Lors d’une petite sauterie organisée ce vendredi soir par l’association ATM, qui préside aux destinées du festival au côté de Jean-Louis Brossard, il a été fait annonce des 35e Transmusicales de Rennes, autrement dénommées Transmu ou lesTrans. Elles se dérouleront du 5 au 7 décembre 2013, soit, semble-t-il, durant moins de temps que les années précédentes (situation économique oblige !).

Sept groupes d’artistes et le visuel des 35e TransMusicales ont été dévoilés devant un parterre curieux. La conception de ce dernier a été pour la seconde année consécutive confiée à l’artiste James Marsh. La réception de la première réalisation avait été mitigée. Pour certains, elle aurait mérité de décorer les murs des cabinets d’Austin Powers ; pour d’autres, elle a restitué la nouvelle donne rythmique de ce festival qui continue de prendre des risques en faisant jouer un bon nombre de groupes quasi inconnus du grand public.

Que dire à chaud de cette nouvelle mouture ? Pour notre part, nous trouvons ce visuel réussi. Cellule de cellules de vies et de créations, boomerang musical d’émotions, crop circles transmusicales 2013 visuel james marshbiochimiques, axe-rotor cosmique à l’immobilité irradiante, kaléidoscope électro-popy au cœur en fusion, hommage de synthèse à Albert Hofmann, hommage de sagesse psyché à Kandinsky, mandala onirique du Bardo Thödol, voilà qui laisse présager le surgissement d’étonnants mantras énergétiques lors des prochaines TransMusicales.
Comment la musique habille et traduit-elle les paysages intérieurs et extérieurs ? Comment (dé)fait-elle l’environnement ? Comment la culture pop est une pratique individuelle et collective d’une déterritorialisation organiciste  ? On songe à l’écosophie de Guattari entre le musique visuelle cosmique de Jordan Belson et les interrogations circulatoires de Yan Lei. À voir comment ce visuel va s’intégrer et vivre dans ses déclinaisons affichistes et urbaines.

En parallèle, les premiers noms des artistes présents pour cette 35e Transmusicales de Rennes qui se dérouleront du 5 au 7 décembre 2013 ont été dévoilés ce vendredi soir. Il s’agit d’A Tribe called red (Canada), Gang Do Eletro (Brésil), Le Vasco (France), Melt Yourself Down (Grande-Bretagne), Mozes & The First Born (Pays-Bas), Public Service Broadcasting (Grande-Bretagne) et The Skins (Etats-Unis). À suivre sur vos réseaux et autres cercles…

A Rennes les 35e TransMusicales 2013 révèle leurs visuel et quelques artistes

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d’esprit…

6 Commentaires

  1. ok pour le visuel mais l’affiche est ratée …. une typo simplissime plaquée sur le fond où se promènent quelques bulles paumées … ça ne colle pas pas à vos élans généreux de qualificatifs musicaux !!!! 🙁

    • Tout a fait D’accord. Et hier soir, cette appréciation etait partagée par nombre de présents. C’est pour cela que je n’ai abordé que le visuel en posant pour conclure la question de son intégration affichiste (autrement dit avec la dimension informative technique) puis dans l’espace urbain, donc en résonance multidimensionnelle. Reste que, personnellement, je trouve le visuel doté d’une forte puissance évocatoire en accord avec un certain esprit du temps et la vocation de défricheur sonore des trans. Entre ce dernier et le précédent, il y un véritable saut… en avant. Et dans différentes dimensions. Quant aux déclinaisons et intégrations visuelles, qui sait si elles ne peuvent pas évoluer…

  2. d’accord avec vous deux. j’étais à la présentation vendredi soir. J’ai trouvé le visuel et l’affiche ratés. mais après avoir lu la présentation de Nicolas Roberti, je reconnais avoir pas mal modifié mon jugement. c’est vrai que j’avais manqué pas mal de choses dedans au début. parcontre sur l’affiche, complètement d’accord aussi avec Francis Blanchemanche, c’est marqué amateur. l’intégration est ratée. après, l’ATM trans vont peut être rattraper le tir. comme je les soupçonne de faire comme Travelling c’est à dire achter un visuel et payer un des centaines de graphistes qu’il ya à Rennes pour une intégration + ou – réussi, c’est possible. C’est même souhaitable. vraiment souhaitable pour arriver à un résultat qui claque

  3. A noter que c’est sans doute l’une des meilleurs réalisations de James Marsh dont le travail est d’un intérêt relatif… Après, d’accord pour l’affiche. C’est cela de vous faire des économies sur tous les postes…

  4. visuel et affiche raté. l’affiche est mal concu mal équilibré et la typo pas adapté au visuel. de toute facon le visuel ressemble à une ventouse de fauteuil de massage spatial

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom