LA BRETAGNE UNE AVENTURE MONDIALE OU L’HISTOIRE DU BRETON

La Bretagne, ses légendes, ses personnages, son indépendance, son histoire. Dans l’ouvrage collectif La Bretagne, une aventure mondiale dirigé par Joël Cornette, 19 historiens racontent autrement la région bretonne : comment le caractère bien trempé de ses habitants s’est-il développé au cours des siècles et pourquoi les Bretons ont-ils souvent été mis à part de la communauté des Français ? Le tout parsemé d’anecdotes passionnantes.

Qui est vraiment le roi Arthur ? Comment la Bretagne est-elle devenue une terre politiquement à gauche ? Pourquoi Ouessant est-elle une île mythique ? Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans l’ouvrage collectif La Bretagne, une aventure mondiale. Encore un livre consacré à l’histoire de La Bretagne ? Certes, mais ce qui le différencie des autres s’avère la qualité de ses informations autour de l’identité bretonne.

bretagne aventure mondiale

« La Bretagne est une vieille rebelle. Toutes les fois qu’elle s’était révoltée pendant deux mille ans, elle avait eu raison ; la dernière fois elle a eu tort. Et pourtant au fond, contre la révolution comme contre la monarchie, contre les représentants en mission comme contre les gouverneurs ducs et pairs, contre la planche aux assignats comme contre la ferme des gabelles, quelque fussent les personnages combattants (…), c’était toujours la même guerre que la Bretagne faisait, la guerre de l’esprit local contre l’esprit central. »
Victor Hugo, « Quatrevingt-treize »

Comment s’est-elle forgée et pourquoi ? « C’est un peu le thème du livre avec tout ce qui en découle comme son imaginaire ou la spécificité de la langue », explique Joël Cornette, directeur de l’ouvrage, professeur à l’université de Paris VIII et Grand prix de l’histoire de l’Académie française et… brestoise. De brillants chercheurs (Olivier Chaline, Jean Kerhervé, Christian Bougeard, Roger Dupuy, Jean-Clément Martin, Éva Guillorel, et la « Bretonne et républicaine » Mona Ozouf), mais aussi Donatien Laurent, ethnologue en quête des traditions orales, sont réunis pour faire découvrir et partager les secrets d’un territoire original et nous aider à comprendre l’irréductible et forte personnalité de cette singulière Armorique.

« Cette “nouvelle” histoire de la Bretagne a précisément pour
but, par une approche plurielle, de dessiner les traits de
caractère, de comprendre le “génie” propre de cette province
à la personnalité si forte »

Devenue française en 1532, la Bretagne demeure une énigme et continue de nourrir un imaginaire fertile. Des menhirs de Carnac aux druides, des chevaliers du Graal à Bécassine en passant par les Bonnets rouges de 2013, ce Finistère de l’Europe a construit son identité, riche et complexe, bien au-delà des clichés. Comment définir la Bretagne ? Peu de provinces offrent une histoire aussi longue aussi diversifiée avec tous ses peuples et ses coutumes tout en restant trop souvent méconnue. Dans ce volume collectif, se découvre une aventure mouvementée, de la naissance des Bretons à l’aube du Moyen-Âge, jusqu’aux multiples défis imposés aujourd’hui par la mondialisation. À la fois terre de légendes, péninsule maritime et puissance souveraine au XVe siècle quand les ducs sont sacrés et couronnés à Rennes, la Bretagne se distingue tant par sa langue vigoureuse et imagée que par une longue tradition de quête d’autonomie.

« La révolution radicale, celle
qui met aux prises la noblesse et le tiers état, a sans doute
commencé en Bretagne. »

Son sous-titre, « une aventure mondiale » renvoie à la géographie singulière et la capacité économique de la Bretagne à assurer des échanges avec le monde depuis le XVe siècle, comme l’explique Olivier Chalien dans le passage Sur toutes les mers du monde. Ce rapport local/mondial est tenu par les ports comme Brest ou Nantes, mais surtout Saint-Malo. Ce sous-titre est aussi « un hommage » à Patrick Boucheron et son ouvrage : « Histoire mondiale de la France » parue en 2017. Il pointe un élément central de la Bretagne et de son commerce historique : l’échange. Là aussi comme le ressenti identitaire partagé entre breton et français.

« S’il y a eu des Bretons sur presque toutes les mers du
globe, c’est qu’ils ont su, à plusieurs reprises, mettre au point les navires qu’il leur fallait. »

Cela faisait longtemps que l’historien spécialisé dans l’histoire moderne de la Bretagne souhaitait réunir divers articles sur le thème de la Bretagne, ses grandes dates et son identité dans la revue scientifique mensuelle : Histoire. « Nous nous sommes vu refuser cette idée, jusqu’à l’été dernier. Beaucoup pensaient qu’il n’attirerait que les Bretons. Il s’est bien vendu, pas qu’en Bretagne ». Cela a conduit Joël Cornette à augmenter le nombre d’articles pour en rédiger un livre de 384 pages, fort complet. « En plus du prologue d’une centaine de pages sur l’identité bretonne, nous avons rajouté des témoignages, dont un très intéressant de Mona Ozouf, philosophe et historienne, où elle explique l’association entre identité bretonne et républicaine ». Du reste, si cet ouvrage ne manque pas de donner de l’eau au moulin des autonomistes, voire des indépendantistes, il interroge le statut d’une identité à la fois forte et non repliée sur elle-même.

Par leurs actions, par leurs revendications, par leurs suffrages
électoraux, les habitants de cette singulière Armorique
ne cessent de transmettre un message (…) : la volonté
et la fierté d’être, à la fois, Français, Européens et… Bretons.

 Joël Cornette
Joël Cornette

19 auteurs ont prêté main-forte à Joël Cornette. Chacun dans leur spécialité. Tous les courants de l’histoire sont traversés à travers trois parties : Terre de légendes (de la préhistoire jusqu’au 15e siècle), La plus maritime des provinces (15e au 18e siècle) et Trois cents de combats (1789 à aujourd’hui). « Un des axes est de comprendre d’où viennent certains stéréotypes : les Bretons sont têtus, les Bretons ont du caractère, les Bretons sont des ploucs. Le but est aussi de les déconstruire et de les expliquer. Même si selon moi on a eu un grand déblocage sur l’histoire de la Bretagne dans les années 60« , ajoute Joël Cornette. La recherche scientifique autour de l’histoire de la Bretagne est, de fait, « en perpétuelle actualisation ».

La Bretagne, une aventure mondiale adopte un axe de nature identitaire afin de déconstruire nombre de stéréotypes, ce qui est en fait la plus précieuse de ses originalités.

La Bretagne une aventure mondiale, éditions Taillandier, 3 mai 2018, 384 pages, 20,90 €.

Pratique : Joël Cornette sera présent à la librairie Forum du livre de Rennes pour une rencontre et des dédicaces en son café littéraire le vendredi 21 septembre 2018 à 18h.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom