Ce mois-ci, nous ne parlerons pas de nouveautés littéraires, romans et autres actualités. Été oblige, le temps du farniente est revenu. Que vous alliez à la plage, à la campagne, à la montagne ou que vous restiez au calme chez vous, quoi de mieux qu’un bon livre pour se reposer en harmonie avec la nature. Voici donc quelques idées de lecture suivant vos affinités en privilégiant les formats Poche plus faciles à glisser dans la valise.

MARIE-SABINE ROGER

Fini le rythme urbain, les tracas du boulot ! Vous ne voulez pas trop vous prendre la tête, mais plutôt passer un bon moment avec une lecture qui vous fait sourire, pourquoi pas voir trente-six chandelles avec Marie-Sabine Roger (Babel, février 2017). Tous les hommes de la famille Decime sont morts le jour de leur trente-six ans à onze heures du matin. Mortimer s’y prépare depuis toujours, mais que se passe-t-il si le destin en décide autrement ? L’auteure n’a pas son pareil pour vous emmener sur des chemins de traverse où les personnages ont autant d’humour que de tendresse.

SERGE JONCOUR

Si vous préférez une belle histoire d’amour, pourtant ancrée dans notre monde contemporain, précipitez-vous sur le dernier prix Interallié qui vient de sortir en format poche, Repose-toi sur moi de Serge Joncour (J’ai lu, avril 2017). Ludovic, ancien agriculteur est recouvreur de dettes. Dans son immeuble plutôt chic, il croise Aurore, une jeune styliste qui n’appartient pas à son monde.

Shilpi Somaya Gowda

Autre histoire d’amour, mais sous d’autres cieux puisque nous partons en Inde avec le très beau roman de Shilpi Somaya Gowda, Un fils en or (Folio,). Depuis son enfance, Anil est amoureux de Leena, la fille d’un métayer. La mère d’Anil fera tout pour les séparer envoyant son fils en Amérique et poussant Leena vers un mariage arrangé. Une histoire qui vous plonge au coeur des traditions indiennes et dans la dure réalité de la vie en Amérique.

MARC FERNANDEZ

Le roman noir est souvent prisé pour les lectures d’été. Dans un style fluide et un rythme angoissant, Mala vida (Livre de Poche, mars 2017) de Marc Fernandez nous emmène dans l’Espagne actuelle où une série de meurtres entraîne un journaliste sur l’affaire des « bébés volés » de l’Espagne franquiste.

Sandrine Collette

Dans un style plus romanesque, mais souvent aussi noir, Sandrine Collette vous embarque en Patagonie, dans une ambiance de western avec Il reste la poussière (Livre de poche, février 2017). Dans un univers sauvage et impitoyable, nous suivons Rafaël, le plus jeune des quatre garçons d’une famille isolée dans une ferme en décrépitude. Battu par ses frères, ignoré par sa mère, le jeune garçon doit trouver le moyen de survivre. Une histoire poignante, cruelle, mais particulièrement touchante.

Laurent Whale

Pour les amateurs de science-fiction, je vous propose un roman d’aventures post-apocalyptique de Laurent Whale, Les damnés de l’asphalte (Folio, janvier 2017). Ce livre est la suite de Les étoiles s’en balancent (Folio 2015), mais les deux titres peuvent se lire indépendamment. Quinze ans après avoir contribué à stopper l’invasion qui menaçait la France ravagée par la violence, Tom Costa est porté disparu. Miki, son frère se lance à sa recherche. Aucun répit dans ce roman d’aventures où l’humour et l’amitié font face aux forces du mal.

Alexandra Lapierre

Y a-t-il des amateurs de romans historiques ? Partez au coeur de la révolution bolchevique avec une héroïne pleine de fougue. Avec Moura, La Mémoire Incendiée (Pocket, avril 2017), Alexandra Lapierre nous livre une grande saga romanesque où l’on côtoie les plus grands hommes du XXe siècle.

Laetitia Colombani

Si vous avez un peu plus de place et que vous souhaitez découvrir les derniers grands romans dont on parle, voici quelques indispensables, des romans d’une grande sensibilité. Vous en avez forcément entendu parler, car ce premier roman fait la une de tous les journaux. La tresse (Grasset, mai 2017) de Laetitia Colombani tisse trois histoires de femmes décidées à se battre contre leur destin.

Maryam Madjidi

 

Lauréat du Goncourt du premier roman et du Prix Ouest France Étonnants Voyageurs, Marx et la poupée (Le Nouvel Attila, janvier 2017) est le récit le récit de l’exil de Maryam Madjidi qui a fui la révolution iranienne pour s’installer en France avec toute la difficulté de l’intégration et du besoin de garder ses racines.

Louis-Philippe Dalembert

Louis-Philippe Dalembert vient de recevoir le Prix France Bleu Page des Libraires et le Prix Orange du Livre 2017 pour son poignant roman, Avant que les ombres ne s’effacent (Sabine Wespieser, mars 2017). Un médecin haïtien revient sur son histoire de sa naissance en Pologne, son enfance à Berlin, son internement à Buchenwald, sa vie à Paris puis finalement son retour en Haïti.

Marie-Anne Sburlino souhaite à tous les lecteurs d’Unidivers de très bonnes vacances et donne rendez-vous le mois prochain pour les premiers titres de la rentrée littéraire.

Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom