L’ancien grand mufti de Marseille, Soheib Bencheikh, a appelé les musulmans de France et leurs amis à voter aux présidentielles pour le Front National. En direct sur les ondes de la radio RTL, il a sévèrement critiqué le président français, Nicolas Sarkozy.  Selon l’ex-Mufti, le candidat de l’UMP « est un homme dangereux pour la France. Il est prêt à monter les communautés les unes contre les autres uniquement pour régner quelques années ». Pour expliquer son appel à voter Front national, Soheib Bencheikh affirme : « je ne partage pas les thèses du Front National mais au moins elles sont sincères, au moins le Front National a un idéal ». Mais quelle thèse, quel idéal du FN est le plus sincère : l’antisionisme ou l’antislamisme ? Voilà un jeu bien ambigu…

3 Commentaires

  1. Cela demanderait de plus amples explications de la part de l’auteur, c’est sur. Par rapport aux positions anti-islamistes affichées plus ou moins clairement par le FN, cela paraît incohérent. Mais comme dit le proverbe, les ennemis de mes ennemis sont… Et ce n’est pas la première fois que par protestation, dépit ou pour provoquer indirectement un débat (hum, je demande à voir), certains se ralient à ce parti.
    Je ne connais pas ce mufti mais il semble qu’il soit pour une position très progressiste de l’islam. Voudrait-il ainsi le « progrès » à marche forcée ? Ainsi était il pour la loi contre le « voile islamique » (le hidjab pour être précis) à l’école expliquant que c’était l’instruction et l’éducation qui était le voile pour la femme.
    Au vu de sa bio, je comprends ses positions mais je trouve sa conclusion bien dangereuse : C’est un peu comme la fable du scorpion et de la grenouille mais qui sera la grenouille ?

  2. DROIT DE REPONSE
    Soheib Bencheikh : sur le FN et Sarkozy , suis-je suffisamment clair ?
    Comment peut-on m’attribuer un instant, à moi, l’Arabe, le musulman, une quelconque sympathie avec un parti notoirement et basiquement arabophobe, islamophobe et antisémite ?
    J’ai voulu par un propos fort, qu’on joue avec nous de façon franche et qu’on dévoile publiquement un Sarkozy et son équipe sans envergure qui, quant à eux, se réclament toujours des valeurs de la république.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom