UNE PERRUQUIÈRE THÉRAPEUTIQUE SUR LES CHEMINS D’ILLE-ET-VILAINE

Tiphaine Arenou sillonne les routes d’Ille-et-Vilaine afin d’apporter un soutien esthétique aux personnes touchées par la maladie. Dans sa caravane Chemins Croisés, elle propose des perruques médicales et autres accessoires capillaires. Une aide esthétique et bien souvent morale dans un moment de partage.

Tiphaine Arenou rêvait de « travailler pour une comédie musicale et partir en tournée avec les comédiens ». La vie l’a menée sur un autre chemin, celui de perruquière thérapeutique. Loin des projecteurs de Broadway, ce sont les yeux des femmes – en grande majorité – qu’elle aide qui s’illuminent.

La jeune femme de 28 ans a fondé la société Chemins Croisés en mai 2019. Dans les faits, elle a commencé à sillonner les routes de Bretagne en septembre de la même année.« Je suis surtout des personnes en chimiothérapie, mais aussi celles qui ont un problème capillaire comme la pelade ou une chute hormonale. » Un jour par semaine, elle pose sa caravane à Saint-Jacques-de-la-Lande, Retiers, Vitré et Saint-Pierre-de-Plesguen. Le jeudi, elle se déplace en voiture au domicile de ses clients, afin de leur éviter de sortir, ainsi que dans les hôpitaux. Elle se rend dans toute l’Ille-et-Vilaine et parfois dans les départements limitrophes.

Attirée par le métier de perruquière après avoir vu un reportage à 14 ans, Tiphaine Arenou a suivi des études à Rouen. C’est au travers de ses stages, certains artistiques et d’autres médicaux, qu’elle a choisi de suivre la voie thérapeutique. « J’ai vraiment eu un coup de cœur pour le milieu médical parce que je me sentais utile, j’apportais quelque chose aux gens, » se souvient-elle.

Pendant trois ans, elle a travaillé à Paris, mais l’entreprise ne lui convenait pas. « Je me suis rendue compte que je ne partageais pas leurs valeurs. On devait voir une cliente par heure et on n’avait pas le temps de vraiment rencontrer les gens. J’ai décidé de créer ma société. » Mais c’est une histoire personnelle qui a lancé le concept de Chemins Croisés. « Ma tante est tombée malade et elle habitait en province. Quand vous êtes malade et que vous vivez à la campagne, prendre la voiture pendant une heure pour aller en ville, ça peut être stressant, » confie-t-elle. Tiphaine s’est déplacée en Vendée afin d’apporter des perruques à sa tante et s’est rendue compte de la demande qui émanait de personnes atteintes de cancer. C’est alors qu’elle a fondé Chemins Croisés et acheté une caravane.

Un rendez-vous chaleureux

Tiphaine a choisi une caravane moderne afin d’assurer une bonne isolation et tout le confort nécessaire à un rendez-vous agréable. « J’ai enlevé tout ce qui était lit et compagnie et j’ai installé mon poste de travail. J’ai décoré dans le style années 60, mais c’est un peu mélangé, j’appelle ça simplement vintage » explique Tiphaine. Résultat ses clients décrivent la caravane comme un cocon chaleureux, où ils se sentent en sécurité. « C’est un moment peu habituel et il y a toujours beaucoup de questions. Je voulais vraiment que cet achat compliqué soit réalisé dans un endroit chaleureux où l’on se sent bien, » raconte en souriant la perruquière.

Tiphaine Arenou réserve deux heures par personne. Afin de s’assurer de l’intimité du rendez-vous, la caravane est alors fermée à clé. Lors du premier contact, la perruquière se fait une idée des attentes de la cliente et lui fait essayer différents modèles. Si aucun ne convient, une commande à son fournisseur lui permet de recevoir les perruques adéquates sous 24h. Tiphaine prend aussi le temps de donner des conseils à ses clientes, afin de préparer la chute de cheveux ou de leur apprendre différentes manières de nouer un foulard.

« Je rencontre les personnes à un instant t de leur vie, de leur traitement. c’est un peu leur chemin de vie qui croise le mien. »

Mais Chemins Croisés ne propose pas seulement des perruques médicales. Les clients peuvent repartir avec des turbans, des bonnets conçus spécialement pour répondre à une alopécie, ainsi que des franges et des tours de tête. « Je travaille avec les Franjynes. C’est une marque créée par une jeune femme qui a eu un cancer à 27 ans. Pas mal de mes jeunes clientes apprécient beaucoup ce concept parce que c’est léger, moderne et on peut varier. Vous pouvez avoir une frange brune un jour et une blonde le lendemain, » explique la perruquière.

Une expérience humaine enrichissante

Ce qui ressort d’une discussion avec Tiphaine, c’est son attachement à ses clients. Le nom de sa société, Chemins Croisés, témoigne de cette expérience. « Je rencontre les personnes à un instant T de leur vie, de leur traitement, c’est un peu leur chemin de vie qui croise le mien. Pendant un instant, nos chemins se rencontrent. Je suis sur la route, je prends un chemin pour aller chez les gens et cet aspect se retrouve aussi dans le nom » précise la perruquière.

tiphaine arenou chemins croisés perruques médicales

Chemins Croisés, c’est « un échange très fort » pour Tiphaine Arenou et ses clients. « Mes clientes m’apportent beaucoup. Ma vision de la vie a évolué, j’ai arrêté de me plaindre pour la moindre petite chose. J’ai appris à relativiser et profiter différemment de la vie. On a toujours des feelings différents avec les gens, mais j’ai de très bons liens avec beaucoup de clientes. J’ai encore reçu récemment un message d’une cliente que j’ai vue il y a 4 mois et qui me disait où elle en était dans les soins. J’ai un suivi de leur traitement et je trouve ça super, c’est une preuve du lien de confiance qu’on a créé. »

Tiphaine Arenou organise aussi des ateliers bien-être avec Clotilde Urvoy de la boutique de matériel médico-chirurgical Amaforme à Rennes. Pendant quelques heures, elles proposent un atelier de nouage de turbans et foulards. Elles font aussi appel à une conseillère beauté afin de montrer aux femmes comment se maquiller et s’adapter à une peau qui a tendance à changer pendant les traitements. « C’est un instant de partage pendant lequel les femmes se lâchent. Elles prennent sur elles avec leurs familles, se mettent en mode battantes, et s’empêchent parfois de pleurer. Ce moment, entourées de femmes au parcours équivalent, leur permet d’extérioriser ce qu’elles ressentent. C’est toujours de belles rencontres, » confie Tiphaine.

« J’ai un suivi de leur traitement et je trouve ça super, c’est une preuve du lien de confiance qu’on a créé. »

Elle parle souvent de sa clientèle au féminin, car les hommes se font plus rares : « J’ai quelques clients masculins, mais ce sont souvent des hommes qui avaient encore une bonne masse de cheveux. Les hommes n’osent pas forcément venir, mais il faut quand même les accompagner, c’est une souffrance pour eux aussi de perdre tout ce qui est pileux, » indique Tiphaine Arenou. Elle espère développer son offre à destination des hommes.

Parmi les projets d’avenir, Tiphaine aimerait proposer ses services en dehors de l’Ille-et-Vilaine, car c’est quelque chose qui manque à beaucoup de patients en milieu rural. Aujourd’hui nommée au Prix Santé Entrepreneurs Harmonie Mutuelle au niveau national, Tiphaine pense que remporter le prix lui donnerait de la visibilité et prouverait que les gens croient en elle. La campagne de vote se termine le 16 novembre.

tiphaine arenou chemins croisés perruques médicales

Une activité adaptée au confinement

En mars dernier, la caravane était garée et Tiphaine Arenou ne pouvait plus exercer son activité. Elle avait cependant continué à envoyer des turbans par la poste, en prenant à sa charge les frais d’envoi. « J’ai pu dépanner pas mal de personnes, car elles perdaient leurs cheveux entourées de leur famille et avaient au moins quelque chose pour se protéger la tête », se rappelle la jeune femme.

Ce second confinement est différent. Puisqu’elle vend des produits médicaux, Tiphaine Arenou n’a pas besoin de fermer sa boutique. Elle a laissé sa caravane au garage, mais continue de se déplacer chez ses clients, avec masques et produits désinfectants. Une méthode mise en place « au moins jusqu’en début d’année prochaine ».

La perruquière reste en contact avec ses clients, par des échanges privés, mais aussi à travers ses réseaux sociaux. Elle y donne des conseils, des tutos de nouage ou montre les coulisses de son métier à l’image de l’implantation de cheveux sur une perruque un peu abîmée. On y retrouve en filigrane l’affection de Tiphaine pour ses clients et le grand bien qu’elle leur fait grâce à quelques témoignages parsemés.

Il est encore temps de voter pour Tiphaine Arenou ici pour lui donner plus de visibilité.

Décembre 2019 : obtention du trophée du commerce de la création d’entreprise remis par l’union du commerce du pays de Rennes.

Chemins croisés

Saint-Jacques-de-la-Lande, le mardi de 10h à 18h, 7 Cours Camille Claudel

Retiers, le mercredi de 10h à 18h, Place Herdorf

Vitré, le vendredi de 10h à 18h, Place de la République

Saint-Pierre-de-Plesguen, le samedi de 10h à 18h, Place Ange Denis

Téléphone : 07 86 59 52 06

Email : cheminscroises35@gmail.com

Site internet

Page Facebook

Compte Instagram

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici