Les Utopiales 2015, le festival international de Science-Fiction, s’est déroulé du 29 octobre au 2 novembre pour la quinzième année à la Cité des congrès de Nantes. Comme chaque année, les projecteurs sont braqués sur la littérature, le cinéma, la BD, les jeux, la science… Un programme copieux qui a tenu toutes ses promesses.

 

utopialesLes Utopiales (les Uto, pour les intimes et les passionnés de plus en plus nombreux) sont présidées depuis 2012 par Roland Lehoucq. Astrophysicien au CEA de Saclay, il a publié des livres et articles de vulgarisation scientifique. Il s’intéresse aux rapports entre science et science-fiction, est l’auteur de la chronique scientifique Scientifiction de la revue Bifrost et vient de republier gratuitement aux éditions du Bélial Faire des sciences avec Star Wars.

C’est donc le président Roland Lehoucq qui a ouvert le bal et fait salle comble dès 10 h le jeudi 29 octobre avec la conférence « Interstellar est-il un film réaliste ? » ; démontage et appréciation d’un blockbuster de Science-Fiction qui possède sans doute autant de défauts que de qualités.

vide8Les Utopiales, c’est aussi l’une des plus grandes librairies dédiées à la Science-Fiction, organisée par cinq librairies nantaises. Pour le lecteur aguerri comme pour les débutants, c’est un lieu de rencontre : chaque table représentant un éditeur, de quoi faire le plein de découvertes et de dédicaces puisqu’à la fin de chaque conférence. Et c’est aussi ça qui fait tout le charme des Utopiales : discuter avec les auteurs, les réalisateurs, les dessinateurs et pas seulement en dédicace, mais aussi autour d’un verre, dans le brouhaha du bar de Mme Spock.

Le grand invité cette année était Robert Silverberg, auteur31auteur traduit dans le monde entier, il a remporté plusieurs fois les Prix Hugo et Nebula. Son compatriote et non des moindres, Norman Spinrad était une nouvelle fois présent. Mais si les grands anciens étaient là, représentant un âge d’or un peu éteint (ils laissent évidemment dans leur sillage de grands romans de Science-Fiction qui inspireront des générations de lecteurs et d’auteurs), étaient aussi présents deux jeunes auteurs : l’Américain Daryl Gregory et l’Anglais Mike Carey. Au fil des discussions et des lectures, ils auront prouvé tout leur talent. On ne pourra citer tous les auteurs présents, Alain Damasio provoque toujours des bouchons en dédicaces ainsi qu’en table ronde… Denis Hamon jeune auteur nantais, dont le premier roman Les compagnons du Foudre vient de paraître aux éditions Ad Astra, Laurent Genefort, Xavier Mauméjean, Jérôme Noirez et… un auteur taïwanais Chi Ta-Wei assez rare pour être remarqué, présent pour son premier roman Membrane aux éditions L’Asiathèque. Une ouverture qui peut nous laisser espérer pour l’année prochaine la présence à ce même festival de Liu Cixin et Ken Liu

11h1La Cité des Congrès est assez vaste pour accueillir un grand nombre de stands, d’expositions. Le sous-sol accueille le pôle ludique, exposants et joueurs s’y retrouvent pour discuter et jouer, les enfants ne sont pas en reste puisqu’ils peuvent aussi participer, que ce soit justement au pôle ludique ou bien au rez-de-chaussée où une salle entière est dédiée au jeu. A l’entrée de la Cité, un grand stand Lego attendait petits et grands pour la construction de vaisseaux en briques plastiques.

crop2_affiche_utopiales_201Y_manchuCette année, Manchu a réalisé l’affiche et s’en sort bien mieux que son prédécesseur. Une très belle exposition de ses meilleures illustrations était donnée à voir. Olivier Ledroit exposait lui aussi ses originaux, ceux de la bande dessinée Wika, coécrite avec Thomas Day ; si certains dessins sont beaux, le tout est assez chargé, voire un peu étouffant. On pouvait aussi se promener dans les couloirs reconstitués d’une navette, qui proposait une expo pour les 20 ans du label Série B.

wika3 serie2

En résumé, une excellente édition des Utopiales, qui ne laisse aucun curieux de côté. Il y en a pour tous les âges et pour tous les arts. Beaucoup de choses pour s’immerger complètement dans la Science-Fiction. Et pour prolonger la découverte des auteurs présents, les treize nouvelles traitant du thème de cette année, Réalité, sont regroupées dans l’anthologie du festival éditée par Actu-Sf.

Et retrouvez l’ensemble des conférences en podcast sur le site d’Actu-Sf

Crédit photos : © Actu-Sf

Depuis longtemps passionné de littérature, avec une préférence pour le roman noir et la science-fiction, la liste est longue et les découvertes toujours intéressantes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom