Toki pona ou la langue la plus simple du monde. Avec un lexique minuscule et un système phonologique simplifié, cette langue construite concurrence le projet au destin contrasté de l’espéranto. Révolution linguistique ? Pour le moment, simple record mondial façon Guinness !

 

TOKI PONAToki pona ? Rien à voir avec une quelconque tisane détox ou apaisante. Le toki pona s’avère, à ce jour, la langue la plus concise du monde. Si l’on excepte, bien entendu, celle des Schtroumpfs. Son dictionnaire, intentionnellement figé, compte très exactement 123 mots. Pour comparer, disons qu’une encyclopédie française suffisamment riche compte environ 200 000 entrées (noms propres compris) ; qu’un dictionnaire Espéranto-Français en proposera par exemple 9 000 ; ou encore, que la novlangue inventée par Orwell dans 1984, selon quelques recherches, disposerait de plusieurs centaines de mots. Autant dire que le toki pona ferait passer le babebibobu pour un exercice de rhétorique !

TOKI PONA langueLe toki pona constitue une langue construite, par opposition aux langues naturelles. Elle a été inventée en 2001, sur internet, par la traductrice et linguiste canadienne Sonja Lang. Toki pona signifie « langue du bien ». Sonja Lang précise que pona veut aussi dire « simple » et « bon ». Avec 14 phonèmes (contre 36 en français), cette simplicité fonde cette idéolangue, et inaugure aussi son idéologie. Le but ? Apprendre cette langue rapidement, environ en une trentaine d’heures. Et, du même coup, récuser toute la complexité du monde. L’économie du vocabulaire repose sur une association de concepts, figurés par des mots proprement polysémiques. Ainsi, jan utala, qui désigne jan (« personne ») et utala (« combat »), signifierait le soldat ou le guerrier. Pour l’heure, le toki pona dispose de deux systèmes d’écriture : l’un basé sur le latin, l’autre sur un système figuratif de logogrammes.

TOKI PONA languageSonja Lang en appelle à l’état du bouddhisme de la pleine conscience. Du reste, la langue serait basée aussi sur la philosophie du Tao. On le pressent, le toki pona procéderait d’une méfiance, sûrement mal interprétée, envers la trahison de tout langage par rapport à l’instant présent. Le toki pona, une tendance new-age ? Avant tout, cette langue construite ne compterait qu’une centaine de locuteurs un peu partout dans le Monde. S’entend : moins que le Klingon, cette langue fictive de l’univers de Star Trek, parlée par une race extraterrestre et surtout, par environ 2500 locuteurs. 1984 n’aura sans doute pas lieu…

Le toki pona est une langue construite minimaliste inventée par Sonja Lang en 2001

 

Linguistique. TOKI PONA : la langue la plus simple du monde ? was last modified: février 22nd, 2017 by Thibault Boixiere

Un commentaire

  1. Toki Pona, c’est un langage que toutes les écoles du monde peuvent apprendre en deux semaines et pouvoir commencer à communiquer entre elles. C’est aussi une réflexion sur les langues et leur complexité et la seule langue construite (à mon avis) capable de faire le lien entre racines latines et asiatiques.

Laisser un commentaire