Trois contes de Gérard Pesson a été créée à l’opéra de Lille en 2019. Elle arrive en Bretagne ; et il y a lieu de s’en réjouir ! Venez découvrir cette création sous les grenats et les ors de notre bel opéra de Rennes les samedi 20 novembre et dimanche 21 novembre à l’Opéra de Rennes. Alors, sans trop déflorer le sujet, nous pouvons vous mettre en appétit en soulevant pudiquement le coin du rideau.

Premier point, l’esthétique musicale situe clairement cette création dans le registre contemporain. Cela dit, les amateurs de classique pur et dur n’auront pas lieu d’être froissés, car l’écriture de Pesson est énergique. Elle colle bien à la scène. Quant à la relation quasi symbiotique qui le lie au metteur en scène David Lescot, elle débouche sur la réalisation d’un spectacle dense, souvent amusant, parfois poétique, mais toujours captivant. Impossible de ne pas parler de l’incroyable créativité de cette production.

Elle fourmille d’idées, d’images, de fantasmagorie. C’est tout-à-fait l’idée que l’on se fait de la notion de « spectacle total », tel que doit être compris l’opéra. Il serait injuste de ne pas penser à tous les aspects techniques et par la même aux techniciens, qui dans l’ombre tirent les ficelles et créent cette magie qui nous entraîne dans d’oniriques rêveries. Des costumiers aux maquilleurs, sans oublier ceux qui ont bâti les décors et également ceux qui rendent cette scène vivante – tous méritent notre sincère reconnaissance.

Trois contes Gérard Pesson
Trois contes de Gérard PessonGérard Pesson : musiqueAurélien Azan Zielinski : direction musicaleDavid Lescot : mise en scèneAlwyne de Dardel : décorsMariane Delayre : costumesElisabeth Delesalle : maquillage / coiffurePaul Beaureilles : lumièresSerge Meyer : vidéoOrchestre National de BretagneGrant Llewellyn : Direction musicaleAvec :Camille MerckxArmando NogueraPierre DerhetMaïlys de VilloutreysMelody LouledjianJean-Gabriel Saint MartinJos HoubenSung Im Her

Au-delà d’une équipe permanente qui assure le quotidien, comme c’est le cas dans cette belle maison, se pose le problème des intervenants ponctuels, les fameux intermittents du spectacle dont on parle souvent, mais dont les réalités semblent à certains quelque peu nébuleuses.

En pratique, ils doivent être protégés et soutenus, comme on protège nos agriculteurs. Il y a un non-sens à constater que ceux qui nous nourrissent sont parfois affamés. Pourquoi ne pas se poser la question dans les mêmes termes pour ceux qui nous apportent étonnement, surprise et divertissement ? Le problème ne se poserait pas en période de bombance, mais ce que nous vivons en ce moment nous interroge avec âpreté. Le spectacle, les arts et la culture doivent-ils être sacrifiés ou mis en sommeil au regard de la situation pandémique qui est devenue notre quotidien, autrement dit, tous ces intermittents doivent-ils être oubliés pour un moment ou mis de côté ?

Trois contes Gérard Pesson
Trois contes de Gérard PessonGérard Pesson : musiqueAurélien Azan Zielinski : direction musicaleDavid Lescot : mise en scèneAlwyne de Dardel : décorsMariane Delayre : costumesElisabeth Delesalle : maquillage / coiffurePaul Beaureilles : lumièresSerge Meyer : vidéoOrchestre National de BretagneGrant Llewellyn : Direction musicaleAvec :Camille MerckxArmando NogueraPierre DerhetMaïlys de VilloutreysMelody LouledjianJean-Gabriel Saint MartinJos HoubenSung Im Her

Que faire si vos revenus, faute de travail, disparaissent, que vous vous trouviez dans l’impossibilité de faire face aux charges habituelles. Certes, le statut même d’intermittent a été créé afin de répondre à une baisse des revenus, mais ceux-ci sont liés à un certain nombre d’heures de travail effectivement réalisées. Dès lors, vous comprendrez que la situation de fermeture des lieux de vie culturels et artistiques est particulièrement préjudiciable.

Trois contes Gérard Pesson
Trois contes de Gérard PessonGérard Pesson : musiqueAurélien Azan Zielinski : direction musicaleDavid Lescot : mise en scèneAlwyne de Dardel : décorsMariane Delayre : costumesElisabeth Delesalle : maquillage / coiffurePaul Beaureilles : lumièresSerge Meyer : vidéoOrchestre National de BretagneGrant Llewellyn : Direction musicaleAvec :Camille MerckxArmando NogueraPierre DerhetMaïlys de VilloutreysMelody LouledjianJean-Gabriel Saint MartinJos HoubenSung Im Her

La raison de ces dernières représentations, devant des salles vides, apparaît dès lors clairement. Il y a une volonté politique et louable de soutenir toute une catégorie d’artistes, de créateurs et de techniciens qui sont essentiels à la vie culturelle. Il y a la volonté de continuer, par les captations et les diffusions à travers différents médias, des spectacles d’opéra de maintenir le lien avec un public existant sans oublier de s’ouvrir à un public nouveau. Il y a aussi l’impérieuse nécessité pour tous ces personnels, d’entretenir leur savoir-faire. Un musicien professionnel se doit de répéter chaque jour pour maintenir un niveau élevé, de même un chanteur.

Vous le voyez : l’art a un prix. Mais cela en vaut la peine. Car le travail accompli à l’opéra de Rennes constitue un légitime sujet de fierté. Il nous reste maintenant à prendre notre mal en patience et par nos efforts individuels à chasser le mal qui empoisonne nos existences. Jacques Coeur, grand argentier du roi Charles VII, affirmait « A cœur vaillant rien d’impossible », faisons de cette maxime notre chemin de vie.

Trois contes Gérard Pesson
Trois contes de Gérard PessonGérard Pesson : musiqueAurélien Azan Zielinski : direction musicaleDavid Lescot : mise en scèneAlwyne de Dardel : décorsMariane Delayre : costumesElisabeth Delesalle : maquillage / coiffurePaul Beaureilles : lumièresSerge Meyer : vidéoOrchestre National de BretagneGrant Llewellyn : Direction musicaleAvec :Camille MerckxArmando NogueraPierre DerhetMaïlys de VilloutreysMelody LouledjianJean-Gabriel Saint MartinJos HoubenSung Im Her

Photos : Laurent Guizard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici