TDN 2019. FOULE SENTIMENTALE. LE CHŒUR DES USAGERS

Mercredi 3 juillet 2019. Le festival des Tombées de la Nuit démarre avec Foule sentimentale, premier volet de la création en production, Suite pour transports en commun. Dirigée par l’auteure et metteuse en scène Caroline Melon, la compagnie de Chair et d’os implante un univers décalé et poétique dans le quotidien des Rennais jusqu’au vendredi 5 juillet. Unidivers s’est faufilé parmi la foule afin d’enregistrer les premières notes de la performance. Reportage.

tombees de la nuit 2019

Après douze ans au sein de l’association et festival des arts de la parole Chahuts (Bordeaux) Caroline Melon se consacre depuis 2016 à la création artistique au sein de la compagnie De Chair et d’os. Sa dernière création en cours de production, Suite pour transports en commun, interroge les lieux de passage et les espaces d’attente par le biais de la variété française. Cette performance musicale, sous forme de happening dans l’espace public, se compose de trois mouvements : « Foule sentimentale », « Les monologues du commun », « Comme on nous parle ».

tombees de la nuit 2019

Le temps du festival des Tombées de la Nuit, la capitale bretonne accueille la première partie de ce triptyque, « Foule sentimentale ». Quand il s’agit de lieux d’attente partagés à Rennes, quel meilleur endroit que la Place de la République ? Point stratégique dans le centre-ville, le trafic y est dense et continu (sans non plus le comparer au flux de la capitale parisienne…). Toutes les générations se confondent, offrant un florilège potentiel de spectateurs et de réactions hétéroclites.

tombees de la nuit 2019

Une fois la ville bien éveillée, aux alentours de 10 h, la performance commence au milieu de l’effervescence de la place de la République. Entre deux arrêts de bus, une voix masculine s’élève doucement. Casque blanc sur les oreilles, un homme fredonne un tube de 2005 (« Ma philosophie », Amel Bent) avant d’être accompagné par une voix féminine. Une troisième se fait entendre un peu plus loin… Dans ce jeu théâtral non-convoqué, une chorale s’improvise.

tombees de la nuit 2019

Le regard des usagers se croise, les têtes se tournent vers l’origine de cette intervention déroutante. Devenant spectateurs par surprise, les passants sont amusés ou intrigués. Cependant, des sourires se dessinent sur les visages et certaines réactions ne tardent pas à se faire entendre : « C’est bizarre, deux personnes chantent à côté de moi », s’étonne une passante au téléphone.

Il y a ceux qui prennent le temps de s’arrêter entre les deux bouches de métro. Ils écoutent avec attention et applaudissent avant de poursuivre leur chemin. Très peu de personnes demeurent impassibles quand le chœur, dispersé de part et d’autre de la dalle, entonne « Famille » de Jean-Jacques Goldman. Mais cela arrive… Ils tracent leur route et ne prêtent pas attention à ce qui les entoure. Peut-être déjà trop occupés dans la course effrénée de leur journée.

tombees de la nuit 2019

Ces réactions confondues semblent au cœur des réflexions de la metteuse en scène bordelaise. Toujours plus pressés et impatients, dans ces lieux de rassemblement, la majorité des usagers s’isolent — au moyen d’écouteurs, magazines, portables, etc. — avant de quitter le lieu d’attente partagé. Comment réagir face à l’explosion de cette bulle que chacun se crée ?

tombees de la nuit 2019

Sortant l’usager de sa torpeur quotidienne cette chorale éphémère pénètre son intimité et semble interroger notre rapport aux autres dans l’espace public. Il est peut-être question aussi de la faculté de partager et de profiter spontanément d’un moment inattendu. Comme cette expérience légère et poétique, sur fond de variété française.

 

Les Tombées de la nuit

Festival

Du 3 au 14 juillet 2019

Suite pour transports en commun / Mouvement 1 : Foule sentimentale

Compagnie De Chair et d’os

DISTRIBUTION

Un projet de Caroline Melon ; Jeu : Christophe Andral, Sébastien Genebes, Cécile Maurice ; Intervenant vocal : Emmanuel Vranckx ; Mise en condition : Célie Augé ; Régisseur : Mikaël Plunian ; Professeur d’arabe : Driss Wahbi ; Production : De chair et d’os ; Coproduction : Été Métropolitain (Bordeaux Métropole), Les Tombées de la Nuit (Rennes), le Grand T – théâtre de Loire-Atlantique (Nantes), IN SITU (Réseau cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union européenne)

Du mercredi 3 au vendredi 5 juillet 2019

Place de la République.

Toute la journée, de 10 h à 19 h.

Gratuit.

 

Vidéo réalisée par Clémence Pays.

Article et photos réalisés par Emmanuelle Volage.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom