À Liffré Lectures Vagabondes est un café-librairie situé au 28 Avenue du Président François Mitterrand. Animé par Claude Charpentier, il vous ouvre ses portes chaleureuses. Qu’on ne s’y trompe pas : l’endroit n’a rien à voir avec la cafédomancie, l’art de lire l’avenir dans le marc de café. Cet espace permet certes de trouver des livres, mais aussi de les lire posément autour d’une boisson ou d’un en-cas

« Lire, c’est boire et manger » (Victor Hugo)

Lectures Vagabondes est un café-librairie situé à Liffré, au 28 Avenue du Président François Mitterrand. La lecture s’y fait effectivement vagabonde, et la littérature voyage. Entretien.

Lectures Vagabondes LiffréUnidivers : Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un café-librairie ?

Claude Charpentier pour Lectures Vagabondes : Deux raisons m’ont conduit à ouvrir Lectures Vagabondes. La première, c’est un coup de foudre pour le concept. Je me rappelle d’un café-librairie à l’île de Groix qui m’a séduite, notamment par son contexte insulaire (voir ici notre article sur L’Ecume à Groix). Comme les librairies ne vont pas forcément bien, le café apporte un caractère original. C’est pour moi la deuxième raison : un plus en termes d’ambiance et de fidélisation des clients. Le café-librairie entraîne de la curiosité à la fois chez le lecteur et le client.

U : Pourquoi dans cette ville ?

Lectures Vagabondes : Je suis de la région de Rennes. Rennes et les alentours possèdent une grande diversité en matière de librairies. Je cherchais un endroit où il n’y avait rien. Je voulais m’éloigner de Rennes et de la concurrence afin de développer une clientèle et la fidéliser.

Lectures Vagabondes LiffréU : Dans quel genre de bâtisse se trouve le café-librairie ?

Lectures Vagabondes : C’est une maison d’habitation qui a été transformée en commerce. Elle appartient à la ville de Liffré. Elle possède beaucoup de fenêtres, beaucoup d’ouverture. C’est un lieu atypique. Liffré est une ville constituée au bord d’une route. Je suis dans une rue parallèle, entre la médiathèque et le cinéma.

U : Quel type de livres proposez-vous ?

Lectures Vagabondes : J’ai dû me diversifier pour m’adapter à la demande. J’ai cependant une particularité : l’ouverture sur le monde, le voyage. Par la littérature étrangère, par des essais, des récits de voyage. J’ai rangé la littérature adulte par continent, par pays, et non par ordre alphabétique. Pour voyager en Amérique dans la lecture, par exemple. Faire découvrir d’autres cultures par la fiction, la littérature étrangère, les essais, les récits de voyage. Cela reste toutefois une librairie généraliste.

Lectures Vagabondes Liffré
Maram Al Masri

U : Quel est votre meilleur souvenir lié à ce lieu ?

Lectures Vagabondes : Celui qui m’a le plus marqué, c’est une soirée avec Maram Al Masri, une poétesse syrienne qui vit en France depuis quelques années. C’était une soirée lecture en arabe et en français, une soirée émouvante. Sa poésie est liée à son statut de femme musulmane venant d’un pays en guerre. La charge émotionnelle était énorme. Maram Al Masri est une femme formidable, belle et très agréable. Sa poésie nous parle énormément, car elle est complètement dans l’actualité. Elle est au programme des animations de la Fédération des cafés-librairies de Bretagne, dont je fais partie. Les éditions Bruno Doucey, où son œuvre est publiée, l’avait même présentée pour le prix Nobel de littérature.

Lectures Vagabondes LiffréU : Quel livre recommandez-vous pour cet été ?

Lectures Vagabondes : Je vais sortir de la littérature. Je proposerais A la recherche des laines précieuses, de Dominique Dormeuil, paru aux éditions Glénat. Ce photographe et écrivain a fait un très beau livre sur les peuples de la laine. Il fait le portrait de ces personnes, souvent nomades, qui vivent de la laine. C’est donc un magnifique voyage, presque ethnographique, par la photographie. Il nous conduit au Groenland, en Afrique, en Tasmanie, au Kirghizistan.

U : Que servez-vous côté café ?

Lectures Vagabondes : Je ne fais pas de restauration. Mais je sers café, thé, jus de fruit, soda. Je propose des produits bios, équitables, de préférence de proximité. Le thé, par exemple, vient du Finistère Nord. Le jus de pomme de Montgermont.

U : Que pensez-vous de votre insertion dans la région ?

J’ai trouvé ma place dans la ville, depuis six ans. Mais aussi dans la communauté de communes. Liffré compte deux collèges, et bientôt un lycée. La ville se développe. Un café-librairie a sa place dans le paysage. Mais les livres, eux, viennent de partout !

Lectures Vagabondes, café-librairie, Liffré, Bretagne

Lectures Vagabondes

28 Avenue du Président François Mitterrand, 35 340 Liffré

02 99 68 59 32

« Lire, c’est boire et manger. L’esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas ». Mais rien ne vous empêche de faire les deux en même temps à Lectures Vagabondes à Liffré comme en Bretagne qui est la région de France qui regroupe le plus de cafés-librairies. L’histoire a débuté en 1993 avec l’ouverture du Caplan à Guimaëc. Le phénomène a pris depuis de l’ampleur, au point qu’une Fédération des cafés-librairies de Bretagne (Calibreizh) s’est formée en 2006.

calibreizh

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom