Trois anciens amis d’université se retrouvent quarante ans plus tard sur l’île de Martha’s Vineyard où ils avaient fêté la fin de leurs études. L’ombre de Jacy, la fille dont ils étaient tous amoureux plane sur ces retrouvailles où chacun cache ses désillusions.

Martha's vineyard

Lincoln, Teddy et Mickey se sont rencontrés à l’université Minerva, une école huppée de la côte Est. Leurs origines modestes les ont réunis, ils travaillaient comme serveurs et plongeurs au restaurant de leur résidence. Quelques événements marquants de cette époque ont façonné leur destinée. Notamment, le soir de la première conscription par tirage.

Le premier décembre 1969 fut l’instant où le monde réel commença à se dévoiler. La date de naissance de Mickey est dans les dix premières ce qui lui assure un départ prochain au Vietnam. L’autre souvenir mémorable est ce baiser de Jacy à chacun des trois garçons, leur offrant l’espoir d’une possible idylle avec la plus belle fille du campus. En 1971, après la remise des diplômes, Lincoln les invite à passer un week-end sur l’île de Martha’s Vineyard, dans la maison que sa mère lui lèguera. Ensuite, chacun prendra sa route. Lincoln doit se marier avec Anita, Jacy avec un riche parti de Greenwich. Teddy se prépare à des études universitaires et Mickey à partir au Vietnam. Sauf si Jacy parvient à le convaincre de fuir au Canada. N’est-ce-pas le but caché de ce week-end entre amis ?

À moins que ce soit le moyen pour l’un d’entre eux de détourner Jacy de son mariage afin de mieux l’accaparer. Mais à la fin du séjour, Jacy s’évapore. Fugue, disparition, assassinat, l’enquête ne donnera aucune réponse. Quarante ans plus tard, alors qu’il songe à vendre la maison de Martha’s Vineyard malgré la promesse faite à sa mère, Lincoln revient sur l’île et y invite Teddy et Mickey. Nous les retrouvons à soixante-six ans, affaiblis par l’âge et par la crise financière de 2008.

Lincoln, père et grand-père, peine à redresser la santé financière de son agence immobilière. Teddy, toujours en proie à des crises bipolaires, a quitté sa maison d’édition pour écrire et peut-être se retirer dans un monastère. Mickey, le plus optimiste de tous, ingénieur du son et musicien, continue à faire des concerts de rock. En arrivant sur l’île, chacun ressent la présence fantomatique de Jacy. Ces retrouvailles sont l’occasion pour Richard Russo de nous dévoiler chaque personnage avec une grande finesse en entrecroisant l’histoire de leurs enfances respectives, de leurs périodes étudiantes et de leurs vies après ce fameux week-end où Jacy a disparu.

« Toutes ces choses que nous gardons secrètes sont souvent au coeur de notre personnalité. »

Déterminisme social et familial, accident de parcours, maladie génétique, violence des hommes qui ne se comportent pas bien avec les femmes, Richard Russo dévoile au rythme d’une construction fort bien maîtrisée ce qui guide la destinée. Les rêves de jeunesse sont-ils si inaccessibles ou la réalité de la vie si contraignante que seule la nostalgie vienne teinter les heures de la maturité ? Que ce soient les espérances déçues des trois femmes campées par Anna Hope dans Nos espérances ou les destins perdus des jeunes Américains de l’Ohio de Stephen Markley, nos vies d’adultes sont rarement celles que nous avions imaginées. Chaque fois, les retrouvailles dévoilent les secrets et permettent d’avancer avec davantage de sérénité.

RICHARD RUSSO
Richard Russo à la librairie 47 degrés Nord à Mulhouse. ©librairie 47 degrés Nord

Richard Russo est né en 1949 aux États-Unis. Après avoir longtemps enseigné la littérature à l’université, il se consacre à l’écriture de romans et de scénarios. Un homme presque parfait avait été adapté au cinéma avec Paul Newman en 1994, et Le Déclin de l’empire Whiting a été, lui aussi, porté à l’écran en 2005.

Retour à Martha’s Vineyard (Titre original : Chances are …) de Richard Russo, traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch, paru le 27 août 2020 aux Éditions de La Table Ronde, 380 pages, Prix : 24 euros, ISBN : 9791037105196

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici