Du 28 janvier au 13 février 2020, un raz de marée chorégraphique est annoncé — et attendu — sur la capitale bretonne ! Co-piloté par le CCNRB et le Triangle, l’heure du nouveau festival de danse Waterproof est arrivée. Pendant 17 jours, Rennes s’immerge dans la diversité de la danse. Votre rôle est primordial en tant que spectateur. Et si vous deveniez acteur d’un événement pour l’occasion ?

Le compte a rebours a commencé et incessamment sous peu, le festival Waterproof se révélera au grand jour. « Nous parlons d’édition 0, car nous préférons faire attention à la temporalité. L’évolution dans le temps est incertaine et fixer les choses signifierait fixer les partenaires qui entrent et sortent du projet… Nous voulons une ouverture totale, sans cloisonnement », expliquait Ousmane Sy, chorégraphe et membre du collectif FAIR-E, en septembre 2019.

L’heure est maintenant à l’analyse du programme riche et généreux concocté par le CCNRB et le Triangle — accompagnés de 16 partenaires culturels. « L’objectif est atteint avec ce programme. Nous voulions un festival de danse avec une grande diversité de styles et d’esthétiques, et des glissements vers d’autres formes d’art comme le cinéma ou la littérature », souligne Charles-Édouard Fichet, directeur du Triangle – Cité de la danse. À partir du 28 janvier 2020, une agitation artistique nouvelle emportera Rennes dans une vague de propositions chorégraphiques, et ce, dès 6h30. Mais après tout, le monde n’appartient-il pas à ceux qui se lèvent tôt ? Un proverbe qui pourrait devenir le leitmotiv des deux co-pilotes.

festival danse waterproof rennes

Le spectateur, un des acteurs du festival Waterproof !

Dans toute création artistique, la participation du spectateur en tant que spectateur semble cruciale. Il en est la finalité et l’élément déclencheur de cette interaction entre les spectateurs et les danseurs. Il est peut être invisible, installé discrètement dans un siège (parfois) confortable dans un silence quasi religieux, « […] un corps absent ou mort. Il doit rester immobile, figé mais sa présence est indispensable au moment d’échanges qui animent le spectacle », pour reprendre les mots de Serge Proust dans Rites et rythmes de l’œuvre II (2005).

« La présence de la danse ne réside pas seulement dans le corps physique du danseur, mais dans la construction d’états corporels dont la matérialisation peut se déployer à travers le corps du danseur, mais aussi à travers bien d’autres médiums et corps, le corps du public inclus »— C. Buisson.

Échauffement général au FRAC Bretagne, petits-déjeuners chorégraphiques à l’Opéra de Rennes, école éphémère au Garage, etc. Pendant 17 jours, le festival Waterproof cherchera à créer du lien en interrogeant le rapport au spectateur et la fonction de l’œuvre. Allant plus loin que son rôle de spectateur, le public est invité à devenir acteur de deux événements fédérateurs de cette nouvelle communauté sur le point d’éclore.

heures joyeuses sandrine lescouran
La chorégraphe Sandrine Lescourant, lors de répétitions au Garage pour la première de sa dernière création,
Acoustique. En représentation le jeudi 6 février à 20 h 30 au Triangle © Emmanuelle Volage

Battle Do It Yourself (ou le battle à faire soi-même)

Combat de danse en groupe ou en solo, les battle semble un rite de passage obligatoire pour les danseurs issus du milieu hip hop. Ils permettent de renouer avec les formes premières de danses hip hop. Aujourd’hui, la rue comme lieu de scène a laissé place à de grandes compétitions internationales, tel Battle Pro, le championnat du monde de danse hip hop.

Plus qu’un défi aux règles strictes, les battle sont une performance où le danseur allie prouesse technique, rythme et sens artistique dans un affrontement où le corps est mis à l’épreuve. Une occasion pour les danseurs de se surpasser dans la technique et l’artistique.

festival waterproof rennes
Battle do it yourself au Mem – dimanche 2 février 2020

Pour ses débuts en tant que festival, Waterproof s’empare de cette discipline et en propose une version DIY (do it yourself, en anglais) avec aux commandes : les spectateurs. Face à huit danseurs et danseuses de Bretagne habitué.e.s aux scènes et aux compétitions, les spectateurs sont invités à venir au MeM, dimanche 2 février. Dj, juge et speaker, le public aura les cartes en main et en sera les seuls maîtres du jeu.

À noter que deux navettes gratuites seront mises à disposition, l’une au départ du Triangle et l’autre de La Mairie.

festival waterproof rennes
Des gens qui dansent de Naïf Productions (1h05). En représentation au Triangle le mercredi 12 février 2020 à 20 h 30 © Milan Szypura

Relevez le défi du Marathon de la danse !

La première édition d’un festival (même s’il s’agit de l’édition 0) est généralement synonyme de nouveautés, de graines plantées et arrosées au fil des éditions afin qu’un jour peut-être, elle deviennent des événements phares, des traditions. Le Marathon de la danse est une de ces graines. Elle sera plantée samedi 8 février à l’Ubu et le spectateur aura le pouvoir de la faire grandir. Dans ce lieu connu où nombre de Rennais ont déjà festoyé, le public est invité à venir « rigoler et suer ensemble » pour cette première édition du Marathon de la danse, une compétition pas tout à fait comme les autres… Les plus audacieux répondront à l’invitation et viendront déguisés.

Dans ce marathon décalé, les sonorités funk, électro et rock de Maclarnaque et DJ Tflow donnera la bonne vibe au speaker Simon Tanguy (présent sur le festival pour Inging) maître des défi, sous le regard courroucé (ou non) de l’arbitre Azad Ismaïl Ali. Avec ou sans sifflet, il n’hésitera pas à faire respecter les règles d’or : la bonne humeur et les fous-rire.

Les insatiables sont invités à poursuivre l’expérience de la danse jusqu’au bout de la nuit (ou du moins jusqu’à 3h du matin) avec let’s dance — Freshhh et Dj Reedoo au programme.

festival danse waterproof rennes
Inging de Simon Tanguy (45 minutes). Performance au CCNRB, St-Melaine vendredi 31 janvier à 14 h 30 et 20 h 30

Alors que le Triangle et le CCNRB se tournent déjà vers l’édition 2021 du festival Waterproof, les possibilités d’être acteur du festival sont multiples. La chorégraphe Sandrine Lescourant cherche notamment un groupe de volontaires afin de participer à sa dernière création Acoustique (avec une formation en amont). Et Unidivers a ouï que le festival cherchait encore des bénévoles. De belles façons de vivre un festival autrement…

festival waterproof rennes

Retrouvez toute la programmation

Site du Triangle 

Site du CCNRB

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom