L’ARTISTE RENNAISE BIELORUSSE YULIYA PATOTSKAYA EXPOSE AU PORTUGAL

L’artiste d’origine biélorusse Yuliya Patotskaya fait partie des cent artistes réunis à la nouvelle édition de l’exposition International Surrealism Now qui se tient à la Maison de la Culture de Coimbra (Portugal) jusqu’au 19 janvier 2019. L’occasion de dresser le portrait artistique de cette jeune bretonne d’adoption.

Yuliya Patotskaya artiste
YULIYA PATOTSKAYA

Avant de se lancer officiellement en tant qu’artiste, Yuliya Patotskaya a obtenu deux masters – un premier en Mathématiques Appliquées (Minsk, Biélorussie) un second en Science de l’Informatique (Grenoble). Elle est aujourd’hui ingénieure chercheuse en imagerie processing, « un métier visuel avec un peu de science », mais n’a jamais oublié ses premiers amours. « Aussi loin que je m’en souviens, j’adore la peinture. Je peins depuis que je suis petite, mais j’ai vraiment repris à l’âge de 19 ans ».

« Je cherche à éveiller la propre contradiction de l’humain, ses pensées et sentiments ambigus »

Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? Comment l’homme la perçoit ? « Il ne suffit pas de regarder une œuvre et de passer son chemin pour en comprendre l’essence ». Les œuvres d’art se découvrent, s’observent, se comprennent et provoquent parfois des émotions extrêmes. Citons le trouble psychosomatique assez rare du « syndrome de Stendhal » ou « syndrome de Florence », appelé ainsi en référence à l’expérience vécue par l’écrivain français Stendhal lors de son voyage en Italie (surcharge d’émotions chez les voyageurs en admiration devant une œuvre d’art)…

urban scream yuliya patotskaya
Urban scream, acrylique

« À la recherche de la bonne combinaison entre l’abstrait et la figuratif »

Dans une quête constante autour d’une idée, d’une composition et des couleurs, le travail pictural de Yuliya Patotskaya tend à provoquer une réflexion et une émotion chez le public. Comment montrer l’énergie d’un mouvement et l’inertie de la statique ? À quel moment les yeux de l’homme commencent à identifier des objets concrets, des paysages au milieu des couleurs ? Comment fonctionne réellement la perception humaine ? Tant de préoccupations qu’elle explore dans un premier temps dans la série Space perspection (2012-2015) qu’elle considère comme un répertoire de recherches.

heavy sky yuliya patotskaya
Heavy sky, acrylique

À l’image des paysages Etude 1 in a moment, Lilac Bush et Heavy Sky, la peintre dévoile un univers pictural empreint de romantisme. À la limite entre le figuratif et l’abstrait, elle dépeint une nature aux couleurs surréalistes et invite à découvrir des paysages imaginaires. Une impression d’inachevée (volontaire) donne à l’observateur le loisir de se laisser submerger par des émotions propres à sa vision du tableau. « Certaines œuvres sont parfois trop explicites et empêchent le public de pousser sa propre réflexion ».

« L’opposition du style gothique et du pop-art »

Yuliya Patotskaya artiste

Son observation de la culture biélorusse l’incite à réaliser une nouvelle série : Back to the roots. Les couleurs pimpantes de la pop culture rencontrent l’histoire de son pays, cher à l’artiste : son héritage historique, ses principes spirituels et ses idéaux d’un passé dans la vie moderne des Biélorusses.

yuliya patotskaya artiste
Youth is, acrylique, 52 x 84 cm

Youth is… – peinture grandeur nature inspirée du mouvement Pop-Art où de grandes figures asiatiques historiques apparaissent de manière détournée – en est un parfait exemple. « Pour beaucoup de personnes encore, la Biélorussie ne se résume qu’à un pays post-soviétique – explique-t-elle. Pourtant, l’histoire du pays commence à partir du IXe siècle et détient une période médiévale intense avec de belles traditions païennes. Le passage au christianisme est également une étape intéressante dans l’évolution de la culture du pays ».

Jaryla yuliya patotskaya
Jaryla, mixed media, 80 x 50 cm

Dans le prolongement de cette problématique, son incrustation de strass sur un crâne de mouton dans Jaryla tente de montrer la contradiction des croyances passées avec une référence directe au dieu païen du soleil biélorusse. « Tout artiste aime expérimenter, je ne déroge pas à la règle. Je n’impose pas de limites dans l’expérimentation des idées et ne me ferme aucune porte ».

De Rennes à Coimbra : l’exposition International Surrealism Now

expo surrealism international now 2018

Initié par l’artiste surréaliste portugais Santiago Ribeiro, le mouvement International Surrealism Now a été conçu en 2010 à Coimbra (Portugal) avec une exposition d’envergure organisée par la Fondation Bissaya Barreto.

L’exposition sera présentée dans deux lieux culturels : la Casa da Cultura (« La Maison de la Culture ») et le Musée Edifício Chiado. Les peintures, dessins, œuvres numériques, photographies et sculptures voyageront ensuite vers de nouvelles contrées comme l’Espagne, la France ou la Russie.

way of a heart yuliya patotskaya
Way of a heart, acrylique

« L’exposition permet de découvrir une palette artistique large (1). C’est vraiment merveilleux, les gens travaillent dans un style surréaliste à travers le monde ». Parmi la centaine d’artistes (49 pays), la peinture A way of a heart de Yuliya Patotskaya apporte une illusion picturale figurative propre à son travail. Au milieu d’un paysage nébuleux baigné dans une lumière éclatante, un chemin de couleur pourpre se dessine, balisé par ce qui semble être des os.

yuliya patotskaya artiste
Exposition International Surrealism Now, Portugal

L’artiste transpose ici les contraintes sociétales et familiales – la morale, les règles et les préjudices, etc – en une ossature qui délimite le chemin du cœur. Architecture ancienne en ruines, pierres tombales, ou squelette en cours de décomposition, la voie du cœur se poursuit à l’infini…

yuliya patotskaya artiste

Exposition International Surrealism Now, à Coimbra (Portugal) Du 17 novembre 2018 au 19 janvier 2019.

yuliya patotskaya artiste
Vue de l’exposition International Surrealism Now, Portugal

(1) Algérie, Australie, Autriche, Azerbaïdjan, Biélorussie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Colombie, Croatie, République tchèque, Cuba, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Islande, Indonésie, Iran, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Mexique, Maroc, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nigéria, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Slovénie, Espagne, Suède, Turquie, Royaume-Uni, États-Unis, Ukraine, Venezuela, Vietnam.

Infos pratiques :

Adresse exposition au Portugal :
R. Pedro Monteiro 64, 3000-329 Coimbra
Lisbonne Portela

Page Facebook / Page Instagram / Profil Saatchi Art

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom