFR sciences sociales. L’événement est également en partenariat avec le service culturel de Rennes 2.

Axel Lenouvel Rennes 2
Axel Lenouvel

La raison pour laquelle Sirennes repose financièrement sur les cordées de la réussite est que l’objectif du festival est de faire découvrir l’université à des collégiens et des lycéens, le public prioritaire de l’événement. Ce dernier propose une découverte élargie de l’université et de son ambiance. « Sur un campus tel que le nôtre, on a une salle de spectacle [le Tambour], un bâtiment réservé aux associations [L’Ereve], des gymnases, des laboratoires, des amphithéâtres, tout un ensemble de choses qui se passent sur un campus qu’on n’identifie pas forcément quand on n’a pas un proche qui est relié à l’université », selon Axel Lenouvel. « On veut montrer ce côté foisonnant et extrêmement riche de la vie sur le campus de Rennes 2. »

Pour permettre ce dialogue, plusieurs acteurs de l’université sont volontaires pour participer aux différentes propositions. « On fait appel à un certain nombre de bénévoles et d’associations étudiantes », des enseignants-chercheurs sont aussi sollicités, notamment pour animer des tables rondes. Cette diversité permet de montrer les deux aspects centraux de la vie universitaire : d’un côté la vie culturelle, de l’autre l’angle pédagogique et la recherche. 

Le public secondaire est convié lors de la journée professionnelles du 10 avril 2024. « L’idée est de permettre à des étudiants, en particulier ceux du master Métiers de l’édition, de rencontrer des personnes de la filière de l’édition, approfondir leurs connaissances et se créer un réseau », révèle Axel Lenouvel. Enfin le grand public est aussi amené à rejoindre la manifestation sur le dernier jour du festival. « Le quartier est très important pour nous, on souhaite que les habitants [de Villejean] viennent découvrir le campus à cette occasion. »

rennes sirennes
Affiche Sirennes 2024 par Anouck Faure

Dans le but de convenir au plus grand monde et en particulier aux jeunes invités, le thème du festival se tourne vers les littératures et les cultures de l’imaginaire. « Quand on a choisi le thème, on s’est demandé comment on pouvait pousser des collégiens et des lycéens à s’intéresser à la littérature et à ce type de festival », raconte Axel Le Nouvel. « La majorité des lectures des jeunes sont du ressort de l’imaginaire que ce soit à travers la BD, le manga ou le roman. » Ensuite, le festival s’étend sur d’autres médiums comme le jeu et différents types d’art (expositions, spectacles). 

Le festival Sirennes est aussi porteur de la thématique semestrielle commune au service culturel de Rennes 2, la bibliothèque universitaire et le Fablab : Tissages et métissages. « Ce n’était pas difficile d’intégrer notre programmation à ces mots parce qu’ils sont polysémiques. » On retrouvera dans les événements un métissage de cultures et « pour tissage, ça correspond à la fois au fait de tisser des histoires et au fait de tisser une œuvre d’art avec une certaine technique qui résonne avec un fond mythologique ou légendaire », détaille Axel Lenouvel.

Trois invités d’honneur seront présents pour cette saison de Sirennes, notamment Yasmine Djebel, auteure de Sirem et l’oiseau maudit, qui s’inscrit particulièrement dans cette thématique. « Son roman est à la frontière des cultures française et arabe. Son ouvrage est une redécouverte de mythes et de légendes qui trouvent leur origine dans ces cultures », selon Axel Lenouvel. Saul Pandelakis, le deuxième invité, est enseignant-chercheur en design et auteur d’un premier ouvrage de sciences fiction La Séquence Aardtman (2021), suivi de trois autres. « C’est particulièrement intéressant de le recevoir, car il est auteur tout en ayant aussi une approche universitaire, c’est sur ce lien que le festival travail. » Enfin, Sirennes est aussi l’occasion de rencontrer l’auteur.ice américain.e Rivers Salomon, « ses romans portent une réflexion sur les personnes racisées, beaucoup de ses ouvrages sont des allégories de la situation des afro-américains aux USA ».

Pour ce qui est des événements au programme, sont proposées un bon nombre de tables rondes avec des invités acteurs de l’édition. La table ronde « De capes et de mots », d’après le roman de Flore Vesco adapté en BD par l’auteure et par Kerascoët, aura lieu au Tambour jeudi 11 avril 2024. « La représentation des cheveux dans l’imaginaire », en présence des auteurs et autrices Andreas Esbach, Laura Nsfafou, Yasmine Djebel et Rivers Solomon, se déroulera samedi 13 avril dans l’amphithéâtre du bâtiment L. Toujours le samedi, retrouvez les autrices Julia Colin et Ésmée Dubois ainsi que l’enseignant-chercheur Sébastien Ségas pour la table ronde « La fin du monde vue par les femmes ». 

Une exposition de gravures d’Anouk Faure sera également visible. L’artiste a notamment illustré l’affiche du festival cette année ainsi que son roman La Cité Diaphane, elle était finaliste du prix étudiant Sirennes 2024. Des spectacles sont aussi programmés, notamment Backlash, en partenariat avec le service culturel de Rennes 2, une création du groupe Vertigo qui aura lieu mardi 9 avril à 20h. 

La cité diaphane Anouck Faure
La Cité Diaphane de Anouck Faure

« C’était important pour nous d’avoir un pôle ludique étoffé », plusieurs événements tournent également autour du jeu, comme un ciné-quizz de science-fiction animé par Hugo Orain, doctorant en Histoire. Le Jeu de Rôle prend aussi une place importante dans la programmation, entre rencontres sur le sujet et tables de jeux inédites. Cette partie de la programmation est accompagnée par des enseignants de Rennes 2 dont l’un d’entre eux est lui-même concepteur d’un JDR dans l’univers des Monty Python. Le jeu n’est pas encore sur le marché, mais l’enseignant propose des séances d’initiation à sa création.

En continu, un espace librairie et dédicace est ouvert du jeudi 10 au samedi 13 avril, animé par différentes librairies indépendantes rennaises. Ainsi qu’une dizaine de stands d’éditeurs partenaires et d’associations étudiantes. Pour la journée du samedi 13 avril, trois food trucks seront à disposition animés par le service ambulant Mon p’tit camion.

INFOS PRATIQUES

Festival Sirennes du 10 au 13 avril 2024
Université Rennes 2 – Place Recteur Henri Le Moal
Gratuit – certains événements sont sur inscription
Site Instagram

Article précédentRennes. Carnaval fera danser petits et grands le 16 mars 2024
Article suivant20e semaine Européenne sur l’endométriose. Découvrez Endogirls, une enquête sur l’endométriose et la santé des femmes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici