jeu 11 août 2022

Doro mousso. Les musiques africaines à Rennes

Doro Mousso fêtait son second événement à l’hôtel Pasteur de Rennes le 20 juillet 2022. La jeune association entend bien faire danser la capitale bretonne en faisant découvrir la multitude des musiques actuelles du continent africain, du blues touareg au singeli tanzanien. Rencontre avec Louise Louvel, l’une des trois créatrices de Doro Mousso.

Le 20 juillet 2022, la rédaction d’Unidivers repérait un événement atypique dans le paysage culturel rennais : une invitation de l’association Doro Mousso à venir se déhancher sur des musiques africaines à l’hôtel Pasteur, dans la cour de l’école maternelle qui s’y trouve. C’est en fait le second événement de cette récente initiative locale qui vise à partager l’effervescence des musiques actuelles d’Afrique à Rennes, et plus largement la culture du continent à travers la nourriture et la danse.

doro mousso

Doro Mousso a été fondée en septembre 2019 par trois Rennaises, Louise Louvel, Chloé Paillotin et Bertille Kapela, toutes trois exerçant dans les domaines de la culture, de l’associatif et du social. Elles prennent ce nom qui signifie « petites sœurs » en dioula, une langue mandingue d’Afrique de l’Ouest, parlée et comprise par des millions de personnes. Le nom complet de l’association est en fait Doro Mousso du Ouagajungle, en référence à la structure musicale créée au Burkina Faso par Camille Louvel, frère de Louise.

« Mon grand frère a vécu 18 ans au Burkina Faso. Il avait ouvert un bar associatif, le Ouagajungle, qui avait pour but de permettre aux musiciens de venir créer et diffuser leur musique. Je suis allée le voir plusieurs fois là-bas et chaque fois j’étais bluffée par les créations musicales, notamment en hip-hop », raconte Louise Louvel. Une autre référence importante est le festival ougandais Nyege Nyege, lancé en 2015 et devenu depuis la Mecque des musiques électroniques africaines. « Camille y est souvent allé et chaque fois qu’il me montrait des vidéos j’hallucinais de l’ambiance », témoigne Louise.

La fascination pour ces expressions artistiques actuelles du continent africain rencontre le constat de leur absence quasi complète à Rennes. Germe alors l’envie de participer à la diffusion de ces musiques à un niveau local, dans la lignée du média français PAM, pour Pan African Music. Fortes de leurs expériences professionnelles et personnelles, confiantes en leur capacité d’organisation d’événement, Louise Louvel, Chloé Paillotin et Bertille Kapela s’associent à Camille Louvel pour sa grande expertise des musiques africaines, ainsi qu’avec Joël Daventry de Swap Music, une structure rennaise de production de tournées et d’accompagnement artistique.

Doro Mousso se donne pour mission de montrer une image actuelle de l’Afrique. « Quand on explique qu’on organise des soirées de musique africaine, tout de suite on nous parle de djembé », déplore Louise Louvel. Même si les Trans Musicales œuvrent dans ce sens depuis plusieurs dizaines d’années déjà, il y a visiblement encore du travail. La jeune association souhaite montrer la variété derrière le cliché : certes, inclure des musiques traditionnelles, mais en faisant aussi la part belle au rock, au hip-hop et aux musiques électroniques.

Lancée en septembre 2019, Doro Mousso devait organiser un premier événement en 2020, empêché par la pandémie qu’on connaît. Cette première a finalement lieu le 17 décembre 2021, à la salle de la Cité, avec l’artiste burkinabè Salif Diarra, joueur de kora, le DJ et producteur parisien Praktika, adepte de sonorités électroniques africaines, accompagné du percussionniste burkinabè Petit Piment, la DJ rennaise Zazu et un journaliste du média PAM ayant troqué sa plume pour des platines, représentant le PAM soundsystem. Le second événement de Doro Mousso avait lieu le 20 juillet 2022 à l’hôtel Pasteur, avec le musicien blues rock burkinabè Patrick Kabré et la DJ franco-ghanéenne , membre de la famille Nyege Nyege. « On a apprécié faire notre première édition à la Cité, qui est un symbole historique de la diffusion de musique à Rennes ; puis Pasteur, pour la deuxième édition, un lieu qui s’inscrit dans un désir d’invitation au partage à la diversité et au décloisonnement », relate Louise.

  • doro mousso
  • doro mousso
  • doro mousso
  • doro mousso

Chaque événement est aussi l’occasion de présenter un peu de la gastronomie d’Afrique. Le premier événement conviait le restaurant Ethiopia, situé rue de Saint-Malo à Rennes, tandis que pour le second, la Cantine de l’association de soutien aux exilé·e·s D’ici ou d’ailleurs avait composé un repas angolais en commun avec l’association Breizh Insertion Sport. Doro Mousso souhaite aussi intégrer les danses africaines à ses événements. Les membres de l’association réfléchissent à la suite : le mois de novembre 2022 est évoqué, ainsi que différents lieux pour étendre au-delà du centre-ville rennais leur esprit festif, convivial et intergénérationnel. Ne manquez pas leur prochaine escale enchantée !

doro mousso

Suivez Doro Mousso sur Facebook

Jean Gueguen
Jean Gueguenhttps://www.unidivers.fr
J'aime ma littérature télévisée, ma musique électronique, et ma culture festive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
ciel dégagé
29.1 ° C
29.4 °
27.5 °
32 %
3.1kmh
0 %
jeu
36 °
ven
37 °
sam
38 °
dim
27 °
lun
28 °