TRAVERSÉE PHOTOGRAPHIQUE EN BRETAGNE : ESCALE À PONTIVY

Du 14 mai au 19 septembre 2021, le FRAC Bretagne expose une sélection de 13 photographies sur les grilles de l’ancien tribunal de Pontivy racheté par la Région afin d’y installer certains de ses services en 2023.

La bâtisse imposante et son parc sont un élément architectural fort du projet qui a marqué l’urbanisme de Pontivy, unique ville bretonne où ruelles et façades médiévales près du Château des Rohan côtoient l’esprit d’une ville nouvelle du 19e aux tracés géométriques.

Etienne Bernard, directeur du FRAC, accompagné d’Anita Gaurin, photographe, et de Morgane Estève, chargée de collection, a présenté lors de l’inauguration du 13 mai les choix retenus pour offrir au public un panorama de regards contemporains, de partis pris artistiques mixant approches intimistes et scènes de la vie courante.

Cette exposition s’inscrit dans un programme de 30 événements pour lesquels le Frac s’appuie sur des lieux emblématiques en matière de création et diffusion comme le Centre d’Art Gwinzegal à Guingamp, L’Imagerie à Lannion, Les Champs libres ou le Festival de La Gacilly et la Galerie Le Lieu à Lorient.

Cette rencontre en petit comité a permis de rappeler que les travaux de réhabilitation de l’ancien tribunal intègrent une réelle volonté de penser ce lieu patrimonial sans le dénaturer, ni en restreindre l’usage à sa seule vocation administrative.

Désormais identifié comme l’antenne du Conseil régional en Centre-Bretagne, l’ancien tribunal devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2023 avec l’ambition d’être un lieu partagé, accessible à tous.

Le regard d’artistes s’invite aujourd’hui grâce à la collection du FRAC sur des grilles, où s’affichaient encore la semaine dernière une exposition liée à l’arrivée d’une étape du Tour de France le 28 juin.

Bientôt, espaces et volumes dont le jardin offriront la possibilité d’accueillir d’autres œuvres, voire des artistes en résidence en complément de l’offre culturelle déjà présente grâce par exemple à L’art dans les chapelles et à Timilin, association lauréate de l’appel à projet régional « Engageons-nous pour le patrimoine », dont les projets ciblent jeunes chercheuses, chercheurs, et talents émergents.

La première réutilisation du tribunal désaffecté de Pontivy en lieu d’exposition s’est d’ailleurs faite à l’initiative de Timilin et de l’association Echanges culturels pour la Fête de la Bretagne 2018 avec le soutien de la Ville et du Département du Morbihan, alors propriétaire. La collection Gwen ha Du du styliste brodeur Pascal Jaouen avait investi les lieux.

Le travail de création de Pascal Jaouen et l’engouement suscité par la possibilité de déambuler dans des salles au cadre austère pour y sentir toute la passion, toute la beauté d’un geste artistique, témoignent d’un large éventail de possibles, qu’il revient aujourd’hui au nouveau propriétaire du tribunal de Pontivy de décliner.

Grilles de l’ancien tribunal de Pontivy 13.05.21 – 19.09.217 Rue du Tribunal, Pontivy, France

expo photo frac
La vie est un voyage, je la vois comme telle avec ses escales, ses ports d’attache, ses caps, jusqu’à cet horizon où réel et imaginaire s’embrassent entre les lignes : l’écriture. Françoise Ramel vit en Bretagne au cœur de l’Argoat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici