RENNES PARTICIPE AU WORLD CLEANUP DAY LE 19 SEPTEMBRE 2020

Le World CleanUp Dayjournée mondiale du nettoyage de la planète – revient pour une troisième édition. En 2019, le mouvement volontaire rassemblait 20 millions de bénévoles dans 180 pays : en France, 265 000 habitant.e.s sont sorti.e.s nettoyer les rues. L’objectif ? 3,5 millions de personnes en métropole et dans les DROM-COM, soit 5% de la population française ! Citoyens, citoyennes, le moment est venu de retrousser ses manches : dalle Kennedy, place Hoche, route de Lorient, etc. Rendez-vous samedi 19 septembre 2020 !

Six points de rendez-vous à Rennes pour un nettoyage citoyen. Samedi 19 septembre, la Ville de Rennes s’implique dans le World CleanUp day, en proposant aux Rennaises et aux Rennais de participer à cet évènement. Six lieux de rendez-vous sont proposés sur la ville de Rennes, de 10 h à 12 h.

  1. Place Hoche,
  2. Église Saint Marcel (avenue du Canada),
  3. Dalle Kennedy, face au kiosque,
  4. Direction de Quartiers Ouest (31, rue Jules Lallemand),
  5. place Jean Normand (ex place de Zagreb),
  6. Maison de Quartier de la Bellangerais (5 ,Rue du Morbihan).
world cleanup day

« LES CITOYENS DU MONDE SE SYNCHRONISERONT ALORS POUR RAMASSER DES DÉCHETS DANS LA NATURE PENDANT 36 H LORS DE LA JOURNÉE MONDIALE DU NETTOYAGE DE NOTRE PLANÈTE », VIRGINE GUÉRIN, présidente de l’association World CleanUp Day – France

Saviez-vous que les Français jettent 81 000 tonnes de déchets sauvages chaque année sur le bord de l’autoroute, les plages et la montagne – soit plus de 60 kgs/seconde ? 4 800 déchets sauvages balancés en seulement une minute de connexion sur Planestoscope, le site de statistiques mondiales en temps réel… De même, 4 300 milliards de mégots de cigarettes sont abandonnés dans les rues chaque année dans le monde, soit 137 000/seconde. selon Éco Volontaire International (EVI). Une véritable plaie pour l’environnement que de multiples collectifs citoyens essaient d’éradiquer, autant que faire se peut, comme par exemple par la création d’ateliers « cendriers citoyens » organisés par le collectif Les gestes éco-citoyens à Rennes.

Jeter ses déchets dans la rue ou dans la nature, se débarrasser de déchets sauvages, de déchets ménagers sur le trottoir, etc. est pourtant passible d’une amende pénale. « La nouvelle contravention de 3e classe […] pourra faire l’objet d’une amende forfaitaire de 68 euros ou d’une amende forfaitaire majorée de 180 euros » et jusqu’à 450 € en cas de contestation et de délai (décret n° 2015-337 du 25 mars 2015 relatif à l’abandon d’ordures et autres objets). Une mesure revue à la hausse avec le nouveau décret porté par Brune Poirson, ancienne secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire. Jeter un mégot, un masque ou autres sur la voie publique risque désormais de coûter cher : 135 euros, majorée 375 euros, voire 750 si la police établit un procès-verbal. Cependant, ces contraventions sont-elles réellement appliquées ? Voit-on souvent des policiers verbaliser un citoyen qui laisse ses déchets à terre, aussi petits soient-ils ? La solution ne se trouverait-elle pas dans la sensibilisation et la responsabilité citoyenne ?

world cleanup day
World CleanUp day, édition 2019, Lille (59) © Julien Humski

Malgré les efforts entamés ces dernières années, le volume des déchets sauvages ne cesse de croître. Plus ou moins visibles, nous les côtoyons tous les jours – bouteille en plastique dans l’herbe, mouchoirs usagés, mégots le long des trottoirs, restes de pique-nique, etc. Et depuis peu, les « nouveaux déchets » accompagnent cette « joyeuse » tribu déjà bien fournie : masques et gants usagés jonchent négligemment les rues (il serait bon de rappeler qu’il est d’ailleurs recommandé de mettre ses masques dans un emballage avant de les jeter à la poubelle, les éboueurs étant les premiers à être confrontés au risque de contamination). L’utopie d’un monde post-confinement plus respectueux de l’environnement a-t-elle déjà fait son temps ? Les bonnes résolutions étaient nombreuses, mais quelques mois après le déconfinement, elles semblent déjà loin… En pleine crise sanitaire, les rues retrouvent leurs nuisibles et laissent face à l’évidence : beaucoup de personnes ignorent encore l’impact des déchets plastiques sur l’environnement.

  • world cleanup day
  • world cleanup day
  • world cleanup day
  • world cleanup day

« On préfère voir le verre à moitié plein et la poubelle à moitié vide »

Le mouvement volontaire World CleanUp Day est « l’histoire d’un gars en Estonie, Rainer Nõlvak, qui en 2007 crée le mouvement Let’s Do It. En 2008, 4% de la population estonienne (soit 50 000 volontaires) nettoient le pays en quelques heures […] L’objectif ? Réunir 5% de la population pour nettoyer son pays en une journée ! ». Le concept est ainsi né : nettoyer la planète de ses déchets sauvages en 1 JOUR. Cherchant à éveiller les consciences afin de réduire l’impact environnemental avec une action positive et festive, l’idée s’étend jusqu’à atteindre 156 pays et 17,7 millions citoyens le 15 septembre 2018. 20 millions de personnes se mobilisent dans 180 pays le 21 septembre 2019. Parallèlement, d’autres petits événements s’organisent annuellement, mais qu’en sera-t-il de l’édition 2020 ?

world cleanup day
World CleanUp day, édition 2019, Lille (59) © Julien Humski

« Chacun a le pouvoir de tout changer et ensemble tout devient possible ! », souligne Virginie Guérin, présidente de World CleanUp France dans son communiqué. Fondée en mars 2017, l’antenne française tend à promouvoir l’action sur le territoire. L’Hexagone a rassemblé 200 000 personnes sur 3 000 actions lors de sa première participation à la journée mondiale du nettoyage de la planète en 2018, soit 660 tonnes de déchets ramassés dont 220 tonnes valorisables (verre, métaux, carton et plastiques). En 2019, 265 000 citoyens sortent dans les rues pour 4 000 opérations. L’objectif ? Rassembler au moins 3,5 millions de citoyens en métropole et dans les DROM-COM, 5% de la population française ! Citoyens, citoyennes, le moment est venu de retrousser ses manches. « Nous sommes tous concernés par la dégradation de notre environnement nous invitons TOUS les acteurs : écoles, associations, entreprises et citoyens à agir en participant à la Journée mondiale du nettoyage de notre planète ».

world cleanup day

Neuf opérations sont pour le moment programmées à Rennes, mais il est possible d’organiser de nouveaux CleanUp selon le quartier dans lequel vous vivez en allant sur le site de World CleanUp Day.

world cleanup day

« Imaginez-vous, une ‘hola’ intercontinentale qui part du Japon et se termine à Hawaï, avec des dizaines de millions de personnes qui montrent l’exemple avec autant de bras en action ramassant les déchets sauvages pendant 24 heures ! Ça fout l’frisson, non ? », Site World CleanUp Day.

Facebook World CleanUp Day – France

Facebook World Clean Up Day – Bretagne

Participer au World Clean Up Day

RENNES. LA GUERRE AUX MÉGOTS EST DÉCLARÉE !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici