Haroz en breton ça veut dire héros. C’est désormais le nom d’une association rennaise qui sort les super-héros de leurs fictions afin de réjouir le quotidien bien réel des enfants malades…

HAROZPasser un bon moment à l’hôpital, c’est possible ? C’est parce que la réponse à une telle question est évidente qu’un jeune chef d’entreprise rennais, Barnabé Crenn, a décidé de créer l’association d’aide aux enfants hospitalisés Haroz qui signifie héros en breton.

De véritables super-héros – directement sortis des bandes dessinées – rendent visite à des enfants à l’hôpital, mais aussi à domicile, afin de leur apporter un moment de rire et de bonne humeur. De Spiderman à la Reine des neiges, sans oublier les sombres personnages issus de la saga « Star Wars », tout est fait pour les amuser et faire oublier un quotidien peu souriant.

Certes, l’idée n’est pas totalement nouvelle, mais l’approche cohérente et sérieuse de cette jeune association retient l’attention. Après Alexia Brune qui a vite rejoint le fondateur pour l’assister dans les travaux de secrétariat et Pierre Goupil en tant que trésorier, l’association repose désormais sur un noyau d’une dizaine de bénévoles. Ils se retrouvent avec un bienveillant entrain et s’affairent à préparer les visites avec une impatience enjouée.

HAROZ
Bonne volonté et attention bienveillante guident les membres de l’association Haroz

Précisément, l’impatience cache une ennemie : une intervention en milieu hospitalier auprès d’enfants malades nécessite d’être pensée et minutieusement préparée. De fait, les pathologies auxquelles vont être confrontés les membres de l’association sont diverses et souvent marquantes. Rien à voir avec le jeune sportif qui soigne quelque fracture ou luxation ; ici, c’est l’enfant soumis à un traitement lourd pour une maladie à l’issue parfois tragique malgré le dévouement de chaque instant du personnel soignant. Le paysage n’est pas du tout le même ; l’implication ne peut qu’être différente. Afin de bien préparer cette intervention ludique et éviter de douloureuses erreurs, Léa Scheppens, psychologue diplômée, a rejoint les rangs de « Haroz ». Elle structure le programme des interventions et met en place les outils nécessaires à leur succès.

HAROZ
Par exemple, quand un QCM était prévu, il est préparé avec le personnel hospitalier qui apporte des informations sur les enfants visités afin de mieux cerner leur personnalité et intervenir de façon plus adaptée et efficace. L’objectif d’Haroz est clair : il ne s’agit pas d’apporter de l’espoir, mais du divertissement. Et si les paroles ne doivent jamais être factrices de souffrance, la réalité ne doit pas être niée ou déguisée par un faux espoir sachant que la victoire de la maladie est annoncée. Un autre rôle de Léa Sheppens consiste à opérer en amont une sélection des intervenants afin de mesurer leur résistance au stress et leur capacité d’éviter une surimplication personnelle face à des cas humainement pénibles. (Un dispositif connecté par internet est à l’étude afin de prolonger les échanges entre les enfants et les intervenants tout en réduisant les facteurs de risque).

HAROZTrès pratiquement : comment et pourquoi aider Haroz ? Le pourquoi s’impose de lui-même, mais sachez qu’un costume de héros (gentils ou méchants), à l’image de ceux qu’utilisent les films, taillé aux mesures de celui qui le portera, coûte extrêmement cher. Par exemple, celui de Batman, déjà arrivé à Rennes, a coûté un somme de 1700 euros. Ou encore, un fournisseur coréen, récemment consulté, propose un solide costume d’Iron Man contre… 4500 euros. Pourquoi de tels prix ? Pour être aussi proche que possible des vrais personnages, car il importe d’être crédible pour apporter du rêve. Ainsi, Spiderman et Kylo Ren (le fils de la princesse Leia dans Star wars) attendent dans les bureaux de Haroz l’arrivée de Belle (La Belle et la bête) et bien entendu, celle de la Reine des neiges.

Si vous souhaitez suivre l’évolution de cette association et son quotidien, rendez-vous sur leur site internet où vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire et recevoir votre carte de membre pour seulement 10 euros. Si vous êtes chef d’entreprise et que ce projet vous parle, vous bénéficiez d’un espace « Entreprise » plus adapté à vos interrogations et à vos réalités. En plus de l’association 1001 sourires, qui prodigue de nombreux conseils fondés sur une solide expérience, plusieurs entrepreneurs rennais ont déjà répondu avec enthousiasme à l’invitation des super-héros. HAROZIl reste encore beaucoup de place pour faire le bien. Il reste à financer de nouveaux costumes, le fonctionnement de l’association ou les jouets qu’Haroz offre aux enfants. Contribuons à soulager la peine et ensoleiller les journées de tous ces enfants malades en adhérant à l’association Haroz.

Haroz est une association rennaise d’aide aux enfants hospitalisés qui accompagne les vrais héros du quotidien. Retrouvez leur site ici et pour aider au financement des costumes, c’est ici.

***

HAROZ
Le costume de Belle, en attente de financement

N’oubliez pas de donner votre mail dans le commentaire qui suit votre don. Cela est essentiel pour votre enregistrement et la réception de votre carte d’adhérent à la ligue Haroz. Merci d’avance pour eux et à très vite. To Be Continued…

Site officiel : http://haroz.fr
Page Facebook : Haroz

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Haroz :

contact[@]haroz.fr

Téléphone : 06 10 47 43 17

12 Quai Duguay Trouin
35 000 Rennes

Costumes financés et ceux en attente de financement

HAROZ

À Rennes les super-héros HAROZ réjouissent les enfants malades was last modified: mars 2nd, 2017 by Thierry Martin