les Hivernales de Tinténiac

Les Hivernales auront lieu à Tinténiac, en Ille-et-Vilaine, les vendredi 16 et samedi 17 février 2024. Ce festival n’est pas un concert de rock, ni un récital de jazz ou de musique classique, de pop, de funk, d’électro ; ce n’est pas non plus une exposition d’artistes branchés : Les Hivernales c’est tout à la fois ! Les organisateurs ne sont fermés à aucun style de musique : la variété des genres c’est le mélange des publics, car découvrir des artistes inconnus est toujours surprenant.

L’équipe de l’association Les Hivernales Tinténiac, créée en 2014, mobilise à chaque édition une centaine de bénévoles pour organiser avec elle ce festival au cœur de l’hiver, à une semaine des vacances de février. La 15e édition promet d’être chargée en danses, en musiques, en rencontres et en bonne humeur ! Depuis plusieurs années, la soirée du vendredi est consacrée à la musique bretonne avec un grand fest-noz.

les Hivernales de Tinténiac

L’histoire du festival débute en 2008, quand une bande de copains se lance dans l’organisation d’une soirée musicale humanitaire dont les bénéfices sont versés pour un projet au Vietnam. Le concert a lieu en février 2009 et est baptisé Les Hivernales. C’est un succès, avec environ 300 spectateurs. Parce qu’il y a une vraie attente et un besoin de convivialité à cette période hivernale, les organisateurs décident de continuer et les éditions s’enchaînent. Les styles musicaux sont divers ; l’atmosphère est festive et bon enfant et une partie des bénéfices est versée au profit d’associations locales.

Depuis la dernière décennie, une soixantaine de formations musicales s’est produite sur la scène des Hivernales, soit environ 250 artistes allant du répertoire classique au hard rock en passant par le blues et la chanson française. Une douzaine d’artistes peintres et graphistes y ont exposé leurs œuvres. Le festival peut accueillir 700 personnes chaque soir. La programmation laisse la place à des musiciens, des artistes et des exposants issus du territoire de la Communauté de Communes de la Bretagne Romantique (CCBR) et des communes environnantes telles que Combourg et  Saint-Domineuc, un lien indispensable à l’identité des organisateurs. Incontournable sur le territoire, l’école de musique sera de nouveau présente aux Hivernales 2024.

les Hivernales de Tinténiac
archive 2023

Vendredi 16 février

Fleuve est un trio emblématique qui a su intégrer la culture électronique et les influences jazz-rock à la richesse culturelle bretonne. Il a créé une musique d’ancrage ouverte sur le monde, toujours liée à la danse. Le public est invité à faire le quatrième musicien car avec Fleuve, le spectateur est toujours acteur. Le groupe s’est déjà produit sur les scènes prestigieuses : Les Transmusicales de Rennes, le festival Jazz à Vienne, Les Vieilles Charrues et le festival du Bout du Monde

les Hivernales de Tinténiac
Fleuve

Kilhañ est une formation de musique traditionnelle créée en 1996 et composée par la rencontre d’un couple de sonneurs et d’un trio de jeunes musiciens. Le groupe s’attache à des arrangements d’airs traditionnels et de nombreuses compositions. Il respecte le style, le dynamisme et le caractère communautaire des danses de tous les terroirs qu’il visite

les Hivernales de Tinténiac
Kilhan

Blain Leyzour est composé par Claire Leyzour au violon, et Guillaume Blain à la guitare et au chant. Ils jouent ensemble depuis 1995. Après 28 ans de carrière commune, ces ex-membres du groupe Emsaverien distillent l’énergie et la musicalité depuis 16 ans pour faire danser le public : ils sont capables de plaire aux danseurs les plus exigeants avec un répertoire de Haute et Basse Bretagne avec des chants en français et en breton. Issu du Pays Nantais, ce duo sympathique s’est fait connaître dans toute la Bretagne et ailleurs.

les Hivernales de Tinténiac
Blain Leyzour

Samedi 17 février

Monty Picon est à l’origine neuf musiciens rennais qui décident, à l’été 2006, de fonder un collectif rock style fanfare. Le groupe est résolument rock avec une lourde section cuivre aux allures de péplum, et un banjo aux arômes de western. Toujours en concerts, les musiciens voyagent sans relâche de Brest à Berlin, en passant par Bayonne et Bruxelles. Avec quatre albums, un dernier opus sorti en 2019, un live, un best of, 20 000 disques vendus et un actif de plus de mille shows (en festival, en rue et en café-concert), Monty Picon est l’héritier de la Mano négra, qui dégage sur les planches une énergie contagieuse. Monty Picon s’inscrit sur la scène d’aujourd’hui, comme le plus atypique des groupes de rock français.

les Hivernales de Tinténiac
Monty Picon

TeKeMaT est un trio français qui réinvente la musique avec un sousaphone, une batterie et un musicien de l’ombre. Le sousaphone devient le cœur de leur musique avec une batterie qui apporte une énergie indomptée. Le musicien de l’ombre est invisible mais indispensable : il donne à TeKeMaT son son unique. Le résultat est un son familier et étrangement nouveau : la techno acoustique ! Les performances du groupe en live sont une explosion de mouvement et de couleur, toujours jouées  en direct live ! Les trois compères emmènent le public dans une transe expérimentale et organique : même les spectateurs les plus réticents à la musique techno seront séduits par leur performance !

les Hivernales de Tinténiac
TeKeMat

Cut the Alligator est un groupe qui se renouvelle avec une soul music sur mesure, épicée de funk, de gospel, d’un soupçon de blues et d’un zeste de jazz. Les mélodies sont tubesques, les riffs explosifs, les rythmes incandescents et les nuances émotionnelles ! Chaque chanson est une association de poésie et de groove inspirant un lâcher-prise. La chanteuse et les sept musiciens servent au public le crocodile funky à la sauce méga groovy. La musique est solaire, généreuse et pleine de vie. Sur scène, la voix est vibrante et chaleureuse, les cuivres sont enflammés pour offrir à tous un show décoiffant, une ambiance survoltée et des corps en transe.

les Hivernales de Tinténiac
Cut the Alligator

La Tchoutchouka est issue d’Amérique latine : la cumbia s’est installée dans le paysage musical français et européen pour devenir un courant latino très en vogue ! Dans la tradition des bandas colombiennes le groupe est une fanfare qui fait descendre la cumbia dans la rue. Au fil des enregistrements et des concerts, la Tchoutchouka a exploré les cumbias traditionnelles chantées et accompagnées de percussions. Elle fait danser les spectateurs  avec l’accordéon vallenato, version années 60 et pratiqué l’électrique chicha péruvienne. Le groupe crée des compositions inédites inspirées de la nu-cumbia et de la salsa colombienne.

les Hivernales de Tinténiac
La Tchoutchouka

INFOS PRATIQUES

Festival Les Hivernales de Tinténiac : les vendredi et samedi 16 et 17 février 2024

7, avenue Félicite de Lamennais à Tinténiac (35)

Contact : programmation@hivernalestinteniac.com 

Site Internet

Article précédentFestival Travelling. Manon David Club à l’Etage le 22 février 2024
Article suivantDanse à Rennes. Press de Pierre Rigal, l’homme pressé
Nolwenn Denis
Nolwenn Denis est correspondante de presse en Ille-et-Vilaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici