Mimile, Antoine et Pierrot, ces Vieux Fourneaux apparus il y a plus de trois ans reviennent, après une cure de jouvence, plus alertes que jamais. Et se joint à eux désormais un Loup en slip pour les « vrais » jeunes. Cela décoiffe dans un quatrième album La Magicienne.

LES VIEUX FOURNEAUX

Vous vous souvenez ? Unidivers vous les avait présentés lors de leur première apparition. Ces Pieds nickelés du nouveau siècle, ces anars tendance Guignol, nous avaient tout de suite séduits avec leur mélange d’humour, de dérision, d’actualité et de tendresse. Malgré leur âge, ils ont fait du chemin depuis. Trois albums exactement, le temps pour eux de devenir tendance. Tendance tout court désormais. À tel point que leurs silhouettes géantes trônent un peu partout aux vitrines des bonnes librairies, version poing levé, et langue bien pendue. On avait trouvé qu’ils avaient perdu un peu de leur force, notamment dans le troisième opus. Ils vieillissaient un peu. Normal. Dans le quatrième épisode qui sort en ce mois de novembre, ils retrouvent de leur causticité, même si Émile se repose un peu en Écosse loin de ses deux compères qui vont s’écharper (un peu) au sujet de l’extension de l’entreprise Garan-Servier, partagés qu’ils sont entre Zadistes et anti Zadistes.

« Les Zadistes c’est mieux que des gitans. C’est pas pareil, c’est pas des caravanes qu’ils ont … C’est des camionnettes. »
« Des camionnettes ? Et c’est mieux ? »

LES VIEUX FOURNEAUX

Car dans le village d’Antoine, si proche du village breton d’Astérix, rien n’est simple surtout lorsqu’une mystérieuse « Magicienne Dentelée » risque d’empêcher les travaux d’implantation de l’usine. Émile débarque avec des vi…, des seniors improbables, un jeune hacker, un légionnaire aigri surnommé le Zébu. Antoine se mue en économiste libéral et réaliste, soucieux de donner du travail aux habitants du village. Et Sophie, la petite fille marionnettiste, tombe amoureuse, sans pour autant révéler l’identité du père de sa fille Juliette. Et puis. Et puis il y a toujours le fameux trésor enfoui du temps de leur enfance, quand les trois compères, cow boys ou pirates, bataillaient contre les adultes et leur monde sans rêve.

LES VIEUX FOURNEAUX

C’est bien connu, ce sont dans les vieux fourneaux que l’on fait les meilleures recettes et la recette de Lupano et Cauuet est délicieuse. On retrouve dans ce dernier album les dialogues hilarants, les personnages attachants mais l’actualité, avec ses préoccupations écologiques, sa désertification médicale, est traitée de manière moins manichéenne mais toujours aussi humoristique. On se moque des travers de tous, chacun possédant sa part de ridicule et de contradictions.

LES VIEUX FOURNEAUX

C’est bien la France ça. Vous passez votre temps à râler que rien ne change et quand ça change vous gueulez que ça sera plus comme avant.

On suit nos personnages de ce village de Tarn et Garonne, dans leurs préoccupations quotidiennes, comme celle de devoir se battre avec des artisans souvent défaillants.

L’artisan quand il commence son activité, il intègre une société secrète dans laquelle il doit prêter serment de ne JAMAIS mais JAMAIS respecter un planning !

LES VIEUX FOURNEAUX

Comme il était dit dans le premier album, pour ne pas mourir le mieux c’est de vieillir. Et pour ne pas vieillir, on peut par exemple raconter des histoires aux plus jeunes. C’est ce que fait dans son théâtre de marionnettes, Sophie et ses histoires de Loup en Slip. Forts de leur succès pour adultes et anciens, Lupano et Cauuet ont donc décidé de faire vivre dans des albums pour enfants, ce vilain loup avec l’aide de la coloriste Mayana Itoïz.

LE LOUP EN SLIP

Après un tome 1, où le loup n’est plus le méchant animal attendu, jetant ainsi le désarroi parmi les habitants de la forêt, l’animal en slip (à rayures rouges du plus bel effet!) « se les gèle » mais se gèle quoi ? Chaque habitant va se poser la question pour conclure finalement par une réponse plus sérieuse qu’il n’y paraît. Dans ces deux tomes les auteurs abordent avec discrétion des thèmes chers aux adultes comme ceux du logement, de la peur collective, du partage. Les dessins parleront aux petits et aux grands, fidèles aux personnages des grands contes classiques avec une touche de modernité adaptée aux thèmes de notre époque. Car le loup, comme avec le chaperon rouge, attire et repousse à la fois. Une opposition délicieuse pour les enfants. Et les adultes. Le tout étant de ne pas se laisser « confire le citron par la saumure réactionnaire ».

Les Vieux Fourneaux tome 4, La Magicienne. Éditions Dargaud. Scénario : Wilfrid Lupano. Dessins : Paul Cauuet. 56 pages. 12€.

DESSINATEUR : PAUL CAUUET
SCÉNARISTE : WILFRID LUPANO
COLORISTE : PAUL CAUUET
PUBLIC : TOUS PUBLICS – FAMILLE

Le Loup en slip. Tome 2. On se les gèle. Éditions Dargaud. Scénario : Lupano. Dessins : Cauuet. Couleurs : Itoïz. 40 pages . 10€.

RENCONTRE AVEC MAYANA ITOÏZ, WILFRID LUPANO ET PAUL CAUUET À RENNES mercredi 29 novembre, 18h30, Les Champs Libres, salle de conférences, 10, cours des Alliés, Rennes. Gratuit. Contact et réservation : 02 23 40 66 00

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le duel Anquetil Poulidor sur les pentes du Puy-de-Dôme en 1964, les photos de Gilles Caron dans le Quartier latin en Mai 68, la peur des images des Sept boules de cristal de Hergé, les Nus bleus de Matisse sur un timbre poste, Voyage au bout de la Nuit de Céline ont façonné mon enfance et mon amour du vélo, de la peinture, de la littérature, de la BD et de la photographie. Toutes ces passions furent réunies, pendant douze années, dans le cadre d’un poste de rédacteur puis rédacteur en chef de la revue de la Fédération française de Cyclotourisme.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom