Voici la gazette littéraire mensuelle pour toute la famille ! Découvrez la sélection de livres jeunesse par Unidivers.

C’est bientôt la fin de l’année et vous avez peur d’être passé à côté du Livre de 2023 ? N’ayez crainte, Unidivers est là pour vous ! Au programme, des mythes, de la science, de la tendresse et un brin de magie. Mais pas de panique, si cette chronique est pour les grands lecteurs, il y en a une autre pour les plus petits (de la naissance à 6 ans).

Littérature junior – dès 7 ans

La malédiction de Mamo, Sas Milledge (éditions Jungle, mars 2023)

La Malédiction de Mamo, Sas Milledge, éditions Jungle, mars 2023, 224p, 16,95€

Orla, petite dernière d’une lignée de sorcières, se voit de retour dans la ville où elle a grandi. La disparition de sa grand-mère, Mamo, a mis Haresden en émoi : les mers se déchaînent, les récoltes se gâtent, et le grenier de Jo, qui est venue chercher son aide, est pris d’assaut par un esprit frappeur ! Tous ces problèmes semblent partager une seule et même source : Mamo. Mais Orla a fui cette vie et se confronter à la malédiction de Mamo réveillera en elle un tourbillon de magie.

Mystique, sorcière, ancre et partage, La Malédiction de Mamo nous emmène à Haresden, village en proie à la colère de la nature et des êtres magiques. Au cœur de ce tourbillon, le phalène et sa porteuse disparue, Mamo. La bande dessinée nous emmène dans une mythologie nouvelle, où la magie se crée par le partage. Sas Milledge offre un récit captivant, un voyage initiatique dans l’enfance d’Orla, accompagné par son puit de pouvoir, Jo. Tandis que le poids de son passé l’empêche de se libérer de ce village, nous partons avec Orla, dans les antres de sa mémoire, où tout converge vers une seule figure : sa grand-mère, Mamo. L’évolution des deux personnages principaux tout comme celle de leur relation se trouvent intimement liées à cette mystérieuse malédiction. Comme si le destin l’avait déjà prédit, comme si Jo et Orla étaient faîtes pour partager la magie. Poignant et poétique, La Malédiction de Mamo est une histoire passionnante, sensible et qui tourne autour des us et coutumes tous plus mystiques les uns que les autres, où faune et flore sont maîtres du monde.

La Légende du roi Arthur (éditions Larousse, octobre 2023)

La légende du roi Arthur, éditions Larousse,
octobre 2023, 32 p. 19,95€

Le récit passionnant de la légende du roi Arthur et des personnages qui l’accompagnent tout au long de sa vie : Merlin, Guenièvre, la Dame du Lac, Lancelot, Perceval et les chevaliers de la Table ronde…

Que la matière arthurienne vous passionne ou que vous soyez un amateur des romans de Chrétien de Troyes, cet ouvrage est l’objet qu’il vous faut. Un ouvrage d’une confection soignée et détaillée, accompagnée de magnifiques illustrations qui cachent bien des secrets. Derrière les volants qui ponctuent les pages, se trouvent des extraits des différents livres de l’auteur le plus connu du Moyen-Âge. Une véritable chasse au trésor se dessine à travers les pages et vous voilà à arpenter l’histoire de l’illustre roi Arthur à travers les différentes quêtes qui ont jalonné sa vie. Un grimoire extraordinaire pour (re)découvrir le plus grand des héros de la mythologie celte !

Grands lecteurs – dès 10 ans

Cette vie auprès de toi, Shin Takahashi (éditions Delcourt – Tonkam, février 2023)

Cette vie auprès de toi, Shin Takahashi, éditions Delcourt – Tonkam, février 2023, 224p, 7,99€

Riku et son fils Issei entretiennent des liens très forts. Un jour, ils débarquent sur l’île lointaine de Haruta, dans l’archipel d’Okinawa. Le petit Issei commence à fréquenter l’école locale et à faire plein de rencontres enrichissantes… L’heure est venue pour le duo de démarrer une vie paisible et reposante.

Paisible, voici le premier adjectif qui nous vient à l’esprit quand on feuillette ce manga. Doux, tranquille et reposant seraient les suivants… L’histoire se centre autour d’Issei, petit garçon de neuf ans, peu bavard et son père, Riku, un coiffeur décalé et qui avance à son propre rythme. Nous suivons leur quotidien dans cette petite île isolée, ponctué par des tâches de la vie de tous les jours transformées en aventures rocambolesques avec ce duo étrange de père et fils. S’il nous arrive de nous demander si Riku est bien un adulte, de par son attitude tout comme ses paroles, l’image qui se dévoile de cet homme à travers cette bande dessinée est la figure d’un père aimant et concerné par le bonheur de son fils. « Issei » est le mot qu’il prononce le plus souvent et la personne à laquelle il pense à travers chacune de ses actions. Cette histoire est avant tout le portrait d’une famille, aimante, pleine de tendresse, d’une douceur à faire fondre le cœur et d’un comique subtil. Pétillant et drôle, Shin Takahashi nous propose un vent de fraîcheur qui déstabilise à la première page tournée et nous tient en haleine jusqu’à la dernière.

Les royaumes muets, Séverine Gauthier et Jérémie Almanza (éditions Oxymore, octobre 2023)

Les royaumes muets, Séverine Gauthier, Jérémie Almanza, éditions Oxymore, octobre 2023, 80p, 18,95€)

Jeudi, à 23h52, Perséphone fait la rencontre de la mort, sous la forme du fantôme de son voisin Victor. De leur côté, Charles et Théophile, collecteurs de soupirs, ont deux jours de retard… Il y a une vie après la mort et le dernier soupir est le prix pour y accéder. S’il n’est pas collecté, le défunt sera condamné à l’errance… Aussi, Perséphone n’hésite pas à franchir la porte du monde d’après la mort pour partir à la recherche du dernier soupir de Victor…

Bienvenue dans un monde pittoresque, tout droit sorti de l’imaginaire gothique, à la Tim Burton. Derrière cette histoire singulière aux allures faustiennes se dresse le mythe de Perséphone, celle qui peuple les deux mondes. Le poids de la mort pèse sur cet autre royaume, muet, dépourvu de chaleur, de candeur. Tout se joue dans le silence, celui des morts, celui qui laisse échapper des soupirs dans l’air. Séverine Gauthier dresse un récit palpitant, multipliant les références littéraires : Victor Hugo, Théophile Gautier, Pierre de Ronsard… Les dessins particuliers de Jérémie Almanza couplent les tons froids de sa palette magique et le tracé de silhouettes aériennes, des squelettes qui ne laissent pas de trace. Entre les chapitres, comme des temps de pause, viennent s’interposer des interludes, sur un jeu de noir et de blanc, accompagnés d’extraits de poèmes, solennels et étrangement morbides. L’humour décalé de ce livre nous laisse pantois, comme une atmosphère de mort qui s’abat en feuilletant les pages, comme si dés que l’on tourne la première page, nous rentrons aussitôt dans ces royaumes muets.

Young Adult – dès 12 ans

Shamisen, Guilherme Petreca et Tiago Minamisawa (éditions Ankama, avril 2023)

Shamisen, Guilherme Petreca, Tiago Minamisawa,
éditions Ankama, avril 2023, 160p, 21,90€

Japon, XXe siècle. Haru, une musicienne itinérante jouant du shamisen, devient célèbre pour sa musique. Durant son périple, elle parvient à séduire un kappa qui lui offre la clé de la dimension divine. En reprenant son chemin, Haru rencontrera alors les protagonistes emblématiques de la mythologie et du folklore japonais.

Shamisen nous amène dans une balade onirique, au son de ce magnifique instrument à cordes qui ponctue la vie de Haru de ses notes mélodieuses et apaisantes. Au fil de son voyage dans l’imaginaire japonais, nous partons à la rencontre de créatures mystiques, du kappa farouche à l’impitoyable yokaï des neiges, en passant par le shinigami. Des questions sur la vie, l’art et le bonheur sont posées à l’héroïne qui utilise sa musique pour y répondre et répandre la philosophie autour d’elle. Cet album relié se revêt d’une toile soignée sur la couverture et en l’ouvrant, de somptueuses peintures nous sont présentées à chaque page. Tantôt parsemés de bulles de paroles, de musiques et de chansons mais aussi par d’autres occasions, nous sommes accueillis par le silence pour profiter de ces belles tapisseries tout en méditant sur le son du shamisen qui s’élève dans l’air. Richement documenté, ce conte trouve en sa fin un index foisonnant de sources et d’explications, d’extraits de poèmes et d’illustrations. Shamisen, c’est un voyage emblématique dans un Japon mystérieux et qui n’est que trop peu connu.

Du mouvement de la Terre – tome 1, Uoto (éditions Ki-oon, mars 2023)

Du mouvement de la Terre – tome 1, Uoto, éditions Ki-oon, mars 2023, 155p, 7,95€

Dans l’Europe de la fin du Moyen Âge, la religion régit la société et le moindre faux pas mène à la torture et au bûcher… Le jeune Rafal prépare des études de théologie. Brillant et bourré d’ambition, il compte bien réussir dans la vie… Pourtant, un seul homme, Hubert, va le chambouler. Condamné par l’Église, son crime a un nom : l’héliocentrisme. Sous ses airs de repenti, Hubert continue son étude des astres, et sa ferveur déteint sur l’étudiant… À ses côtés, le monde de Rafal bascule. Pour la première fois de sa vie, il entrevoit la vérité sur l’univers… et par là même, sa beauté ! Il n’y a plus de retour en arrière possible : l’astronomie sera sa voie, quitte à mettre sa vie dans la balance…

« La Terre tourne sur elle-même et autour du Soleil », cette affirmation est aujourd’hui une vérité générale. Mais si nous retournions à un temps où elle ne l’était pas ? Un temps où penser que la Terre n’est pas le centre de l’Univers était hérésie ? C’est en cette époque que Du mouvement de la Terre nous emmène, quand la religion avait le pas sur la science et où remettre en question la science revenait à se trouver au bûcher. Ce manga nous rappelle avec amertume et violence, le combat qu’il est de repenser le monde et l’univers qu’il habite, chaque question posée était un risque de perdre la vie. Mais la quête de vérité a toujours eu le pas sur la peur de la mort.

Rafal, dans ce premier tome, nous raconte sa quête, celle tout d’abord d’un rusé qui n’a qu’un seul objectif : réussir sa vie en suivant la règle préétablie. Mais quand un homme, du nom mystérieux d’Hubert vient chambouler ses pensées, le voilà en quête d’une vérité qui le dépasse, celle de l’héliocentrisme, la profane qu’il n’arrivera pas à abandonner. Ce premier tome entre en grande fanfare et introduit une série captivante. Les tomes semblent raconter chacun la destinée d’un personnage, de la découverte de la beauté de l’univers et qui le mènera à sa perte. Pourtant, ce qui reste à la fin est la vérité, la connaissance. L’intelligence seule est mère de la science, elle ne peut être éteinte, contenue. « Ce n’est pas le genre d’animal dont un petit groupe peut se rendre maître facilement. » D’un index dénonciateur, vindicatif et criant d’un combat pour la liberté de penser et de douter, Du mouvement de la Terre rappelle la conséquence de la main mise de la science par la religion et de la censure qu’elle impose au profit de sa pratique.

À lire également sur Unidivers :

Article précédentLittérature jeunesse. La sélection coups de cœur de 2023 (de la naissance à 6 ans)
Article suivantMusée de Pont-Aven. Anna Boch, un voyage impressionniste
Areni Nirmalan
Passionnée de littérature jeunesse en tout genre (romans, albums, bandes dessinées), je souhaite analyser son évolution, ses nouvelles formes et les coulisses de sa publication en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici