Samedi 19 janvier 2013, c’est un cortège joyeux et coloré qui s’est ébranlé vers 15 h de la place Sainte-Anne pour se rendre à la mairie. Dans le froid de janvier, plus de 2000 personnes se sont réunies pour réclamer l’égalité des droits, « maintenant et pour tous ».

Depuis plus d’un mois, les rassemblements anti-mariage pour tous font couler beaucoup d’encre, notamment depuis l’appel de l’organisme Civitas à manifester contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels. Alors que bon nombre de députés réclament un référendum, le projet de loi est actuellement en discussion à l’Assemblée. François Hollande a réaffirmé le 16 janvier qu’il tiendrait son engagement devant les Français en excluant tout référendum. Alors pourquoi cette manifestation ?

Dites OUI à l’égalité ! - RennesLe débat houleux qui soulève une partie de l’hexagone a véhiculé nombre de propos de toutes natures. La parole ayant été laissée aux anti, les pro se devaient de la reprendre et d’afficher leur détermination. Car pour beaucoup, c’est un combat de longue date. Un combat pour obtenir les mêmes droits que les hétérosexuels au regard de la succession ou de la sécurité juridique (que le PACS n’offre pas autant que le mariage), mais aussi de l’adoption (voir notre article). Pour d’autres, c’est simplement une façon de soutenir ceux qui ont été montrés du doigt par les opposants.

Nathalie Appéré
Était présente la députée et candidate à la succession de Daniel Delaveau, Nathalie Appéré

C’est ainsi qu’à l’appel de nombreuses organisations, telles la Ligue des droits de l’homme, Mix Cités, LGBT35 ou encore de sections syndicales comme la CGT, près de 2500 personnes ont répondu présent pour battre le pavé rennais malgré le froid. Le cortège aux couleurs arc-en-ciel a  descendu bruyamment la rue Le Bastard, réclamant « l’égalité pour tous, maintenant » et clamant divers slogans, des plus classiques au plus fantaisiste (« Ma mémé est pour l’égalité »).

Arrivées place de la Mairie, les diverses organisations se sont exprimées, en rappelant au passage que certaines idées ne sont pas des opinions, mais des délits…

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom