QUAND MONA AZZAM CHUCHOTE A L’OREILLE DES LECTEURS

Quand Mona AZZAM sucre les phrases, jongle entre maux et mots pour notre plus grand bonheur. Dans le Silence des Mots Chuchotés…

MONA AZZAM

Il y a des livres, et c’est ainsi, et c’est heureux, que l’on ne se lasse pas de lire, ni de relire et relire encore. Il y a des livres que l’on a envie de lire pour soi mais aussi de partager avec les amis, avec les autres, avec des inconnus de hasard, avec tout le monde, avec personne aussi. Et c’est encore heureux ! Il y a des livres qui contiennent une telle dimension poétique, philosophique, qui nous ressemblent tant que l’on peinerait à s’en séparer. Et c’est le cas de celui de Mona Azzam, Dans le murmure des mots chuchotés.

À travers trois textes, Deci-delà, Le calepin de Notre-Dame et Il est cri…, l’auteure nous entraîne dans son univers à la fois concret autant qu’onirique. Tout à tour, elle célèbre des personnes que l’on pourrait avoir croisées. Ou pas. Au détour d’un lieu banal voire souvent insolite, au détour d’un rêve, au détour d’une lecture dans un autre livre. Ou jamais ailleurs que dans les méandres de la psyché. Car dans ce recueil, l’auteure rend hommage autant au quidam qu’aux personnages illustres avec lesquels elle s’amuse, avec lesquels elle jongle. Qu’ils soient réels, fruits de son invention ou de celle d’auteurs aujourd’hui reconnus parce que disparus, peut-être, elle leur donne la forme qu’elle souhaite, la forme qu’on n’attend pas. Ou plus. Ou qu’on aurait aimé donner nous-mêmes.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là, avec sa plume douce et scalpel à la fois, elle aborde avec une acuité saisissante les grandes thématiques qui nous occupent : la vie, l’amour, la mort. Une ritournelle universelle tantôt rassurante, tantôt inquiétante mais si juste. Et toujours, avec un talent à vous laisser sans voix, elle trace la voie à celles et ceux qu’elle déniche dans l’ombre pour leur offrir la lumière. La lumière c’est la vie, la lumière c’est une respiration permanente de phrases sculptées au fil de l’inspiration, d’un travail de dentellière. Mona Azzam n’a pas à prouver qu’elle maîtrise la langue dans tous ses états. Et dans quelle étagère remiser ce petit chef d’œuvre ? Si l’auteure se voulait inclassable, elle aurait réussi son coup, parce qu’elle EST inclassable. C’est qu’elle fait mouche à chaque fois, la « bougresse » qu’on en serait presque envieux. Et bien sûr qu’on est envieux d’un tel brio ! Elle est poète romancière essayiste metteur en scène, bref elle écrit, elle est est cri… à chacune de ses pages. Et là encore c’est aussi déconcertant que vibrionnant, que bluffant ! Si si bluffant !

Si si si, les mots sont chuchotés dans le silence ou dans le silence des mots chuchotés, à chaque histoire, à chaque moment et à chaque instant, font écho chez le lecteur. Parce qu’il y a une part de nous-mêmes dans ses descriptions, dans ses lignes, dans ses jeux de mots entrelacés dans des tranches de vie imaginées, vécues, senties, respirées.
C’est court, c’est décidément trop court, on en demande encore. Oui encore !

La Terre a soudain parlé.
Il lui a appris les mots.
Et la Terre est devenue Écriture.
Et les rues sont devenues livres.
Et le rêve est devenu véhicule.
Alors le monde est devenue poésie.
Et sur ses ailes il a couché le monde.
Et il s’est endormi.

MONA AZZAM

« C’est d’abord une histoire de mots. Voire leur légende. Mais annoncer en quoi consiste l’histoire revient à la clore, car le thème des mots suffit à la définir tout entière : il s’agit, Dans Le silence des Mots Chuchotés, de révéler ce que seule la poésie exprime. Il s’agit d’un poème en prose, d’une prose éminemment poétique, où la force de ce qui se raconte réside dans la vigueur de ce qui s’énonce. Dès lors, pour résumer l’objet impossible à résumer parce qu’il est infini comme le rythme qui bat en lui, comme le souffle qui l’anime, comme les vibrations qui nous y attachent… »
Jean-Michel DELACOMPTÉE. 

Dans le silence des mots chuchotés. Mona Azzam. Éditions La Trace. 110 pages. Parution : novembre 2018. Prix : 16,00 €.

Couverture : © La Trace – Photo auteur Mona AZZAM © DR

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom