BD DE NOVEMBRE : LE PLEIN DE NOUVEAUTES ET DE REEDITIONS

On y est ! Novembre, le mois tant attendu et tant préparé par les éditeurs de BD est à notre porte. Unidivers tente de séparer le bon grain de l’ivraie parmi ces nouveautés ou ces rééditions multiples. Faites votre choix…

BD beaux etes

Inutile de tergiverser : novembre sera le mois de la sortie de deux ouvrages incontournables chez Dargaud : les tomes 5 de Les Beaux étés et Les Vieux Fourneaux, deux succès assurés, destinés à un large public, dont nous avons déjà évoqué les qualités. Sourires et joie de vivre seront, comme pour les albums, présents au rendez-vous.

l'avancée des travaux davodeau

Une autre série, moins populaire, mais remarquable, publie le tome 3 de L’histoire dessinée de la France inaugurée par Étienne Davodeau, un tome 3 consacré à La Pax Romana, d’Auguste à Attila qui sort après le tome 4, en bonne logique éditoriale. Davodeau justement, incontournable désormais, ne pouvait être absent de cette période riche en publications. Pas de nouveautés cette fois-ci avec L’avancée des travaux, mais un retour sur le passé composé de récits déjà publiés et que la notoriété remet au goût du jour. De 1999 à 2012, Étienne Davodeau a réalisé des reportages ou fictions aux paginations variées, publiés dans divers magazines. Édités dans l’ordre chronologique de parution, les récits sont précédés d’un texte, sous forme de conversation entre l’auteur et son éditeur. Véritable intérêt ou simple coup éditorial ? Faire du neuf avec du vieux ? La lecture nous le dira.

INDELEBILES LUZ

Autre grand nom, Luz, qui après avoir dessiné dans Catharsis le traumatisme résultant des attentats à Charlie, évoque dans Indélébiles, à paraître le 2 novembre, ses 23 années passées à la rédaction de l’hebdomadaire. C’est un Charlie Hebdo inconnu qui nous est présenté ici, car, comme l’explique Luz : « Tout ce que vous connaissez ou croyez connaître de Charlie Hebdo ne se trouve pas dans ce livre ». Une BD très attendue.

BD MURAT ANIMABILIS

Toujours chez Futuropolis, Thierry Murat s’engage avec Animabilis dans la voie du récit fantastique puisque la BD raconte la visite, à l’hiver 1872, du journaliste Victor de Nelville dans le nord du Yorkshire, sur la lande de Fylingdales : Padfoot, le loup-garou, le chien noir aux yeux rouges, annonciateur de mort, serait revenu dans la région. Une couverture magnifique qui laisse présager un récit captivant.

BD DUPUIS CAILLEAUXAutre couverture exceptionnelle, celle de Cahiers de la Mer de Chine de Christian Cailleaux qui a embarqué le 28 mai 2016 pour l’expédition Tara Pacific afin de réaliser une étude inédite des récifs coralliens face au changement climatique. Le dessinateur a eu l’honneur de passer plusieurs mois à bord de la goélette Tara lors de son passage en mer de Chine. Croquis sur le vif, peintures, dessins… Il nous raconte dans ce cahier, en images, toute la richesse de ce voyage exceptionnel dont nous avons eu un avant-goût dans la dernière livraison de la Revue dessinée. Une splendeur graphique.

TEXAS JACK

Puisque nous avons choisi quelques superbes couvertures, celle de Texas Jack de Dubois Armand ravira tous les amateurs de western par sa beauté toute en clair obscur. Texas Jack est un as du revolver, mais uniquement dans un cirque. Compte tenu de son talent, on lui propose d’aller défier Gunsmoke et sa bande de tueurs. Dépaysements et coups de feu garantis.

BD AU PLUS PRES

De plus petites maisons d’édition publient souvent de magnifiques BD qui mériteraient une audience plus large. C’est le cas des Éditions Ça et là qui édite le 9 novembre Au Plus Près de Anneli Furmark, adapté du roman norvégien de Monica Steinholm, roman qui aborde le thème de l’homosexualité. Jens a 17 ans et ce jeune, timide et rondouillard, vient de comprendre qu’il était amoureux d’un ami d’enfance, Niklas. Jens choisit de révéler à ses parents qu’il est gay. Juste après avoir fait son coming out, Jens rencontre Edor, un jeune habitant des environs Finnsnes de 18 ans, qui a une petite amie, Beate. Edor aime se baigner nu et tester ses propres limites pour « savoir qu’il est vivant », comme il le dit. En passant du temps ensemble, les deux garçons se lient. Anneli Furmark nous dévoile avec pudeur et poésie l’histoire touchante de ces deux jeunes adultes avec en toile de fond les somptueux paysages du nord de la Norvège. Un sujet toujours d’actualité et une formidable réponse à tous les actes homophobes.

RAMPOKAN

BD historique cette fois-ci avec Rampokan de Peter Van Dongen, nouveau dessinateur de Blake et Mortimer, qui publie chez Aire Libre cette épopée qui se déroule en 1946 en Indonésie. Les Pays-Bas, chassés d’Indonésie par l’invasion japonaise, ne reconnaissent pas la déclaration d’indépendance et cherchent à reprendre le contrôle de leur colonie. Un contingent de conscrits est appelé pour combattre les terroristes. Johan Knevel, lui, se porte volontaire. Sa seule motivation est affective : savoir ce qu’est devenue sa nourrice indonésienne. La ligne claire donne toute sa force au récit.

BLAKE ET MORTIMER

Logique d’enchaîner avec le 25e tome de Blake et Mortimer, la Vallée des Immortels, premier volet d’un diptyque, qui se déroule à Hong Kong et commence exactement là où Le Secret de l’Espadon s’achève. Les amateurs de Blake et Mortimer retrouveront quelques-uns des ingrédients qui ont assuré la renommée de la saga d’Edgar P. Jacobs : la grande aventure, l’exotisme, l’atmosphère londonienne et la science-fiction seront au rendez-vous.

DAS FEUER

Puisque l’on est dans les classiques, novembre et sa période d’achats de cadeaux est l’occasion choisie par les éditeurs pour publier des intégrales. Parmi ces publications, nous avons remarqué Magasin Général magnifique histoire de Loisel et Tripp, Aldebaran, Antares et Betelgeuse de Leo, le bestiaire de pirates De Cape et de Crocs chez Delcourt, La Mort de Staline chez Dargaud et la énième édition du remarquable Kiki de Montparnasse de Catel et Bocquet pour une version luxe. Dans la même collection Écritures chez Casterman le crayon de bois de Joe Pinelli restitue magnifiquement sur le scénario du romancier Patrick Pécherot, les effets sombres et terrifiants de la Première Guerre mondiale vue du côté allemand. Avec Das Feuer, les auteurs adaptent le roman Le Feu d’Henri Barbusse, écrivain qui a servi dans les tranchées.

RENE TARDI

Terminons avec la Seconde Guerre mondiale et le grand Tardi qui publie le 28 novembre le Tome 3 de ‘Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB’. Succès garanti pour les lecteurs inconditionnels de cet immense dessinateur.

Bons choix et bonnes lectures parmi ces dizaines de parutions. Les critiques, les chroniques et votre flair sont les meilleurs guides pour se retrouver dans ce dédale éditorial.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom