mer 25 mai 2022

RENNES. LES PORTES MORDELAISES OUVERTES AUX RENNAIS

Un nouveau et beau chapitre s’écrit dans la vie des Portes mordelaises de Rennes, site historique majeur dont les origines remontent au IIIe siècle. Samedi 12 mars 2022 fut inaugurée la fin de la première tranche des travaux, entrepris en décembre 2018. Rennais et Rennaises ont pu redécouvrir ce patrimoine historique majeur et ce nouvel espace public tout à fait réussi au cœur du centre-ville.

Après trois ans à faire glisser son regard curieux entre les barrières interdisant l’accès, Rennais et Rennaises pourront de nouveau passer sous celles qui furent les portes d’entrée de la ville antique, alors appelée Condate. Celles-là même qu’empruntaient, au Moyen-Age, les futur.e.s ducs et duchesses de Bretagne pour leur intronisation à la cathédrale Saint-Pierre. « Son architecture telle qu’on la connaît aujourd’hui est une architecture médiévale. Les remparts et les deux tours qui forment les portes Mordelaises datent du XVe siècle », souligne Marc Hervé, 1er adjoint délégué à l’urbanisme. Cet élément de patrimoine pourtant méconnu de la population sera révélé au grand public samedi 12 mars 2022.

portes mordelaises rennes
Didier Le Bougeant, adjoint aux commerces et à l’artisanat, élu du Quartier Centre, et Marc Hervé, 1er adjoint délégué à l’urbanisme.

Dans le prolongement des aménagements du mail Mitterrand, du jardin de la Confluence et de l’îlot de l’Octroi, où réside depuis 2020 le café-théâtre Bacchus, le site des portes Mordelaises s’inscrit dans la stratégie de Rennes 2030, soit l’ouverture du centre-ville vers l’ouest. Suite à la restructuration de la place Saint-Anne et à la nouvelle fonction urbaine du couvent des Jacobins, le site patrimonial créera un trait d’union entre l’espace Saint-Anne, les lices et le mail dans l’objectif de créer une déambulation en mobilité douce dans la ville. « Cet élément de patrimoine est aussi un symbole de cette ville qui s’ouvre. Longtemps, la ville est restée dans ses remparts, dont on ne voit plus que les vestiges. Ces liaisons urbaines douces font sens aujourd’hui », déclare Didier Le Bougeant, adjoint aux commerces et à l’artisanat, élu du quartier centre.

Ce site historique majeur sous exploité, qui ne demandait qu’à être découvert, achève sa première phase de travaux. Entreprise en décembre 2018, elle incluait la partie rue de Juillet et les Portes mordelaises. « La partie centrale de cet aménagement a été la restauration des ouvrages », précise Ugo Leborgne, conducteur d’opération pour la direction des jardins et de la biodiversité de la ville de Rennes. Ont été restaurés les fortifications comme les remparts et les tours, les vestiges que sont le mur antique, le boulevard d’artillerie, ainsi que des éléments patrimoniaux clefs tels la passerelle et le pont levis, « tout en tenant compte des strates de la ville. Que conserver de la ville antique, moyen-ageuse et moderne, et comment allier ses usages à la ville d’aujourd’hui ? », comme le rappelle le conducteur d’opération.

portes mordelaises rennes

En respectant au mieux l’histoire des lieux, une réfection de la muraille antique, du châtelet et des tours a été effectuée. Initialement prévue en huit mois, les travaux ont finalement duré un an et demi, un retard dû au changement des pierres des tours. « Nous estimions à 20% le nombre de pierres a remplacé, mais il s’est avéré que les 2/3 ont dû être changés. » Au moment de la restauration de la deuxième tour, ont été volontairement aménagées des cavités, ensuite rebouchées de manière à créer un interstice pour permettre aux moineaux, martinets et hirondelles de venir s’y loger, toutes trois des espèces aujourd’hui protégées.

Les vestiges du boulevard d’artillerie ont également été restaurés, le pont-levis reconfiguré, retrouvant la partie du pont-dormant qui préexistait. « Le boulevard d’artillerie est l’ouvrage en avancement des tours, réalisé au XVe siècle, dont il ne reste que des fragments. Ils ont notamment mis en lumière le poterne et les différentes meurtrières qui dénivelaient les différents étages. » la création des jardins le long du cheminement a également été entamée.

  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes

« Des balades urbaines qui allient patrimoine, nature en ville et lien à l’eau. »

Une nouvelle passerelle a été construite afin de créer un cheminement de la rue Juillet à l’arrière des Portes mordelaises. « L’idée était de permettre à la fois une liaison qui n’existait pas et une prise de recul sur cette muraille antique puisque cette section date de l’antiquité, soit du IIIe siècle. », raconte Ugo Leborgne avant de rajouter : « Elle a été régulièrement été recomposée, mais on retrouve encore des éléments édifiés par les Romains. ». Les travaux ont notamment révélée, au milieu de ces vestiges, une des bizarreries de cet ensemble remanié à maintes reprises : un gros trou dans la muraille ! Lors des occupations de la parcelle, un garage a réalisé une cuve à fuel. Pour ce faire, les ouvriers de l’époque ont tout simplement démonté l’intérieur de la muraille antique… « Mais ce trou a permis aux archéologues de voir l’intérieur de la muraille qui était extrêmement bien composé, maçonné et solide », précise-t-il encore.

  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes

Dans la continuité de cet aménagement, la seconde tranche des travaux s’attellera notamment à la réalisation d’une passerelle allant du parvis des Portes mordelaises jusqu’à l’arrière de la rue Nantaise. De 70 m de long et un dénivelé de 3,9%, elle sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

Courant jusqu’en 2024, les travaux se concentreront sur l’arrière de la rue Nantaise, le square Hyacinthe Lorette et la place du Maréchal Foch, et consisteront à la restauration du rempart et de la tour Duchesne. « On aura une rue intérieure avec un revêtement de sol qui reprendra le cailloutis médiéval ». Les terrasses des restaurants rue Nantaise éliront notamment domicile dans ce futur jardin. Au total, trois jardins longeront les remparts et permettront de révéler les différents éléments de ces fortifications : un premier le long de la rue de Juillet, aménagé en gradins autour de la Maison des élus ; un deuxième à l’arrière de la rue Nantaise ; et un troisième, déjà en place, le square Hyacinthe-Lorette, retravaillé en gradins et en zone humide.

  • rennes portes mordelaises
  • portes mordelaises

L’inauguration du samedi 12 mars 2022

10h10 à 10h30 : déambulation musicale su haut du marché des Lices jusqu’aux Portes mordelaises avec le trio ASTOL FANS (bombarde, biniou, tambour).
10h30 à 10h40 : musique sur la placette, près du pont-levis, avec le trio ASTOL FANS
10h40 à 11h : coupé de ruban et discours de Mme la Maire
11h à 18h :
o Sur le parvis : film en accéléré du chantier et point info sur le projet et les fouilles, avec la Ville de Rennes et l’Inrap
o Animations médiévales avec la compagnie Cyrano
o Exposition le long des remparts : archéologie, projet et photos du chantier
o 13h30, 15h, 17h : visites guidées sur le projet et l’histoire du site par Ugo Le Borgne (Ville de Rennes) et Gilles Brohan (Destination Rennes). Inscription sur le site de Destination Rennes
o 14h, 15h30, 16h30 : visites guidées sur les fouilles archéologiques par Elen Cadiou, archéologueà l’Inrap. Inscription sur le site de Destination Rennes
18h à 21h :
o Performance musicale électronique, médiévale et folklorique avec Théo Mulier et GIGSTA
o Mise en lumière des tours à la tombée de la nuit

À découvrir également sur Unidivers.fr :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
15.9 ° C
16 °
14.8 °
72 %
4.1kmh
100 %
mer
16 °
jeu
21 °
ven
21 °
sam
20 °
dim
18 °

Un nouveau et beau chapitre s'écrit dans la vie des Portes mordelaises de Rennes, site historique majeur dont les origines remontent au IIIe siècle. Samedi 12 mars 2022 fut inaugurée la fin de la première tranche des travaux, entrepris en décembre 2018. Rennais et Rennaises ont pu redécouvrir ce patrimoine historique majeur et ce nouvel espace public tout à fait réussi au cœur du centre-ville.

Après trois ans à faire glisser son regard curieux entre les barrières interdisant l'accès, Rennais et Rennaises pourront de nouveau passer sous celles qui furent les portes d'entrée de la ville antique, alors appelée Condate. Celles-là même qu'empruntaient, au Moyen-Age, les futur.e.s ducs et duchesses de Bretagne pour leur intronisation à la cathédrale Saint-Pierre. « Son architecture telle qu'on la connaît aujourd'hui est une architecture médiévale. Les remparts et les deux tours qui forment les portes Mordelaises datent du XVe siècle », souligne Marc Hervé, 1er adjoint délégué à l'urbanisme. Cet élément de patrimoine pourtant méconnu de la population sera révélé au grand public samedi 12 mars 2022.

portes mordelaises rennes
Didier Le Bougeant, adjoint aux commerces et à l'artisanat, élu du Quartier Centre, et Marc Hervé, 1er adjoint délégué à l'urbanisme.

Dans le prolongement des aménagements du mail Mitterrand, du jardin de la Confluence et de l'îlot de l'Octroi, où réside depuis 2020 le café-théâtre Bacchus, le site des portes Mordelaises s'inscrit dans la stratégie de Rennes 2030, soit l'ouverture du centre-ville vers l'ouest. Suite à la restructuration de la place Saint-Anne et à la nouvelle fonction urbaine du couvent des Jacobins, le site patrimonial créera un trait d'union entre l'espace Saint-Anne, les lices et le mail dans l'objectif de créer une déambulation en mobilité douce dans la ville. « Cet élément de patrimoine est aussi un symbole de cette ville qui s'ouvre. Longtemps, la ville est restée dans ses remparts, dont on ne voit plus que les vestiges. Ces liaisons urbaines douces font sens aujourd'hui », déclare Didier Le Bougeant, adjoint aux commerces et à l'artisanat, élu du quartier centre.

Ce site historique majeur sous exploité, qui ne demandait qu'à être découvert, achève sa première phase de travaux. Entreprise en décembre 2018, elle incluait la partie rue de Juillet et les Portes mordelaises. « La partie centrale de cet aménagement a été la restauration des ouvrages », précise Ugo Leborgne, conducteur d'opération pour la direction des jardins et de la biodiversité de la ville de Rennes. Ont été restaurés les fortifications comme les remparts et les tours, les vestiges que sont le mur antique, le boulevard d'artillerie, ainsi que des éléments patrimoniaux clefs tels la passerelle et le pont levis, « tout en tenant compte des strates de la ville. Que conserver de la ville antique, moyen-ageuse et moderne, et comment allier ses usages à la ville d'aujourd'hui ? », comme le rappelle le conducteur d'opération.

portes mordelaises rennes

En respectant au mieux l'histoire des lieux, une réfection de la muraille antique, du châtelet et des tours a été effectuée. Initialement prévue en huit mois, les travaux ont finalement duré un an et demi, un retard dû au changement des pierres des tours. « Nous estimions à 20% le nombre de pierres a remplacé, mais il s'est avéré que les 2/3 ont dû être changés. » Au moment de la restauration de la deuxième tour, ont été volontairement aménagées des cavités, ensuite rebouchées de manière à créer un interstice pour permettre aux moineaux, martinets et hirondelles de venir s'y loger, toutes trois des espèces aujourd'hui protégées.

Les vestiges du boulevard d'artillerie ont également été restaurés, le pont-levis reconfiguré, retrouvant la partie du pont-dormant qui préexistait. « Le boulevard d'artillerie est l'ouvrage en avancement des tours, réalisé au XVe siècle, dont il ne reste que des fragments. Ils ont notamment mis en lumière le poterne et les différentes meurtrières qui dénivelaient les différents étages. » la création des jardins le long du cheminement a également été entamée.

  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes

« Des balades urbaines qui allient patrimoine, nature en ville et lien à l'eau. »

Une nouvelle passerelle a été construite afin de créer un cheminement de la rue Juillet à l'arrière des Portes mordelaises. « L'idée était de permettre à la fois une liaison qui n'existait pas et une prise de recul sur cette muraille antique puisque cette section date de l'antiquité, soit du IIIe siècle. », raconte Ugo Leborgne avant de rajouter : « Elle a été régulièrement été recomposée, mais on retrouve encore des éléments édifiés par les Romains. ». Les travaux ont notamment révélée, au milieu de ces vestiges, une des bizarreries de cet ensemble remanié à maintes reprises : un gros trou dans la muraille ! Lors des occupations de la parcelle, un garage a réalisé une cuve à fuel. Pour ce faire, les ouvriers de l'époque ont tout simplement démonté l'intérieur de la muraille antique... « Mais ce trou a permis aux archéologues de voir l'intérieur de la muraille qui était extrêmement bien composé, maçonné et solide », précise-t-il encore.

  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes
  • portes mordelaises rennes

Dans la continuité de cet aménagement, la seconde tranche des travaux s’attellera notamment à la réalisation d'une passerelle allant du parvis des Portes mordelaises jusqu'à l'arrière de la rue Nantaise. De 70 m de long et un dénivelé de 3,9%, elle sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

Courant jusqu'en 2024, les travaux se concentreront sur l'arrière de la rue Nantaise, le square Hyacinthe Lorette et la place du Maréchal Foch, et consisteront à la restauration du rempart et de la tour Duchesne. « On aura une rue intérieure avec un revêtement de sol qui reprendra le cailloutis médiéval ». Les terrasses des restaurants rue Nantaise éliront notamment domicile dans ce futur jardin. Au total, trois jardins longeront les remparts et permettront de révéler les différents éléments de ces fortifications : un premier le long de la rue de Juillet, aménagé en gradins autour de la Maison des élus ; un deuxième à l'arrière de la rue Nantaise ; et un troisième, déjà en place, le square Hyacinthe-Lorette, retravaillé en gradins et en zone humide.

  • rennes portes mordelaises
  • portes mordelaises

L'inauguration du samedi 12 mars 2022

10h10 à 10h30 : déambulation musicale su haut du marché des Lices jusqu'aux Portes mordelaises avec le trio ASTOL FANS (bombarde, biniou, tambour).
10h30 à 10h40 : musique sur la placette, près du pont-levis, avec le trio ASTOL FANS
10h40 à 11h : coupé de ruban et discours de Mme la Maire
11h à 18h :
o Sur le parvis : film en accéléré du chantier et point info sur le projet et les fouilles, avec la Ville de Rennes et l'Inrap
o Animations médiévales avec la compagnie Cyrano
o Exposition le long des remparts : archéologie, projet et photos du chantier
o 13h30, 15h, 17h : visites guidées sur le projet et l'histoire du site par Ugo Le Borgne (Ville de Rennes) et Gilles Brohan (Destination Rennes). Inscription sur le site de Destination Rennes
o 14h, 15h30, 16h30 : visites guidées sur les fouilles archéologiques par Elen Cadiou, archéologueà l'Inrap. Inscription sur le site de Destination Rennes
18h à 21h :
o Performance musicale électronique, médiévale et folklorique avec Théo Mulier et GIGSTA
o Mise en lumière des tours à la tombée de la nuit

À découvrir également sur Unidivers.fr :

https://www.unidivers.fr/portes-mordelaises-rennes/